Dépendance - Pour une prise en charge humaine et de qualité

Dépendance - Pour une prise en charge humaine et de qualité

Qu’elles soient encore à domicile ou accueillies en établissement spécialisé, les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs aidants sont confrontés à des difficultés pour mettre en place une prise en charge qui soit à la fois humaine et de qualité. En outre, le coût de ces services est tel que le reste à charge pour les familles est trop souvent insupportable.

Ce qu’il faut savoir

Une image contenant personne, intérieur, homme, avant

Description générée automatiquement

Parmi elles, 600 000 personnes résident en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Pour elles, le premier enjeu est celui de la qualité et de l’humanité de leur prise en charge. Il est indispensable que les personnels d’aide à la personne, à domicile comme en établissement, soient justement valorisés et suffisamment nombreux. En outre, la qualité de l’alimentation en maisons de retraite (équilibre, horaires des repas, suivi nutritionnel des pensionnaires) est cruciale, comme l’a montré une enquête de notre association (1).

Le coût pour les usagers de la prise en charge de la dépendance est un deuxième enjeu d’importance. Si, à domicile, la loi d’adaptation de la société au vieillissement de 2015, que l’UFC-Que Choisir avait soutenue sur ces aspects, a réduit le coût pour les familles à un niveau modéré, il en est tout autre en Ehpad.

Le reste à charge moyen, aides déduites, s’établit ainsi à 1 850 € en établissement, et bien davantage dans les régions les plus chères. Le coût est supérieur aux revenus des trois quarts des résidents. Pour accompagner les usagers dans le choix d’une maison de retraite, l’UFC-Que Choisir propose un comparateur des Ehpad (2), avec des données tarifaires, mais aussi de qualité de prise en charge (chambre, accueil, vie quotidienne).

 

 

Une image contenant personne, intérieur, femme, avant

Description générée automatiquement

Inefficaces, trop chères et bien peu lisibles, elles doivent être cantonnées à un rôle subsidiaire (3). C’est à la solidarité nationale qu’il faut en appeler, à travers notamment la mise en œuvre d’un « bouclier dépendance (4) ».

Imaginé dès 2011 par l’UFC-Que Choisir, ce dispositif assurerait aux personnes souffrant de dépendance longue une augmentation significative de l’aide publique au bout d’une certaine durée de perte d’autonomie (3 ou 4 ans, par exemple), pour que le reste à charge soit alors plafonné au revenu courant de la personne dépendante.

Reprise et soutenue par plusieurs rapports publics depuis, cette mesure fera partie des propositions que portera l’UFC -Que Choisir lors de l’examen de la loi Grand Âge, si elle est examinée, comme on l’a annoncé, avant la fin du quinquennat.

 

Notes

 (1) Alimentation des personnes âgées dans les Ehpad : la qualité alimentaire bat en retraite ! https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-alimentation-des-personnes-agees-dans-les-ehpad-la-qualite-alimentaire-bat-en-retraite-n14255/, 24/03/2015.
(2) Comparateur des maisons de retraite et Ehpad : trouvez la maison de retraite idéale près de chez vous, https://www.quechoisir.org/carte-interactive-maisons-retraite-n21239/.
(3) Prise en charge de la dépendance : le gouvernement ne doit pas se faire la belle... https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-prise-en-charge-de-la-dependance-le-gouvernement-ne-doit-pas-se-faire-la-belle-n12341/, 22/05/2013.

(4) Perte d’autonomie : l’UFC-Que Choisir propose le « bouclier dépendance », https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-perte-d-autonomie-l-ufc-que-choisir-propose-le-bouclier-dependance-n12111/, 11/05/2011.

Ce que nous demandons

 

  • La mise en place d’un « bouclier dépendance », qui réduirait le reste à charge des personnes âgées en maison de retraite après 3 ou 4 ans de résidence, pour limiter la charge financière des familles.
     
  • La reconnaissance du rôle des aidants informels, par la formation et l’accompagnement, avec des moyens financiers adaptés.
     
  • La définition d’un encadrement public de l’assurance dépendance qui protège réellement l’intérêt des consommateurs.
     
  • L’amélioration de la qualité de l’alimentation et du suivi nutritionnel dans les Ehpad, par la définition d’obligations réglementaires précises et un contrôle par les Agences régionales de santé.

 

Une image contenant homme, tenant, avant, debout

Description générée automatiquement