Samsung Galaxy J5 2017

Samsung Galaxy J5 2017

Android 7.0 - Existe en version double carte SIM

Mis à jour le : 07/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • 1er positionnement GPS
  • Sensibilité au réseau médiocre
  • Qualité audio en appel
  • Fragilité de l’écran

Le Galaxy J5 2017 est la nouvelle version du smartphone phare de milieu de gamme de Samsung, succédant aux versions 2015 et 2016. Pour rester sur la lancée de ses prédécesseurs, le fabricant coréen a amélioré la finition du smartphone avec une coque tout en métal, et a revu son équipement à la hausse. Il possède ainsi un lecteur d’empreintes digitales, une batterie non amovible de 3 000 mAh ainsi que des connexions 4G, Bluetooth 4 avec NFC et Wi-Fi AC.

Le Galaxy J5 2017 conserve son écran Super Amoled 5,2 pouces de résolution 720 × 1280 pixels et fonctionne avec le système d’exploitation Android Nougat (version 7.0) ainsi qu’un processeur maison Exynos 7870 cadencé à 1,6 GHz avec 2 Go de mémoire RAM. Il embarque 16 Go de mémoire interne avec lecteur de carte mémoire, et Samsung offre 15 Go de sauvegarde sur son cloud. Enfin, il possède deux appareils photo de 13 Mpixels à l’avant comme à l’arrière et peut filmer en haute définition (1920 × 1080 pixels).

Le Galaxy J5 2017 reste un bon smartphone, avec un rapport qualité/prix intéressant ; dommage, à l’instar du Galaxy S8, son écran manque de solidité.

Le design est travaillé et l’assemblage réussi. Si l’écran n’est pas sensible aux rayures, ce n’est pas le cas de la face arrière. Lors du test de chutes, 2 des 3 appareils testés ont vu leur écran cassé à l’issue des 100 chutes. En revanche, il réussit le test de simulation de pluie, fonctionnant correctement après séchage complet du haut-parleur.

La batterie n’est pas amovible et l’appareil ne peut être ouvert. Insérer les cartes SIM et mémoire n’est pas compliqué si on s’aide de l’outil fourni. Ensuite, un assistant d’installation accompagne l’utilisateur pour paramétrer le smartphone. Le lecteur d’empreintes digitales fonctionne correctement.

Comme sur la plupart des smartphones Android, la navigation dans les menus est aisée. Ils sont ordonnés de manière logique et l’utilisateur peut paramétrer de nombreux écrans d’accueil. De plus, il est possible de déplacer des applications vers la carte mémoire.

La qualité de l’écran est au niveau attendu pour un smartphone de milieu de gamme. Forcément moins abouti que sur des appareils très haut de gamme, l’écran se montre bien contrasté avec des couleurs équilibrées, mais un léger manque de luminosité. Son utilisation tactile est très bonne avec une belle réactivité et une bonne précision au toucher.

En téléphonie, mauvais point pour la sensibilité au réseau médiocre. La qualité audio en appel est moyenne. Seule la commodité d’emploi pour effectuer un appel puis tenir le smartphone est jugée bonne. La batterie en revanche s’avère excellente : 32 heures d’autonomie sur notre cycle d’utilisation prédéfini pour un temps de charge correct de 2 h 15.

La qualité des photos est un peu décevante, surtout pour l’appareil photo frontal dont les clichés médiocres sont flous et trop clairs, même si le flash reste performant. Le rendu est meilleur avec l’appareil photo arrière. Les photos sont nettes malgré un contraste insuffisant. En faible luminosité ambiante, avec ou sans flash, le rendu des couleurs n’est pas naturel.

En vidéo, le verdict est similaire. Le Galaxy J5 2017 peut mieux faire. Les images sont pâles, saccadées, avec des sauts de luminosité et de mise au point. Le son enregistré est également moyen, trop métallique.

Les fonctions SMS et e-mail bénéficient du très bon clavier virtuel, pratique pour la prise de notes. La navigation sur Internet est également appréciée, avec une bonne rapidité et une commodité d’emploi satisfaisante.

Enfin, le Galaxy J5 2017 peut être utilisé comme système GPS. Le premier positionnement est mauvais, mais le smartphone finit par se localiser. Avec les cartes Google Maps, la qualité de navigation est bonne.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique