Retour au Comparatif Crèmes solaires adultes (9 crèmes solaires indice 30)

Sephora Crème solaire ajustable 15-30-50

Sephora Crème solaire ajustable 15-30-50

Pompe - 100 ml

Mis à jour le : 06/07/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Prix exorbitant
  • Ajustement à 30 du mélange 15-50 non prouvé
  • Mauvaise protection UVA
  • Présence d’éthylhexyl méthoxycinnamate, perturbateur endocrinien à risque estrogénique et thyroïdien significatif
  • Listes d’ingrédients difficilement lisibles
  • Non-conformité d’étiquetage
  • Suremballage
  • Présence de phénoxyéthanol

C’est une trouvaille de Sephora, la crème solaire ajustable : en mélangeant un indice 15 avec un indice 50, l’utilisateur crée directement sur sa peau un facteur de protection intermédiaire estimé par la marque Sephora à 30. L’idée est séduisante pour le consommateur qui souhaite obtenir un bronzage graduel sans devoir acheter trois produits différents. Mais est-ce que ça marche vraiment ? Nous avons vérifié en laboratoire, selon la méthode reconnue officiellement, si le mélange des indices 15 et 50 aboutissait à un 30. Nous avons également mesuré le niveau de la protection UVA.

Très originale et très chère, la crème ajustable de chez Sephora est constituée de deux flacons imbriqués proposant chacun un indice. L’un est de 15, l’autre de 50, et si l’on mélange les deux, on doit normalement obtenir un bon 30. Cela, nous l’avons vérifié car nous avions des doutes sur la capacité de mélange des indices. En pratique, pour obtenir l’indice 30, il suffit de positionner la pompe sur le bon réglage et les deux crèmes sont délivrées en même temps. C’est visible car une des crèmes est blanche, l’autre rose clair. On applique alors sur la peau et c’est là que le mélange est réalisé. Mais en laboratoire, les conditions sont telles qu’il a fallu homogénéiser le mélange avant l’application, car la quantité de crème servant à la mesure doit être pesée et prélevée à la seringue. Aussi la vérification du facteur de protection solaire de 30 a-t-elle été totalement optimisée pour le test. Résultat, la crème s’en sort bien question protection : le FPS a été mesuré à 55. Elle est donc sûre même si elle ne correspond pas vraiment à un indice 30. Nous ne pouvons pas la pénaliser pour cela, mais nous faisons remarquer que l’allégation d’ajustement à 30 est loin d’être évidente. On peut également ajouter que côté étiquetage, une crème qui révèle un FPS de 55 devrait s’annoncer 50 et non 30.

Côté UVA, c’est décevant car la protection n’atteint pas le tiers du FPS. Cette crème est donc limitée sur sa note finale.

Côté composition, elle renferme le filtre solaire éthylhexyl méthoxycinnamate en très bonne position dans les listes d’ingrédients (qui exigent une loupe pour la lecture) : second ingrédient de la crème d’indice 15, présent aussi dans la crème d’indice 50. Le produit qui est suremballé devrait normalement offrir suffisamment d’espace pour toutes les informations utiles. Or la marque a préféré traduire les informations en 8 langues et réserver le fond de l’emballage cartonné aux deux listes d’ingrédients.

Ajoutons enfin que ses 2 fois 50 ml suffiront à peine pour un week-end et pour une seule personne…

Cerise sur le gâteau, nous avons constaté une non-conformité d’étiquetage (par rapport à la recommandation de la Commission européenne sur les conditions d’étiquetage des produits de protection solaire de septembre 2006) sur la (les) catégorie(s) de protection. Cette dernière doit en effet être indiquée sur l’étiquette au moins aussi visiblement que le facteur de protection solaire. Or, dans le cas de la crème ajustable 15-30-50, les catégories « moyenne » (pour le FPS 15) et « haute » (pour les FPS 30 et 50) ne sont pas indiquées à côté des indices de protection.

Pour toutes ces raisons, nous déconseillons formellement cette crème.

Gaëlle Landry

Gaëlle Landry

Rédactrice technique