Covid-19 Un Covid-Score pour estimer les risques individuels

Covid-19

Un Covid-Score pour estimer les risques individuels

Publié le : 21/05/2020 

Une équipe lilloise de chercheurs vient de lancer un outil qui permet de calculer un score de risque individuel de développer la maladie du Covid-19 et d’en décéder. L’idée est d’évaluer le risque pour soi-même mais aussi de comprendre les risques de nos proches et des publics fragiles pour mieux les protéger.

 

Un outil de plus dans l’arsenal du déconfinement. Le Covid-Score (1) entend permettre à chacun d’évaluer son risque personnel de contracter le Covid-19 et d’en décéder, pour mieux adapter ses comportements. L’outil est lancé par l’équipe du Pr Philippe Amouyel à l’Institut Pasteur de Lille avec la participation de l’Espace éthique de la région Île-de-France. Même s’il présente quelques limites et n’est validé pour l’heure ni scientifiquement ni officiellement, il pourrait être utile, alors que le gouvernement n’a pas choisi de prolonger le confinement des plus fragiles.

 

Qu’est-ce que le Covid-Score ?

Il se présente sous la forme d’un score de risque associé à un code couleur, du vert au rouge, par analogie avec le Nutri-Score (qui, lui, donne une évaluation de la qualité nutritionnelle d’un aliment). Pour calculer le Covid-Score, l’outil prend en compte le sexe, l’âge et la corpulence, estimée par l’indice de masse corporelle (IMC). Trois paramètres dont on sait qu’ils sont prépondérants : les personnes âgées, les hommes et les personnes en surpoids sont plus à risques de complications et de décès.

Si vous ne connaissez pas votre IMC (il se calcule en divisant le poids en kilo par la taille en mètre, au carré) , l’outil le déduit de vos poids et taille. Le résultat final se lit dans une table de risque. Exemple : vous êtes une femme de 40 à 49 ans, avec un indice de masse corporelle compris entre 25 et 29, votre risque de décéder de la maladie est de 0,1, soit 10 fois moins que celui de la population totale. L’étiquette est donc verte. Par contre, un homme de 70 à 79 ans, avec le même IMC, obtient un score orange, avec un risque 6,7 fois plus élevé que la population générale.

Covid-Score
Le tableau qui permet d’évaluer son Covid-Score.

 

À quoi sert-il ?

Le résultat s’accompagne de conseils personnalisés selon la couleur obtenue : reprise ou non d’activités et de visites familiales, mesures de protection de l’entourage, invitation à prendre conseil auprès du médecin traitant… Selon ses développeurs, l’outil pourrait être un des éléments de décision pour des cas très concrets de la vie quotidienne. Même si certaines règles ont été édictées par le gouvernement, une certaine liberté subsiste dans le cadre de ce qui est autorisé. « Avec le déconfinement, beaucoup d’entre nous se posent des questions : puis-je remettre mon enfant à l’école sans risque ? Peut-il être gardé par ses grands-parents ? La population est noyée dans de nombreuses injonctions, qui ne prennent pas en compte la spécificité des situations individuelles, observe le PAmouyel. Notre outil se veut une aide à la responsabilisation du public. »

 

Les limites de l’outil

Il est important de noter que le Covid-Score ne s’applique qu’aux personnes en bonne santé. Les personnes atteintes de pathologies chroniques sont exclues du calcul. Si vous souffrez de cancer, d’insuffisance rénale, cardiaque, d’hypertension ou d’autres antécédents cardiovasculaires, si vous êtes diabétique, ou si vous présentez un déficit immunitaire, par exemple avec un VIH non contrôlé, cet outil n’est pas pour vous. Vous êtes considéré comme à haut risque de développer une forme grave de la maladie, ce qui revient à être classé en rouge dans le Covid-Score. De même, au vu de l’incertitude scientifique sur leur situation, les femmes enceintes ne sont également pas concernées et doivent prendre un maximum de précautions. Hormis ces limitations volontaires, il faut garder en tête que l’outil résulte d’une initiative privée d’équipes de recherche mais qu’il n’a pas encore été validé par des pairs lors d’une procédure de publication dans une revue avec comité de relecture. S’il a été présenté au Conseil scientifique, celui-ci n’a pas émis d’avis le concernant, l’outil n’est donc pas un outil officiel. Il ne saurait en outre se substituer à l’avis de votre médecin traitant. Enfin, ce risque est à mettre en balance avec la situation dans votre département.

 

Un objectif primordial : protéger les plus à risque

Le Covid-Score peut néanmoins vous aider à prendre des décisions non seulement pour vous mais aussi pour protéger les autres. « Par exemple, vous êtes un homme de 35 ans avec un IMC inférieur à 25, en couple avec une femme de 33 ans avec un IMC inférieur à 25 et deux enfants de 3 et 5 ans. Le risque dans votre famille est très faible de contracter le Covid-19 et d'en décéder. Mais vous voudriez faire garder vos enfants hors école par leur grand-père âgé de 70 ans obèse (Covid-Score = 11,5) et par leur grand-mère âgée de 65 ans avec un IMC inférieur à 25 (Covid-Score = 0,5). Si vous n’avez pas d'autre solution de garde, il est indispensable que ce soit la grand-mère qui s'occupe des enfants et que le grand-père reste éloigné en leur présence et respecte scrupuleusement les mesures barrières au sein de son couple. Si vous habitez dans un département rouge, il vaut mieux éviter de donner les enfants à garder aux grands-parents », illustre le Pr Amouyel.

En effet, l’inquiétude existe qu’un second pic épidémique et un nouvel engorgement du système de santé surviennent. Si le déconfinement n’intègre pas des mesures de protections renforcées vis-à-vis des personnes à risque de souffrir d’une forme grave de la maladie, le risque est bien réel suggère une étude épidémiologique mise en ligne le 6 mai mais pas encore validée (2). Le Dr Nicolas Hoertel, médecin-chercheur à l’hôpital Corentin-Celton (AP-HP), qui a participé à cette étude estime donc que « l’information est primordiale, il faut que les gens à risque sachent qu’ils le sont. Deuxième point crucial, il faut que ceux qui ne sont pas à haut risque les protègent par leurs comportements. Dans ce contexte, un outil tel que le Covid-Score est une très belle initiative, un appel à l’altruisme et à la responsabilité individuelle. Il ne s’agit pas d’opposer les deux groupes, ceux à haut risque et ceux qui le sont moins, tout le monde doit se protéger, protéger les autres et sauver des vies ». Un appel à ne pas mal interpréter le code couleur : le vert ne doit pas être synonyme de relâchement, comme le précise d’ailleurs l’outil lui-même.

 

(1) http://www.covid-score.fr/
(2) https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.30.20086264v1 (en anglais)

Noëlle Guillon