Vaccination Infirmières, sages-femmes et pharmaciens autorisés à vacciner

Vaccination

Infirmières, sages-femmes et pharmaciens autorisés à vacciner

Publié le : 24/05/2022 

La liste des professionnels pouvant effectuer les vaccinations s’est récemment élargie. Il est maintenant possible de recevoir les injections chez une infirmière, une sage-femme ou en pharmacie.

 

Pour se vacciner contre la grippe, le tétanos ou encore la coqueluche, le passage chez le médecin n’est plus obligatoire. Sur proposition de la Haute Autorité de santé (1), trois professions de plus peuvent effectuer le geste vaccinal, depuis le 24 avril : infirmières, sages-femmes et pharmaciens. Les soignants devront tout de même avoir reçu une formation préalable. L’acte de vaccination devra être inscrit dans le carnet de santé ou de vaccination. En l’absence de celui-ci, une attestation sera remise avec le nom du vaccin administré, la date de l’injection et le numéro de lot utilisé.

Les infirmières pourront se passer d’ordonnance pour vacciner les personnes de 16 ans et plus contre les pathologies suivantes :

  • Grippe saisonnière
  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite
  • Coqueluche
  • Papillomavirus humain (HPV)
  • Infections invasives à pneumocoque
  • Hépatites A et B
  • Méningites (A, B, C, Y, W)
  • Rage

C’est aussi le cas des pharmaciens qui, eux, devront exiger une ordonnance.

Les sages-femmes, quant à elles, peuvent prescrire ces vaccins et les administrer aux nouveaux-nés, aux femmes enceintes et à l’entourage proche. Elles ont aussi la possibilité de vacciner contre la rubéole, la rougeole, les oreillons, la tuberculose (BCG) et l’hépatite B.

Nombre de ces professionnels bénéficient déjà d’une expérience significative, puisqu’ils ont aidé à la campagne de vaccination contre le Covid-19.

(1) Élargissement des compétences en matière de vaccination des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes, Haute Autorité de santé, 28 janvier 2022.

Audrey Vaugrente