Départ en vacances

Roulez serein !

Publié le : 13/07/2013 

C’est le grand jour ! Les valises sont pleines, les bambins piaffent d’impatience, le pique-nique est dans la glacière… tout est prêt pour le départ. Tout ? Et votre voiture ? Elle qui devra couvrir de longues distances et supporter des conditions difficiles (chargement, embouteillage, forte chaleur…) se doit d’être en bon état. Une condition sine qua non pour rouler sereinement, en toute sécurité, et arriver à bon port sans anicroche.

 

 

Vérifiez les pneus

La pression des pneus, sans oublier la roue de secours, est l’un des points cruciaux pour conduire en toute sécurité. Elle doit être vérifiée à froid, c'est-à-dire en ayant roulé moins de 5 kilomètres à allure réduite, et correspondre à celle préconisée par le constructeur. Pour la route des vacances, choisissez la pression « en charge », plus élevée de 0,2 à 0,3 bar par rapport à la pression normale. L’usure des pneus est aussi importante. Au-delà de l’aspect légal qui impose une profondeur minimum de 1,6 mm des sculptures au milieu de la bande de roulement, il y va de votre sécurité. Une usure prononcée augmente le risque d'aquaplaning ou d’éclatement et la tenue de route s’en retrouve dégradée.

Contrôlez la mécanique

Les niveaux sont à contrôler avant le départ : huile, liquide de refroidissement, liquide de frein, de lave-glace… Consultez le carnet d’entretien du véhicule pour situer les différents emplacements. Contrôlez aussi l’état des balais d’essuie-glace, le fonctionnement de toutes les ampoules, des freins... Pensez à vérifier la présence de l’outillage de bord (cric, manivelle…) qui seront indispensables en cas de crevaison. Certains centres autos proposent un forfait spécial « départ en vacances ». Attention, à la dernière minute vous ne serez pas certain d’avoir un rendez-vous, ni de payer le « juste » prix.

Chargez correctement les bagages

Question souvent épineuse que celle des bagages ! Placez les valises les plus lourdes en premier afin de limiter les effets néfastes sur le comportement de la voiture. Ne posez aucun objet sur la plage arrière : il pourrait se transformer en un projectile très dangereux en cas de freinage d’urgence. Par ailleurs, vous conserverez une visibilité optimale. Si la place manque, des sacs peuvent-être posés aux pieds des passagers. Sinon, il est peut-être encore temps d’opter pour un coffre de toit. Au final, respectez la charge maximale admissible par la voiture (indiquée dans le carnet d’entretien). 

Soyez en règle

Contrôlez la présence du kit de sécurité obligatoire (gilet fluorescent et triangle). Vous éviterez une contravention de 4ème classe (amende forfaitaire de 135 euros). Idem pour la boîte d’ampoules (1) qui, en cas d’éclairage défectueux, évite une amende de 3ème ou de 4ème classe et un retrait de 4 points (selon les conditions). Si vous partez à l’étranger, renseignez-vous sur les limitations de vitesse qui changent d’un pays à l’autre. Disposer d’un GPS avec une cartographie européenne pourra être d’un grand secours et facilitera sensiblement vos déplacements.

Faites attention aux particularités de certains pays qui imposent, par exemple, la présence d’un extincteur ou d’une vignette d’autoroute.

Assurez-vous d’être bien assuré

Avant de prendre la route, regardez les conditions de prise en charge en cas de panne, vérifiez si vous êtes assuré contre le vol de votre GPS ou la perte de vos bagages… Signifiez à votre assurance que vous transportez des vélos, tractez une remorque ou si vous allez à l’étranger. Les pays pour lesquels votre assurance est valable sont indiqués au verso de la carte verte. Sinon renseignez-vous auprès de votre assureur.

À savoir : le constat amiable est valable dans toute l’Europe.

Adaptez votre conduite

Une fois sur la route, prenez le temps de vous habituer à votre « nouvelle » voiture. En effet, pleine comme un œuf, elle ne réagira plus comme d’habitude : reprise moins vive, distance de freinage allongée, tenue de route modifiée, sensibilité au vent latéral accrue en cas d’utilisation d’un coffre de toit… Autant de critères à considérer au volant.

(1) La boîte d’ampoules de rechange n’est pas textuellement imposée mais le Code de la route précise que si une ampoule est grillée sur le véhicule, l’automobiliste doit être à même de la remplacer séance tenante.