Peintures pour enfants Trop de composés nocifs

Peintures pour enfants

Trop de composés nocifs

Publié le : 24/10/2017 

Les peintures aux doigts, les tout-petits en raffolent. Et dès 3 ans, ils ont droit aux palettes de couleurs, aux pots et aux tubes de gouaches à l’eau. Le bonheur ! Malheureusement, notre test prouve que les peintures pour enfants contiennent trop souvent des substances nocives.

 

MIT, MCIT, phénoxyéthanol, formaldéhyde, voilà des mots un peu barbares que les habitués de nos articles sur les composés indésirables commencent à connaître. Mais on ne pensait pas avoir à alerter les familles en les cherchant dans des peintures destinées aux très jeunes enfants.

Pourtant, sur les 17 peintures pour les petits que nous avons testées, 12 contiennent les conservateurs les plus allergisants actuellement sur le marché, ou du phénoxyéthanol. Dans les deux cas, c’est préooccupant.

La MIT et la MCIT sont de très puissants allergènes par contact, responsables d’une véritable épidémie d’allergies. Il est irresponsable d’en inclure dans des peintures aux doigts conçues précisément pour que les tout-petits s’en mettent plein les mains, tout comme dans les peintures à l’eau pour les plus de 3 ans. Car même s’ils utilisent un pinceau, les enfants ont régulièrement de la peinture sur les doigts.

Quant au phénoxyéthanol, il est toxique pour le foie. S’il est jugé sans risques quand il ne dépasse pas 1 % dans la composition des cosmétiques pour adultes, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) recommande des limites beaucoup plus basses pour les enfants de moins de 3 ans. La limite actuelle est malheureusement fixée à 1 % dans les peintures aux doigts, c’est aberrant.

Si bien que sur les 7 peintures aux doigts analysées, une seule peut être conseillée. Le choix en peintures à l’eau est un peu plus étendu pour les plus de 3 ans, avec 4 produits bien notés sur 10.

Élisabeth Chesnais

Mélanie Marchais

Rédactrice technique