Wiko Wim

Wiko Wim

Android 7.1

Mis à jour le : 08/07/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Sensibilité au réseau
  • Qualité audio en appel décevante
  • Qualité des photos et des vidéos

Avec le Wim, Wiko s’aventure sur le terrain des smartphones haut de gamme et promet un appareil offrant une expérience photo incomparable. Le fabricant met l’accent sur le double objectif photo arrière de 13 Mpixels, l’appareil frontal de 16 Mpixels et des vidéos enregistrées en ultra haute définition (3840 × 2160 pixels).
Le Wim est constitué d’un dos en plastique et d’un écran Amoled Full HD de 5,5 pouces (résolution 1080 × 1920 pixels). Il fonctionne avec le système d’exploitation Android Nougat (version 7.1) et un processeur Qualcomm Snapdragon 626 à 8 cœurs avec 4 Go de mémoire RAM et 64 Go de mémoire interne ainsi qu’un lecteur de carte micro-SD. Il dispose d’une batterie d’une capacité de 3 200 mAh, d’un lecteur d’empreinte digitale et de connexions 4G, Wi-Fi AC et Bluetooth 4.2 avec NFC.

Vendu 400 €, le Wim affiche plutôt les performances d’un appareil de milieu de gamme. Au niveau du design, les smartphones de sa catégorie adoptent plus volontiers une finition en verre et métal qu’en plastique. Mais l’avantage est qu’il n’est pas trop sensible aux rayures et qu’il passe avec seulement de petites égratignures le test de chute. Après le test de simulation de pluie, il faut attendre le séchage complet pour qu’il fonctionne.

Le smartphone ne peut être ouvert et sa batterie n’est donc pas amovible. Mettre en place les cartes SIM et mémoire n’est pas difficile. Un assistant guide ensuite l’utilisateur pas à pas pour effectuer les réglages et configurations nécessaires. Les menus sont agencés logiquement et de nombreux écrans d’accueil sont paramétrables, même si on regrette que la fonction « recherche » dans les réglages ne fonctionne pas mieux. De plus, durant le test, un appareil s’est montré défectueux. La batterie ne pouvait se charger à plus de 50 %, réduisant considérablement l’autonomie. À noter qu’il est possible de déplacer des applications vers la carte mémoire après avoir formaté cette dernière comme stockage interne. Le capteur d’empreinte digitale, pour sa part, fonctionne bien pour déverrouiller le smartphone.

L’écran du Wim affiche une qualité excellente. Les couleurs sont bien équilibrées et la résolution est bonne. Il est simplement dommage que sa luminosité ne soit pas plus élevée, l’écran serait plus lisible sous un fort éclairage ambiant. Son utilisation tactile ne pose toutefois pas de problème, avec une bonne précision et des réactions satisfaisantes.

En téléphonie, la sensibilité au réseau comme la qualité audio en appel sont justes moyennes. Seule la commodité d’emploi pour téléphoner a été appréciée.

La batterie tire son épingle du jeu, avec une autonomie de 22 h 30 sur notre cycle d’utilisation prédéfini pour un temps de charge assez court de 1 h 45.

En photo et vidéo, les résultats sont assez décevants. Si le double objectif fournit des clichés nets et lumineux avec un bon rendu des couleurs, le smartphone met très longtemps pour travailler l’image, ce qui le pénalise. L’appareil frontal est juste correct, avec des photos nettes mais trop pâles.

En vidéo, les images filmée en haute définition, teintées et trop contrastées, présentent des sauts de luminosité. En ultra haute définition, le rendu est un peu meilleur, mais des artefacts sont présents. Bon point, la stabilisation de l’image fonctionne, bien qu’elle rogne les bords. Le son capté est moyen (artefacts et effets stéréo inversés).

Grâce au clavier virtuel performant, les fonctions SMS et e-mail sont assez pratiques. Le navigateur web est rapide et commode.

Enfin, ce smartphone peut faire fonction de système GPS ; avec les cartes Google Maps, la qualité de navigation est bonne, tout comme la précision de localisation.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique