Démarchage téléphonique Aux députés de raccrocher !

Démarchage téléphonique

Aux députés de raccrocher !

Publié le : 14/06/2018 

Alors que la proposition de loi reprenant les demandes de l’UFC-Que Choisir de mieux encadrer le démarchage téléphonique était débattue hier en commission des affaires économiques, je n’ai pas manqué de suivre les discussions…

 

Si la plupart de nos demandes (renforcement des sanctions, mise en place d’un indicatif pour mieux signaler les appels de prospection, réduction du nombre de dérogations aux démarchages permis) ont été adoptées, les députés sont en revanche revenus sur une mesure phare du texte : la mise en place d’un système d’opt in… Pourtant, ce système exigeant l’accord express des Français pour être démarchés téléphoniquement (comme pour les courriels et les mails) existe et fonctionne très bien dans une dizaine d’Etats européens, notamment en Allemagne.

Comment les membres de la Commission des affaires économiques ont-ils pu céder, selon toute apparence, à l’argument fallacieux de l’emploi pour maintenir le système actuel ? Ne savent-ils pas que la plupart des démarchages se font depuis l’étranger... ? Mais surtout, alors que les autorités comme le Médiateur national de l’Energie épinglent comme nous une recrudescence du démarchage téléphonique, malgré la mise en place de Bloctel, dispositif à l’efficacité défaillante, que ces appels exaspèrent les Français, et que les secteurs qui recourent le plus au démarchage sont également ceux où l’on constate la plus grande conflictualité, il est grand temps de prendre à bras le corps le problème et d’assainir le secteur…

Pas moins de 115 000 consommateurs avaient d’ailleurs signé l’an dernier notre pétition en ce sens. Le texte doit encore être discuté en Séance la semaine prochaine. J’espère donc que les députés feront preuve de lucidité, puis de volonté pour prendre l’ensemble des mesures réellement à même de maitriser ce harcèlement téléphonique, source non seulement d’exaspération, mais aussi, et surtout, d’un nombre insupportable de litiges.

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir