Reflux gastrique Une bonne hygiène de vie est utile

Reflux gastrique

Une bonne hygiène de vie est utile

Publié le : 08/02/2021 

Manger mieux, bouger plus, limiter les facteurs de risque : le premier traitement du reflux gastro-œsophagien (RGO) n'est pas médicamenteux. Améliorer son hygiène de vie n'est pas facile, mais réellement utile. Une étude en chiffre les bienfaits.

 

Inhibiteurs de la pompe à protons, antihistaminiques ou encore comprimés à croquer... Il existe de nombreux médicaments destinés à traiter un reflux gastro-œsophagien, notamment source de brûlures d'estomac. La première mesure proposée aux personnes en souffrant est d'améliorer son hygiène de vie.

En cas de RGO, il est conseillé d'éviter les boissons pouvant exacerber les symptômes (thé, café, sodas) mais aussi d'arrêter de fumer. Adopter une alimentation variée et équilibre, pratiquer une activité physique régulière (30 minutes par jour) figurent aussi au rang des modifications à apporter. La dernière mesure clé consiste à maintenir un poids de forme – c'est-à-dire rechercher un IMC compris entre 18,5 et 25.

Ces conseils sont fondés mais, malheureusement, plus faciles à énoncer qu'à mettre en œuvre. La bonne nouvelle, c'est qu'adopter un seul d'entre eux est déjà bénéfique, observe une étude menée sur des infirmières américaines (1). Les mesures n'ont pas toutes le même effet sur les symptômes du reflux. Cesser de fumer est celle qui a le plus d'impact, tandis qu'un IMC normal – compris entre 18,5 et 25 – est celle en ayant le moins. Adopter l'ensemble de ces 5 mesures s'avère encore plus avantageux : 37 % des symptômes du RGO peuvent être évités en les suivant correctement.

(1) "Association of Diet and Lifestyle With the Risk of Gastroesophageal Reflux Disease Symptoms in US Women", JAMA Internal Medicine, 04/01/21.

Audrey Vaugrente