Retour au Comparatif Matelas (74 matelas 140 x 190 cm)

Eve Matelas double

Eve Matelas double(*7*)

Matelas à mémoire de forme - Mousse + Viscoélastique

Mis à jour le : 28/03/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Mauvais support en position dorsale pour les grands gabarits. Dégradation du soutien latéral et dorsal après endurance.
  • Absorbe trop les mouvements, manque de dynamisme.
  • Pas de poignées donc difficile à manipuler (pour retirer la housse par exemple). Cependant, matelas non réversible.

Le matelas Eve, vendu exclusivement via le site Internet www.evematelas.fr, est un matelas d’une construction simple disponible en dix dimensions. Nous avons testé celle en 140 x 190 cm, de 24 cm d’épaisseur et de 32 kg. À l’image de la référence Made.com, le matelas Eve offre trois couches principales : une âme en mousse « reflex » (16 cm et 38 kg/m3), une couche intermédiaire de 3,5 cm (51 kg/m3) et enfin une dernière à mémoire de forme (4 cm et densité de 76 kg/m3) afin d’offrir, selon le fabricant, une pression optimale au corps et un rebondi idéal. Comme ses concurrents vendus exclusivement sur Internet, Eve offre la livraison, le matelas roulé dans un carton, et jusqu’à 100 jours pour l’essayer. En cas d’insatisfaction, le retour est pris en charge et le remboursement effectué intégralement.

Le Matelas Eve offre une construction basique en 5 couches seulement sans aucune zone de renfort. Son recyclage se montre très aisé. D’un contact neutre, il se montre bien ventilé et aucunement sensible aux variations de la température ambiante. Mesuré très souple, il le reste tout au long des tests. On apprécie sa housse amovible et lavable à 40 °C et son succès aux tests d’inflammabilité. Dommage que son confort ne soit pas à la hauteur. S’il reste acceptable pour les petits gabarits, ce n’est pas le cas pour les plus grands. Et cela se dégrade après vieillissement, en position dorsale comme latérale. Le matelas est trop mou et la couche viscoélastique trop présente. Le corps s’enfonce sans être bien maintenu. À cela s’ajoute un manque de dynamisme évident, certes bon pour l’indépendance de couchage mais pas pour se mouvoir correctement.

Nadège Mazery

Nadège Mazery

Rédactrice technique