Covid-19 Le rappel est conseillé avant les fêtes

Covid-19

Le rappel est conseillé avant les fêtes

Publié le : 13/12/2022 

Être à jour de sa vaccination contre le Covid-19 est vivement recommandé pour les fêtes de fin d’année. C’est la période idéale pour effectuer le rappel et être protégé, quel que soit son statut vaccinal.

 

Sapins et décorations lumineuses sont installés, les courses de Noël ont commencé. Mais cette année encore, il faudra penser au Covid-19 lors des préparatifs. Le virus circule activement et les gestes barrières sont moins respectés qu’en 2021. Pour l’heure, seuls 38 % des 60-79 ans et 23 % des plus de 80 ans ont reçu le rappel recommandé. Leurs proches sont donc invités à se faire vacciner. Si l’injection est faite rapidement, leur immunité sera à son maximum pour le réveillon de Noël.

Le rappel vaccinal est conseillé en priorité aux personnes à risque de forme grave du Covid-19, en raison de leur âge ou d’une maladie chronique. Mais tout le monde peut recevoir une dose de rappel, et celle-ci est intégralement prise en charge par la Sécurité sociale. Aucune ordonnance préalable n’est nécessaire. Le nombre de centres de vaccination s’est réduit mais un nombre élargi de professionnels peut réaliser l’injection. Vous pouvez les trouver sur le site sante.fr, en effectuant une recherche selon votre ville de résidence.

4 vaccins différents sont disponibles en rappel : les versions bivalentes à ARN-messager (Comirnaty, Spikevax) et, depuis le 8 décembre, VidPrevtyn (Sanofi/GSK) et Nuvaxovid (Novavax), qui reposent sur une technologie à protéine recombinante. Ces vaccins contiennent tous 2 souches de Covid-19 : l’originale et une variante d’Omicron.

Quand dois-je faire le rappel ?
Situation Date
Je suis enceinte • Au moins 3 mois après ma dernière infection
• À partir de 6 mois après ma dernière injection
Je suis à risque de forme grave en raison d’une maladie chronique • Au moins 3 mois après ma dernière infection
• À partir de 6 mois après ma dernière injection
Je suis en contact régulier avec des personnes à risque de forme grave • Au moins 3 mois après ma dernière infection
• À partir de 6 mois après ma dernière injection
J’ai entre 60 et 79 ans • Au moins 3 mois après ma dernière infection
• À partir de 6 mois après ma dernière injection
J’ai plus de 80 ans 3 mois après ma dernière injection ou infection
Je vis en Ehpad 3 mois après ma dernière injection ou infection
Je suis immunodéprimé 3 mois après ma dernière injection ou infection

Audrey Vaugrente