Retour au Comparatif Déodorants et antitranspirants (17 déodorants et antitranspirants)

Roc Keops, roll-on

Roc Keops, roll-on

Déodorant - 30 ml

Mis à jour le : 23/04/2021

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Présence de propylparabène
  • Prix très élevé
  • Dénomination incorrecte

« Sans alcool » et « sans parfum », le déodorant à bille Keops de Roc promet une « efficacité » tout en prenant soin de la peau. Il est vendu dans le réseau des pharmacies et parapharmacies à presque 8 € le flacon de 30 ml. C’est plus de 4 fois ce que coûtent les déodorants vendus en supermarché et c’est bien plus cher que l’antitranspirant Vichy que nous avons également testé. Qu’a donc le déodorant Keops de Roc de particulier pour justifier une telle différence de prix ?

Sa formule travaillée – il renferme des ingrédients spécifiques comme le citronellyl méthylcrotonate, qui est un capteur d’odeurs – lui confère des qualités indéniables : il est efficace pour lutter contre les odeurs de transpiration et performant pour diminuer l’humidité axillaire. En outre, il est sans allergène (il se passe de parfum). Mais ce déodorant présente des défauts rédhibitoires dont celui de renfermer du propylparabène, un perturbateur endocrinien que les autres fabricants ont banni de leurs formules depuis longtemps. C’est principalement pour cela que nous le déconseillons.

Ses qualités cosmétiques ne sont pas à la hauteur : presque 20 % du panel n’achèterait jamais ce produit.

Enfin, ce « déodorant » porte très mal son nom, car il renferme les plus classiques des sels d’aluminium (chlorhydrate d’aluminium) et n’indique nullement qu’il est aussi un antitranspirant. Pour le savoir, il faut regarder de près la liste d’ingrédients.

Ce produit oublie en outre d’indiquer qu’il ne doit pas être utilisé sur une peau irritée ou endommagée. En revanche, il n’oublie pas d’alléguer son efficacité 48 heures durant !

Enfin, à plus de 250 € le litre, il n’est vraiment pas fait pour toutes les bourses.

Ce produit Roc renferme en outre aussi du méthylparabène, un parabène à courte chaîne carbonée qui n’est pas classé parmi les molécules à propriété de perturbateur endocrinien.

Dans sa formule, on trouve également le conservateur phénoxyéthanol, qui ne semble poser question que pour les jeunes enfants. Or ces produits ne sont aucunement destinés aux plus jeunes.

Gaëlle Landry

Gaëlle Landry

Rédactrice technique