Nintendo 3DS

La console en questions

Publié le : 25/03/2011 

La Nintendo 3DS, première console de jeux en 3D sans lunettes, sort aujourd’hui en France. Nous avons pu l’essayer. Voici nos premières impressions sous forme de questions-réponses.

 

Nintendo 3DS
Quelles sont les différences entre la Nintendo 3DS et les versions précédentes (DSi, DS Lite, DS Lite XL) ?

La Nintendo 3DS est la première console portable capable de restituer des images 3D sans lunettes. Physiquement, elle reprend les traits des précédents modèles, mais son équipement est plus riche. L’écran supérieur présente une diagonale de 9 cm et une définition de 800 × 240 pixels (400 × 240 pixels destinés à chaque œil pour une vision 3D) ; l’écran inférieur, tactile, affiche une résolution de 320 × 240 pixels. Outre le port de carte micro-SD et la caméra frontale, introduits sur la génération précédente, la 3DS comporte une double caméra sur la coque externe pour prendre des photos en 3D. La résolution de chacune reste modeste : 0,3 mégapixel. La Nintendo 3DS est aussi plus puissante (processeurs plus rapides).

 

L’effet 3D est-il réel ?

Nous étions assez sceptiques sur l’effet 3D potentiel sur ce type d’écran. Nous avons changé d’avis en quelques minutes : sur les deux jeux testés (Street Fighter IV et Nintendogs), l’effet 3D est immédiat et saisissant. Il faut toutefois se tenir bien en face de l’écran, à une distance de 25-30 cm. L’image se trouble dès que l’on sort de l’axe. Notez que les enfants (8 et 11 ans) à qui nous avons fait essayer la console ont semblé plus absorbés par les jeux eux-mêmes que par l’effet 3D.

 

La 3D présente-t-elle un danger ?

Après quelques heures de jeu, nous n’avons ressenti ni maux de tête ni fatigue anormale. Certains membres de la rédaction, très gênés par l’effet relief, ont eu du mal à s’adapter et n’ont finalement pas pu jouer. Notez qu’ils avaient déjà trouvé l’expérience 3D désagréable au cinéma. La 3DS dispose d’un curseur en façade, immédiatement accessible, pour doser l’effet 3D (il est possible de le désactiver complètement). Nintendo recommande de ne pas laisser les enfants de moins de 6 ans utiliser la fonction 3D car à cet âge, selon le fabricant, elle pourrait entraîner des troubles de la vue.

 

Quel est le prix de la console ? Et celui des jeux ?

La console coûte entre 220 et 270 euros selon les distributeurs (par exemple, 220 euros sur Amazon.fr et 249 euros sur Fnac.com). Quant aux jeux, il faut compter entre 40 et 50 euros. Une vingtaine sont disponibles à la sortie.

 

Les jeux des précédents modèles de DS sont-ils compatibles ?

Les jeux Nintendo DS et DSi sont compatibles avec la console 3DS, mais ils ne peuvent pas s’afficher en 3D. Sur la 3DS, ils n’occupent pas la totalité de la surface de l’écran (deux petites bandes noires verticales comblent l’affichage sur les côtés).

 

Faut-il craquer ?

La Nintendo 3DS rompt indéniablement avec les précédents modèles de la gamme. Outre la 3D, elle propose une série de jeux gratuits basés sur le principe de réalité augmentée : le décor du jeu n’est autre que l’environnement réel capté par l’appareil photo. À travers l’écran, les murs de la pièce sont brisés par des pierres, la table de la cuisine se déforme pour se transformer en montagnes russes… Amusant ! La Nintendo 3DS peut aussi servir de baladeur MP3, elle propose même une petite application « Studio » pour enregistrer et modifier des sons. Le prix, plus élevé que celui des modèles précédents (la DSi XL coûte 180 euros), peut toutefois représenter un frein.

Camille Gruhier