Citroën C3 PureTech 110 S&S

Citroën C3 PureTech 110 S&S

5 portes - Essence - 110 ch - Boîte manuelle - Commercialisé en septembre 2016

Mis à jour le : 11/07/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Accès au coffre
  • Maintien latéral des sièges
  • Utilisation des commandes
  • Peu de place à l’arrière

En septembre 2016, Citroën lance la 3e génération de sa citadine C3 alors que la gamme vient de fêter ses 15 ans. Le constructeur va tenter de séduire une clientèle jeune avec un nouveau look sympa tout en rondeur, un niveau de confort élevé, des couleurs gaies et des robes bi-tons (36 combinaisons possibles), le tout teinté d'une touche aventurière qui se traduit par une allure générale de SUV rehaussée par l’utilisation, selon la version, des éléments de protection de portes à bulles d'air (Airbumps) empruntés au C4 Cactus. En option, la citadine peut être équipée d’une caméra ConnectedCAM, utile en cas d’accident. Elle permet de photographier et de filmer la route à volonté, et comme elle fonctionne en permanence, elle a la capacité de garder en mémoire automatiquement toute séquence identifiée comme un accident.

Sous le capot, la nouvelle C3 est proposée soit en moteur à essence avec le 3 cylindres 1.2 l PureTech (110, 82 ou 68 ch), soit en diesel avec le 1.6 l BlueHDi (100 ou 75 ch), avec boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Une version en boîte automatique EAT6 est aussi disponible. La carrosserie n'existe qu'en 5 portes et peut éventuellement être munie d’un toit panoramique vitré.

Notre exemplaire à essence est équipé de la boîte de vitesses manuelle. Son niveau de finition Shine correspond au haut de gamme de la série. Dans cette configuration, la C3 a tout pour plaire – ou presque.

La nouvelle Citroën C3 emprunte des allures de SUV.

Le niveau d’équipement est élevé et la facture aussi, le prix catalogue étant affiché à 18 700 €.

En matière de suspension, PSA a fait le choix d’aller à contre-sens du courant en privilégiant le confort au comportement routier. Le réglage est doux et le châssis est effectivement très confortable mais du coup, la C3 est moins agile dans les virages pris à vitesse élevée. La tendance s’applique également aux sièges très souples et larges mais sans relief et qui ne maintiennent pas suffisamment dans les virages.

Côté style, la C3 se distingue clairement grâce à son look unique et son habitacle très flatteur. Son équipement technologique constitue l’un de ses points forts, notamment en termes de sécurité (freinage autonome, alerte de franchissement involontaire de ligne). Et sa clé programmable pour les fonctions les plus fréquemment utilisées est une véritable référence en la matière.

Côté moteur, le 3 cylindres à essence de 110 ch ne manque jamais de ressources tout en se montrant relativement peu gourmand et même très peu polluant, mais assez peu raffiné.

Carrosserie et coffre

Qualité de fabrication, finition

La qualité d’assemblage et de fabrication est satisfaisante à l’extérieur comme à l’intérieur. Mais bien qu’il s’agisse d’un exemplaire haut de gamme (finition Shine), la présence de matériaux bon marché dans l’habitacle rappelle que nous nous situons sur le segment des citadines où le gain en coût tient une place importante dans le cahier des charges. Idem au niveau du châssis qui ne possède pas de protections contre les salissures et les turbulences. À noter que les Airbumps latéraux sont plus petits que ceux du C4 Cactus et donc un peu moins protecteurs. La C3 dispose aussi de pare-chocs bien enveloppants qui semblent très efficaces contre les petits chocs. Un plus non négligeable qui évitera les réparations coûteuses.

Attractif et bien fini, l’habitacle compte néanmoins beaucoup d’éléments en plastique dur.

Utilisation quotidienne

La C3 est satisfaisante pour l’utilisation au quotidien, avec des caractéristiques standard pour une citadine de son gabarit. Ainsi, l’autonomie de 777 km est plus que satisfaisante, la charge utile de 450 kg suffisante, et le toit peut supporter 70 kg de bagages, c’est-à-dire autant qu’une voiture compacte. En revanche, le diamètre de braquage de 11,4 m est un peu trop grand pour une voiture à vocation urbaine, et la charge d’appui vertical n’est que de 32 kg.

La roue de secours n’est proposée qu’en option.

Visibilité, éclairage

La visibilité est globalement correcte. Toutefois, le champ de vision à 360° n’est pas idéal, notamment vers l’arrière, à cause des gros montants de toit. Un peu gênant pour les manœuvres en ville. Mais la vision de l’encombrement est bonne, bien que l’avant de la voiture ne soit pas visible. Les feux diurnes à LED et les antibrouillards avant sont livrés de série (pour la motorisation testée) mais seule la technologie halogène est offerte pour les feux de route, et leur efficacité est simplement correcte. Éclairage d’angle et feux directionnels ne sont également pas disponibles. L’aide au stationnement arrière est livrée de série en finition Shine, de même que l’allumage automatique des feux. La caméra de recul qui s’affiche sur grand écran tactile fait quant à elle partie d’un pack.

Le champ de vision arrière est moyen en raison des gros montants.

Accès à bord

L’accès aux places n’est pas particulièrement aisé : les barres de seuil avant et arrière sont trop hautes et il manque des poignées de toit pour s’extraire de la voiture. À l’arrière, le passage est assez étroit, en particulier au niveau des pieds. Notre exemplaire possède un accès mains libres avec 2 badges optionnel très commode mais qui peut être piraté facilement.

L’accès à bord n’est pas un des points forts de la C3.

Coffre

Le volume de coffre est plutôt modeste dans l’absolu mais il se situe au-dessus du standard généralement rencontré chez les citadines. Jusqu’à la base des parties vitrées, nous l’avons mesuré à 270 l, pour atteindre 975 l si l’on charge la voiture jusqu’au toit en ayant rabattu la banquette arrière. L’accès n’est en revanche pas très aisé à cause de la hauteur importante qui sépare la barre de seuil et le plancher (24 cm). En outre, ce dernier présente une grosse discontinuité quand la banquette est rabattue, ce qui empêche de faire glisser le chargement jusqu’au fond. De série dès l’entrée de gamme, la banquette est asymétrique 2/3-1/3. Simple à manipuler, même depuis le coffre, elle nécessite toutefois une attention particulière lors de la remise en place car les ceintures de sécurité arrière peuvent se coincer. Les espaces de rangement sont inexistants ; on peut tout au plus compter sur un crochet pour attacher un sac.

Le coffre dispose d’un éclairage qui est juste suffisant.

Le volume de coffre est bon pour la catégorie mais l’accès est peu aisé.

Habitacle

Poste de conduite

L'intérieur de la nouvelle C3 est tout aussi original que l'extérieur. Minimaliste car avare en touches et en commandes, il n’est pas pour autant facile à prendre en main. Tout ou presque passe en effet par le grand écran tactile (selon version, et qui aurait d’ailleurs pu être placé un peu plus haut) : réglage de la climatisation et activation/désactivation du Stop & Start, réglages de la radio, du téléphone et de la navigation.

La planche de bord est très épurée car l’écran tactile regroupe une majorité de commandes.

Parmi les rares commandes qui restent, toutes ne sont pas toujours à bonne portée. Par exemple, celle qui permet le réglage des rétroviseurs électriques, ou bien la molette qui commande le chauffage des sièges (celle du passager est hors d’atteinte du conducteur). Nous apprécions en revanche le bouton de démarrage de notre version équipée du démarrage mains libres, bien identifié et éclairé. Les commandes au volant sont quant à elles plutôt simples d'utilisation.

Les boutons du volant sont d’utilisation intuitive.

Citroën a aussi fait de gros efforts en dotant sa citadine d'équipements souvent inédits sur ce segment, comme le freinage automatique d'urgence, le maintien dans la file ou encore la lecture des panneaux de signalisation. Ce système permet d'afficher immédiatement la vitesse réglementée au niveau du combiné d'instruments. À condition toutefois d'avoir bien sélectionné le menu ad hoc. En effet, si vous avez, par exemple, choisi d'afficher la consommation, l'information de lecture des panneaux ne s’affichera pas à l’écran.

La navigation reste la bête noire du constructeur. Nous avons en effet trouvé le système imprécis, souvent lent au démarrage et donnant même des indications erronées. Il est assez étonnant de constater que, modèle après modèle, le constructeur n'arrive pas à trouver le bon système. Pourtant, ce dernier provient de TomTom, un fabricant qui propose des boîtiers GPS nomades très performants.

Connectivité, multimédia

Une des autres particularités de la nouvelle C3, et non des moindres, est la présence de la ConnectedCAM Citroën : il s'agit d'une caméra Full HD placée sous le rétroviseur intérieur qui permet de photographier et filmer à volonté. Elle enregistre aussi automatiquement une séquence en cas d'accident. En option ou de série selon la finition, cette caméra connectée (que l’on peut appareiller à son téléphone portable) dispose d’un grand angle 120°, de la Full HD, d’une résolution de 2 millions de pixels, d’un GPS et d’une mémoire interne de 16 Go. D’un simple clic sur le bouton dédié, le conducteur prend une photo de ce qu’il voit. Avec un appui plus long, il enregistre une vidéo jusqu’à 20 secondes. En cas de choc, l’enregistrement est automatiquement activé et permet de sauvegarder 1 min 30 (30 secondes avant et 1 minute après). Ce système, s’il n’est pas encore pris en compte par les assurances, peut être utile au conducteur au moment de remplir le constat par exemple après un incident en montrant les images à l’autre conducteur impliqué.

Rétroviseur dans son environnement et ConnectedCAM cachée derrière.

La diffusion des images (photos et vidéos) est directement accessible grâce à l’application gratuite ConnectedCAM Citroën qui permet de récupérer et partager des photos et des vidéos. Autre astuce, grâce à l’application, il est possible de géolocaliser sa voiture.

Dans le niveau de finition haut de gamme Shine, la C3 possède de série la Connect Radio sur tablette tactile de 7" avec prises USB/auxiliaires et connexion sans fil Bluetooth. L’interface du smartphone peut être reproduite sur l’écran avec l’Apple Carplay, Android Auto ou MirrorLink. La radio digitale et le système de navigation satellite Connect Nav sont en option ou en pack, de même que la Connect Box avec Pack SOS et assistance. Le système de navigation informe des conditions de trafic en temps réel et il est capable de diffuser des informations dépendantes de la localisation : prix de l’essence, places de parking, météo…

Volumes, rangements, modularité

L’habitacle avant est très volumineux. La garde au toit autorise un conducteur pouvant mesurer jusqu’à 2 m. Mais la largeur trahit le pédigrée de la citadine. La position en hauteur de la base des vitres et de la planche de bord diminue aussi un peu la sensation de volume. L’arrière de la voiture est au contraire étriqué, notamment au niveau des pieds, et la largeur n’égale pas celle de l’habitacle avant.

La C3 n’offre pas de possibilités de modularité de l’habitacle mais dispose d’espaces de rangement appréciables avec une boîte à gants pratique et volumineuse, mais non réfrigérée et qui ne peut pas être verrouillée.

Confort

Suspension et châssis

Les châssis Citroën sont traditionnellement confortables et la nouvelle C3 ne fait pas exception, se plaçant nettement au-dessus de ses concurrentes. Sa douceur se fait sentir dès les premiers mètres parcourus ; tous les défauts de la route comme les dos-d'âne ou autres ralentisseurs sont absorbés efficacement. Mais à vitesse élevée (autoroute) et sur route sinueuse, elle flotte un peu : la prise de roulis est importante et la voiture se met à tanguer un peu.

Sièges

Les sièges sont très souples et présentent peu de relief. Cela les rend confortables mais ils ne maintiennent pas dans les virages… aux places arrière, les passagers ont leurs genoux pointés vers le haut, ce qui rend les longues distances particulièrement pénibles.

Peu de réglages possibles sont : seul le conducteur possède un siège positionnable en hauteur et le support lombaire n’est pas réglable.

Bruit

L’insonorisation est moyennement efficace devant le rauque moteur à 3 cylindres. Même le bruit du vent ne parvient pas à le couvrir. À 130 km/h, nous avons mesuré 69,9 dB(A) dans la cabine.

Chauffage et ventilation

La climatisation automatique avec fonction filtrage de l’air est installée de série sur la finition Shine (option pour la Feel). Elle possède 3 modes de fonctionnement en intensité. Les places arrière sont démunies d’aérateurs.

Moteur, transmission

Le dynamique moteur à essence turbocompressé 1.2 l PureTech 110 ch tracte aisément les 1 150 kg de la C3. Les dépassements qu’il est capable de procurer sont vifs et les accélérations sont bien souples. Mais s’il est assez agréable dans l'ensemble, le moteur est assez peu raffiné, bruyant à haut régime et source de vibrations et de bourdonnements. Une sonorité propre aux trois cylindres. Aux faibles régimes, il est très mou et l’on a parfois presque l’impression qu’il va caler. Mais aux environs de 2 000 tr/min, le couple explose brusquement.

La boîte de vitesses semble floue, la course du levier est longue et le passage des rapports est assez peu précis et parfois accompagné de craquements. La modulation de l’embrayage est, quant à elle, juste satisfaisante mais l’étagement des rapports est bon et le régime de 2 900 tr/min à 130 km/h est raisonnable : les 5 rapports sont suffisants. L’aide au démarrage en pente est installée de série et le système Stop & Start de notre version fonctionne de manière impeccable.

Comportement routier

Du fait de son châssis très orienté vers le confort, la C3 se montre assez fainéante en termes de comportement routier : dans les virages, la prise de roulis est considérable et par conséquent, la vitesse doit rester modérée. Lors du test d’évitement d’obstacles, la C3 réagit mollement, à cause de la direction très démultipliée et peu informative : la manœuvre s’opère avec assez peu de précision. Heureusement, lorsque le conducteur pousse la voiture dans ses limites dynamiques, l’ESP entre en action de manière décisive.

Orientée confort, la direction l’est aussi : elle est très assistée et démultipliée, ce qui facilite les manœuvres en ville mais la rend relativement inconsistante, peu précise, peu réactive et au final, pas très amusante sur route de campagne sinueuse.

Le freinage est quant à lui réactif et facile à doser.

Sécurité

Avec des équipements de sécurité souvent inédits dans cette catégorie, la nouvelle C3 fait partie des mieux loties. Elle reçoit en effet de série le système de reconnaissance des panneaux de vitesse (et recommandation), le régulateur-limiteur de vitesse et peut être équipée, selon le niveau de finition et en option, d’un système de freinage d’urgence autonome urbain avec détection des piétons, de l’alerte de franchissement involontaire de ligne, de la surveillance d’angle mort, de l’alerte de somnolence… Le constructeur propose également son dispositif Citroën Connect Box avec Pack SOS et assistance inclus. Ce service permet à un conducteur d’être mis en relation avec un plateau d’assistance spécialisé. En cas d’accident, un message court est envoyé de manière manuelle ou automatique par liaison GSM à un plateau qui héberge la structure de réception et de traitement des appels. Le message inclut l’identification du véhicule, ses coordonnées téléphoniques et sa localisation géographique précise.

Lors des essais Euro NCAP réalisés en 2017, la C3 a été notée 4 étoiles sur 5, avec :
- 88 % pour la protection des adultes ;
- 83 % pour la protection des enfants ;
- 59 % pour la protection des piétons ;
- 58 % pour l'aide à la sécurité.

La protection des occupants en cas d’accident est donc d’un très bon niveau.

Le score en protection des piétons étant inférieur à 60 %, la C3 a raté sa 5e étoile. La base du pare-brise et les montants avant constituent en effet des zones dangereuses pour la tête des piétons adultes en cas de collision.

Crash test frontal contre une barrière déformable et latéral contre un poteau.

Après les crash tests frontaux. À gauche : barrière déformable ; à droite : contre un mur.

Environnement

La consommation du moteur PureTech 110 est très raisonnable. Grâce au Stop & Start, elle se limite à 5,8 l/100 km d’essence en ville. Sur autoroute, elle ne grimpe qu’à 6,8 l et en moyenne, elle s’établit à 5,8 l/100 km. Le moteur se montre aussi particulièrement propre, notamment pour ce qui est du monoxyde de carbone (CO) qui est en général le point sensible des moteurs essence à injection directe. Seules les émissions de particules sont légèrement élevées.

Nos mesures ont été réalisées sur banc d’essai et confirmées par des essais de type RDE (c’est-à-dire en conditions réelles de conduite sur route).

Tarifs

Prix catalogue en septembre 2017 : Citroën C3 à partir de 12 950 €.

Prix par version de la Citroën C3 PureTech 110 S&S

Live : Non disponible
Feel : 16 900 €
Shine : 18 790 € (version testée)

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique