Retour au Comparatif Appareils photo numériques reflex et hybrides (61 appareils photo numériques reflex et hybrides)

Canon EOS 1300D + EF-S 18-55 mm IS II

Canon EOS 1300D + EF-S 18-55 mm IS II

Reflex - 17,9 Mpix - 29-88 mm - F3,5-5,6

Mis à jour le : 05/12/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Mode rafale un peu limité
  • Écran fixe (non orientable)
  • Pas de prise micro

Lancé en avril 2016, le Canon EOS 1300D, un appareil photo reflex d’entrée de gamme, est le successeur de l’EOS 1200D. Tout comme lui, il intègre un capteur APS-C 18 Mpixels et un écran fixe (non orientable), mais avec une définition plus élevée. Il se voit aussi équipé d’une liaison sans-fil Wi-Fi (et NFC) qui permet de le contrôler via un smartphone. Un sélecteur offre un accès direct aux modes PASM et à plusieurs modes scène.
L’objectif fourni dans le kit de base ici testé est un zoom 3× (focales 29-88 mm en équivalent 35 mm) avec une ouverture maxi de f/3,5-5,6 et un système de stabilisation optique.
Selon le point de vente, d’autres configurations peuvent être proposées (avec un ou deux objectifs inclus). L’EOS 1300D peut aussi être acheté boîtier nu, à compléter par un objectif.

Le rendu des photos est proche de celui offert par son prédécesseur, l’EOS 1200D, mais on constate un piqué amélioré. L’autofocus est très rapide lorsqu’on cadre via le viseur mais lent en mode Live View (cadrage via l’écran), notamment en lumière réduite. Le flash offre des performances correctes mais manque un peu de puissance et d’homogénéité ; l’utilisation d’un flash externe reste préférable.

L’écran est grand (75 mm de diagonale) et sa définition élevée améliore le confort (920 000 points par rapport aux 460 000 points de l’EOS 1200D). Il n’est pas orientable mais son bon angle de vue compense en partie ce manque. Pour une utilisation à l’extérieur, il est assez réfléchissant.

Le viseur reflex offre globalement un bon confort d’utilisation. Il intègre une correction dioptrique (pratique pour une utilisation sans lunettes), mais il lui manque le détecteur de présence qui sert à éteindre l’écran automatiquement lorsqu’on se rapproche du viseur.

L’EOS 1300D est très rapide au démarrage et s’allume en 0,5 s seulement. Ensuite, avec le cadrage effectué via le viseur, son délai de déclenchement est de 0,23 s (une fois la mise au point faite sur le sujet). En mode Live View (visée par l’écran), ce délai passe à 1,8 s, ce qui place cet appareil parmi les plus lents. Entre deux prises de vue, il faut patienter 0,5 s. Le mode rafale n’est pas spécialement rapide non plus pour un appareil à objectif interchangeable : 2,8 images/s (JPEG).

Cet appareil enregistre des vidéos haute définition (1920 × 1080 pixels) de bonne qualité. Néanmoins, en lumière réduite, la présence de bruit nuit à l’image et la mise au point peut être difficile à vérifier. La qualité du son enregistré (en mono) via le micro interne est moyenne et sans prise micro, il n’y a pas de possibilité de l’améliorer.

Neil McPherson

Neil McPherson

Rédacteur technique