ACTUALITÉ
Malus écologique

Les véhicules bientôt taxés au poids ?

Après de nombreux échanges entre la Convention citoyenne pour le climat (CCC) et le gouvernement, le malus au poids devrait finalement bien figurer au programme, mais pas avant 2022. Les véhicules de plus de 1 800 kg, hors électriques et hybrides, devraient alors être taxés. Un malus bienvenu qui s'appliquera donc principalement aux SUV, ces voitures lourdes à l’empreinte écologique particulièrement forte. Pourtant, dans les faits, peu de modèles seront concernés. Explications.

10 € par kilo au-delà de 1 800 kg. C’est la nouvelle taxe qui devrait venir s’ajouter au prix des voitures à partir de janvier 2022. Cette taxe au poids, initiée par la Convention citoyenne pour le climat (CCC) en juin dernier et reprise par le gouvernement, a pourtant failli ne pas voir le jour. Alors que la CCC proposait un seuil à 1 400 kg, ce dernier s'est vu relever à 1 700 kg puis la mesure avait été abandonnée. Avant de réapparaître et d’être validée pour les véhicules pesant plus de 1 800 kg. Sont logiquement exclus les véhicules hybrides rechargeables ou 100 % électriques. Les familles nombreuses (avec trois enfants à charge au minimum) devraient bénéficier d'un abattement correspondant à 200 kg par enfant à charge, dans la limite d'un véhicule par foyer et seulement si celui-ci comporte au moins cinq places. Enfin, les détenteurs de la carte « mobilité inclusion » devraient être exonérés de cette future taxe. Pour le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, cette taxe « envoie un signal aux Français en disant que les véhicules trop lourds, ce n'est pas bon pour la planète, ça use les routes, ça émet davantage de CO2 ».

Les SUV de plus de 1 800 kg : environ 2 % des ventes

En France, cette taxe au poids va surtout concerner les SUV de marques étrangères comme le Volvo XC60 B5 AWD 235 ch Geartronic 8 que nous avons pesé à 1 974 kg lors de nos tests et qui demandera donc de débourser 1 740 € supplémentaires à l’achat. Ce sera plus pour un Mercedes GLE 350 d 9G-Tronic 4Matic qui affiche 2 315 kg sur la balance (taxe de 5 150 €).

Ces modèles restent toutefois assez marginaux dans les ventes de voitures neuves en France. Les véhicules de plus de 1 800 kg représentent, selon les données de l'Agence de la transition écologique (Ademe), seulement 38 386 ventes en 2019 sur plus de 2 millions. Soit moins de 2 % du marché automobile.

Autre constat, les marques françaises ne seront quasiment pas concernées par cette mesure. Le Peugeot 5008 2.0 BlueHDi 150 ch S&S BMV6, l’un des SUV Français les plus lourds, ne pèse que 1 680 kg. De même, le Renault Koleos Blue dCi 190 X-tronic All Mode 4x4i échappe de peu à ce malus avec un poids de 1 770 kg.

Yves Martin

Yves Martin

Rédacteur

Lire aussi

Soutenez-nous, rejoignez-nous

La force d'une association tient à ses adhérents ! Aujourd'hui plus que jamais, nous comptons sur votre soutien. Nous soutenir

image nous soutenir

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter hebdomadaire ! Actus, tests, enquêtes réalisés par des experts. En savoir plus

image newsletter