Samsung Galaxy A8

Samsung Galaxy A8

Android 7.1

Mis à jour le : 07/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Qualité des haut-parleurs moyenne
  • Qualité de l’appareil photo frontal perfectible
  • Pas d’enregistrement de vidéo en ultra haute définition

Le Samsung Galaxy A8, fer de lance de la gamme Galaxy A, se veut un smartphone bien équipé avec un prix raisonnable comparé aux smartphones premium comme le Galaxy S8.

Le fabricant met en avant l’écran panoramique super Amoled de 5,6 pouces d’une résolution de 2220 × 1080 pixels, le double capteur photo en face avant ainsi que la résistance à l’eau du smartphone. Il fonctionne avec un processeur maison Exynos 7885 cadencé à 2,2 GHz avec 4 Go de mémoire RAM, 32 Go de mémoire interne et un lecteur de carte mémoire. Il dispose du système d’exploitation Android Nougat (version 7.1), d’un connecteur USB type C, d’un double emplacement pour carte SIM et d’une batterie de 3 000 mAh. Il est possible de déverrouiller l’écran de veille avec le lecteur d’empreinte digitale ou en utilisant la reconnaissance faciale.

Le smartphone dispose de connexions 4G, Bluetooth 5.0 avec NFC et Wi-Fi AC. Il embarque un appareil photo arrière de 16 Mpixels, un double capteur frontal de 8 et 16 Mpixels et filme en haute définition (1920 × 1080 pixels).

Le Samsung Galaxy A8 offre un bon rapport qualité/prix. Il affiche une belle qualité de construction et un assemblage soigné. Ni l’écran, ni la face arrière ne sont sensibles aux rayures. Il passe avec seulement quelques égratignures le test de chutes. Suite à l’essai de résistance à l’eau de pluie, il faut toutefois attendre que le microphone et le haut-parleur sèchent complément avant que l’appareil fonctionne correctement.

La mise en service du smartphone ne pose pas de problème. Un outil est fourni pour insérer les cartes SIM et mémoire. Ensuite, un assistant d’installation guide l’utilisateur pas à pas pour effectuer les réglages et paramétrer les différents comptes. Les menus sont très bien agencés et de nombreux écrans d’accueil sont personnalisables. Bon point, une seconde carte SIM n’occupe pas l’emplacement de la carte mémoire et il est possible de déplacer des applications vers cette carte. Le lecteur d’empreinte digitale fonctionne correctement pour déverrouiller l’écran d’accueil mais son positionnement, trop proche de la caméra arrière, n’est pas idéal.

L’écran du Samsung Galaxy A8 atteint un bon niveau, mais reste en retrait par rapport aux meilleurs smartphones. Cependant, il est très lumineux et offre un bon contraste et un bon rendu des couleurs. Son utilisation tactile est jugé très bonne, avec une belle précision et une belle réactivité au toucher.

Le Galaxy A8 s’en sort très bien en téléphonie. La qualité audio en appel ainsi que la sensibilité au réseau sont bonnes. Le smartphone s’avère très commode pour rechercher un contact, initier ou décrocher un appel et tenir l’appareil en main pendant la conversation.

L’autonomie est très bonne : 26 heures d’autonomie sur notre cycle d’utilisation prédéfini pour un temps de charge complet assez rapide (1 h 45).

Les résultats du test en photo et vidéo atteignent un bon niveau. Si les photos en intérieur déçoivent légèrement, celles prises à la lumière du jour sont belles, nettes, avec un bon contraste et de belles couleurs. L’appareil photo frontal est correct, avec un rendu des couleurs et une netteté acceptables.

En vidéo, les images enregistrées sont bonnes, bien stables et suffisamment fluides. Il est simplement dommage que les couleurs soient un peu pâles. Le son enregistré est bon également, même s’il est légèrement bruité.

Les fonctions SMS et e-mail bénéficient du bel écran et du clavier virtuel à taille ajustable, jugé très pratique pour la prise de notes.

Naviguer sur Internet est rapide et le navigateur est très commode à utiliser.

Enfin, il est possible d’utiliser le Galaxy A8 comme GPS. Avec les cartes Google Maps, la qualité de navigation ainsi que la précision de localisation sont bonnes.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique