Kusmi Tea à la camomille L’infusion riche en substances nocives

Kusmi Tea à la camomille

L’infusion riche en substances nocives

Publié le : 22/01/2017 

Nos confrères du magazine allemand Stiftung Warentest révèlent que les sachets d’infusions à la camomille de la marque française Kusmi Tea contiennent de fortes doses d’alcaloïdes potentiellement cancérogènes. Une contamination due à la présence fortuite d’herbes sauvages dans les infusions. La marque a rapidement réagi en retirant la tisane du marché, en Allemagne comme en France.

 

380 fois la dose journalière acceptable pour un adulte ! La dose de contaminants retrouvés dans les sachets de camomille Kusmi Tea (1) analysés par Stiftung Warentest a de quoi faire frémir. Mardi 17 janvier, le magazine allemand de défense des consommateurs annonçait sur son site Internet avoir découvert dans des sachets de tisane à la camomille de la marque de thé haut de gamme Kusmi Tea des taux anormalement élevés d’alcaloïdes pyrrolizidiniques (PA). Des composés susceptibles de provoquer des intoxications hépatiques et dont les propriétés mutagènes et cancérogènes ont été mises en évidence par des études chez l’animal. Bien qu’il n’existe pas de réglementation limitant la présence de ces composés toxiques, les autorités sanitaires allemandes (Bfr) recommandent de ne pas dépasser une exposition journalière de 0,42 µg/j pour un adulte de 60 kg (ou 0,11 µg/j pour un enfant de 16 kg). Un chiffre en adéquation avec les recommandations de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). 

Si la camomille ne contient pas naturellement d’alcaloïdes pyrrolizidiniques, les résidus d’herbes sauvages récoltées avec la fleur de camomille (bourrache, marguerite…) peuvent contaminer les infusions en l’absence de tri.

Dans le cas présent, les analyses ont détecté la présence de 21 alcaloïdes pyrrolizidiniques (PA) sur les 28 recherchés par le laboratoire dans les sachets mousseline, avec une teneur totale de 161 µg de contaminants par sachet (soit 73,2 mg/kg). Ces alcaloïdes pouvant se dissoudre totalement dans la tisane, une seule infusion peut donc apporter au consommateur environ 380 fois la dose limite conseillée en PA !

Contactée par nos confrères,  la firme allemande d’Orientis – la société française qui possède la marque Kusmi – a dans un premier temps nié tout problème en arguant qu'un consommateur devrait « consommer plus de 1,6 kg d’infusion à la camomille, soit environ 730 tasses par jour, pour subir un effet secondaire ». Un raisonnement jugé incompréhensible par Jochen Wettach, responsable des essais comparatifs au sein du magazine allemand, qui estime « qu’il s’agit probablement d’une confusion de la part d’Orientis entre des données de l’Efsa portant sur les taux d’alcaloïdes susceptibles de provoquer une intoxication aiguë (immédiate) et les doses sans effet observable, beaucoup plus basses ».

Malgré ce démenti, la marque française procédait dès le lendemain au retrait des boîtes de Kusmi Tea Camomille actuellement sur le marché européen et sur son site Internet et annonçait saisir immédiatement l’Efsa afin qu’elle précise les normes à respecter.

Notes


(1) Kusmi Tea Camomille - 20 sachets mousseline, 44 g - Date d'expiration: 10/2019.
Numéro de lot du carton d'emballage LOT: 161031.
Numéro de lot du sachet : KUS163121.

Marie-Noëlle Delaby

Contacter l’auteur(e)