Citroën C4 Picasso e-HDi 110 Airdream BMP6

Citroën C4 Picasso e-HDi 110 Airdream BMP6

5 portes - Diesel - 112 ch – Boîte robotisée à double embrayage – Commercialisé en septembre 2010

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Direction peu informative
  • Boîte manuelle pilotée lente et peu agréable

Le Citroën C4 Picasso équipé de la motorisation e-HDi 110 dispose, comme son nom l'indique (grâce au « e »), du système Stop & Start qui coupe le moteur à l'arrêt, permettant d'économiser du carburant en circulation urbaine. La boîte robotisée BMP6 qui équipe notre exemplaire fait office de boîte automatique, mais elle permet également de changer les vitesses à la demande. Dès l’entrée de gamme, le C4 Picasso est livré avec pléthore d’accessoires et d’équipements tels que l’ESP, le régulateur/limiteur de vitesse, la climatisation automatique, une vraie roue de secours, un éclairage d’accompagnement et des airbags rideau latéraux.

La motorisation e-HDi 110 est agréable pour tout type de parcours, mais les adeptes de le conduite sportive seront déçus non seulement par ses performances, mais aussi par le châssis plus dédié au confort qu'à la course, et par la boîte robotisée BMP6 trop lente et dont les rapports ne sont pas toujours adaptés à la situation.

Le volume de l'habitacle est exceptionnel, surtout à l'avant, et l'impression d'espace est encore plus accentuée par les vastes parties vitrées (2 m2 de surface de pare-brise).

Qualité de vie à bord

Qualité de fabrication, finition

La qualité de fabrication est d’un bon niveau, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, et les matériaux utilisés pour notre exemplaire livré en finition Exclusive sont agréables et flatteurs : chrome, cuir, garnitures doublées de mousse, etc.

De larges baguettes de protection équipent les flancs du véhicule, tandis que les bords des tabliers avant et arrière peuvent être changés individuellement dès qu'ils sont endommagés.

Accès, habitabilité

L’ouverture et le verrouillage des ouvrants sont facilités par la télécommande mais dans la pénombre, les touches peuvent être confondues. L’accès aux places est aisé. Dommage qu'à l’arrière, les portes se bloquent mal lorsqu’elles sont en position ouverte.

Accès aisé à l'arrière mais la porte est mal retenue.

Grande ouverture de porte à l'avant.

Les occupants avant bénéficient d’un volume exceptionnel. Les places avant peuvent accueillir des personnes de 2 m. Àl’arrière, trois adultes de 1 m 91 pourront voyager sans se serrer grâce aux 3 sièges séparés et coulissants (avec dossier inclinable) et à l’habitacle dont les dimensions généreuses procurent une réelle sensation de volume, encore amplifiée par les grandes surfaces vitrées.

Poste de conduite

Le poste de conduite est réussi avec un volant réglable en hauteur et en profondeur, des pédales bien réparties et la majorité des commandes bien éclairées.

Instruments digitaux au niveau de la console centrale.

La radio/CD est facilement accessible et se règle depuis le volant ou la console centrale. Les vitres électriques ( selon finition à l’arrière) sont commandées par impulsion, vers le haut et le bas. À noter qu’elles ne fonctionnent que lorsque le moteur tourne. Le réglage des rétroviseurs électriques est bien situé et simple d’utilisation. La cabine possède de nombreux espaces de rangement avec, à l’avant, des réceptacles pour grandes bouteilles. Néanmoins, nous avons quelques défauts à signaler, à commencer par le moyeu fixe du volant, caractéristique du C4 Picasso, qui accueille à cette occasion un trop grand nombre de commandes, trop difficilement identifiables, du moins du premier abord.

Moyeu fixe du volant, encombré de commandes.

La commande du klaxon est petite et peu adaptée à une utilisation dans l’urgence. En outre, plusieurs voyants et instruments placés sur la console centrale sont peu visibles par le conducteur. Enfin, la boîte à gants est petite et son éclairage ne fonctionne que lorsque le moteur est en marche. Au final, la prise en main se fait aisément grâce à une bonne ergonomie, mais nécessite toutefois un petit temps d’adaptation.

Coffre

Le coffre, d'une forme très pratique, offre une belle capacité de 455 litres sièges en place.

Un coffre très commode et volumineux.

Si l'on rabat les sièges arrière vers l'avant, on peut charger 910 litres de bagages jusqu'à la base des parties vitrées, et bien plus jusqu'au toit, mais attention au plancher qui présente une discontinuité à cause des sièges arrière qui ne s'effacent pas complètement.

Les sièges rabattus créent une discontinuité dans le plancher.

En outre, le cache-bagages amovible en deux parties est compliqué à enlever et à remettre en place. Le hayon s'ouvre et se ferme aisément mais risque de laisser des salissures sur les doigts. La grande ouverture du coffre et le seuil bas (61 cm) sont appréciables pour le chargement . Le plancher du coffre n'est qu'à 4,5 cm en dessous du seuil, donc pas trop d'efforts à fournir pour soulever les bagages afin de les décharger. À noter que la lunette arrière peut s'ouvrir séparément pour accéder directement à la plage arrière.

Confort

Confort des sièges

Les occupants avant s’installent dans des sièges confortables, bien dessinés et assurant un bon support. Celui du conducteur est réglable en hauteur de série, mais seulement selon la finition pour le passager. Selon finition, le siège du conducteur dispose également d’un réglage lombaire. Les sièges arrière, quant à eux, manquent de relief et dossiers et assises sont un peu trop petits pour des adultes.

Suspension

Le châssis doux et confortable absorbe bien les irrégularités de la route, mais la caisse a tendance à s’incliner dans les virages et lors des freinages : le C4 Picasso est réellement fait pour le confort routier mais pas pour la conduite sportive.

Bruit intérieur

L’habitacle est bien insonorisé et le bruit du vent et de la route ne viendra pas perturber la quiétude des passagers lors des longs trajets. À 130 km/h, nous avons mesuré la valeur basse de 68 dB(A) dans la cabine.

Chauffage et ventilation

Avec la motorisation e-HDi 110, le chauffage est moyennement performant et les températures confortables sont atteintes après une attente assez longue : en hiver, à – 10 °C, il faut 14 minutes pour atteindre 22 °C à l’avant, et 18 minutes à l’arrière. Pour l’été, le C4 Picasso dispose de série de la climatisation automatique bi-zone, avec réglage séparé pour l’avant et l’arrière. Par contre, les vitres arrière ne peuvent pas être baissées complètement ce qui limite les possibilités de ventilation.

Au volant

Moteur et transmission

Les performances du moteur Diesel 1.6 110 ch sont moyennes : le passage de 60 à 100 km/h (dépassement) ne se fait qu’en 9,1 secondes. Le moteur est peu bruyant : le bruit typique du diesel n’est perceptible qu’au démarrage.

Le sélecteur de vitesse est situé au niveau de la colonne de direction, il est accessible aisément et simple d’utilisation mais peu ergonomique. Les rapports peuvent être changés automatiquement ou en utilisant ce levier. Le rapport enclenché est affiché au tableau de bord. Mais la boîte de vitesses BMP n’est pas une réussite : le passage des vitesses prend trop de temps et est parfois brutal. L’étagement des rapports est constant et bien adapté au moteur, ce qui lui confère une assez bonne souplesse. La longueur des rapports permet de rouler à 130 km/h à seulement 2 500 tr/min, permettant d’économiser du carburant sur les longues distances.

Tenue de route, direction

L’ESP, l’antipatinage et l’aide au démarrage en côte équipent le C4 Picasso de série. La stabilité directionnelle est bonne et le véhicule n’est pas perturbé par les ornières ou le vent latéral. Les virages s’accompagnent d’un phénomène de sous-virage marqué, même à vitesse moyenne. Une décélération ne perturbe pas la trajectoire lors des virages. Le test d’évitement d’urgence montre que la direction est réactive et précise. Elle se durcit lors du contre-braquage et le risque de déraper ou de se renverser est négligeable. Sa grande démultiplication en fait un véhicule facile à manœuvrer, malgré son diamètre de braquage de 12 m. On lui reproche cependant d’être assez légère et de ne pas restituer suffisamment le contact avec la route, ce qui en fait un des modèles les moins appréciés du test en ce qui concerne la direction.

Freinage

Très bonne performance avec seulement 36 m pour stopper la voiture depuis la vitesse de 100 km/h. Le freinage très réactif est incrémentable et insensible à l’échauffement.

Éclairage, champ de vision

Le pare-brise panoramique grand angle du Citroën C4 Picasso mesure 2 m2 ! Au total, le C4 Picasso dispose d’environ 5 m2 de surfaces vitrées qui contribuent nettement au bien-être à bord du véhicule en offrant une sensation d’espace très agréable. De leur côté, les montants de pare-brise ajourés, qui comportent une petite vitre, participent également à la grande luminosité de l’habitacle et apportent un avantage pour la sécurité en améliorant le champ de vision du conducteur vers l’avant du véhicule.

La position assez haute des sièges avant permet au conducteur de dominer la route, mais le nez du C4 Picasso est assez difficile à localiser et les obstacles à l'arrière sont difficilement repérables car la base de la lunette est placée assez haut. Heureusement, le véhicule dispose de radars (optionnels à l'avant) qui éliminent ce problème au moment du stationnement. Avec des appuie-tête arrière rétractables, le champ de vision à 360° est convenable malgré les piliers arrière et centraux qui sont assez larges. Les rétroviseurs extérieurs sont assez larges mais ne disposent pas de système pour couvrir l'angle mort.

Champ de vision à 360° convenable.

Visibilité moyenne vers l'arrière.

Le rétroviseur intérieur (électrochrome désactivable, selon la finition) offre un trop faible champ de vision vers l'arrière. Les essuie-glaces avant sont efficaces, bien qu'ils ne balayent pas la partie qui se prolonge vers le toit. Le massif essuie-glace arrière est, au contraire, peu efficace car trop court. Les projecteurs directionnels bi-xénon sont installés de série sur certaines finitions, de même que les feux à LED permanents dans le bouclier avant.

Sécurité

Le C4 Picasso a été testé par l’Euro NCAP en 2009. Il obtient le score de 5 étoiles sur 5, avec :
- 87 % pour la protection des adultes,
- 78- % pour la protection des enfants,
- 46- % pour la protection des piétons,
- 89 % pour l’aide à la sécurité.

L’équipement de sécurité installé de série est très complet, avec ESP, ABS, répartiteur électrique de freinage, assistance au freinage d'urgence , régulateur/limiteur de vitesse, airbags frontaux, latéraux et rideaux, et ceintures de sécurité avant avec prétentionneur limiteur d’effort. L’oubli de verrouillage des ceintures de sécurité avant est signalé de manière visuelle et sonore. Pour les ceintures arrière, l’état de leur bouclage est simplement signalé de manière visuelle au conducteur.

Les feux de détresse se déclenchent automatiquement en cas de freinage d’urgence.

En option, la pression des pneus est indiquée directement au conducteur.

Les appuie-tête avant sont très larges et efficaces ; ils assurent une protection maximale pour des personnes jusqu’à 1 m 95, alors que les appuie-tête arrière ne sont efficaces que pour des personnes de moins de 1 m 65.

Pour les enfants, les places arrière sont équipées d’attaches Isofix avec ancrage pour une sangle antirotation. L’utilisation de la ceinture de sécurité pour les sièges non Isofix ne pose pas de problème au regard de la longueur mais les points d’ancrage sont un peu trop rapprochés. À la place du passager avant, on peut installer un siège dos à la route une fois que l’airbag est désactivé.

Le système antipincement pour les véhicules équipés de vitres électriques à l’arrière est efficace.

La protection des piétons est moyenne à cause de la zone de transition située entre le capot et le pare-brise car elle est trop rigide, or c’est la zone de choc la plus probable avec la tête d’un adulte.

Environnement

Le C4 Picasso e-HDi 110 ch en BMP6 est sobre. Grâce au système Stop & Start, il consomme moins de 5,4 l/100 km en ville, et en moyenne sur tous nos tests, il atteint 5,6 l/100 km dont 4,9 l/100 km sur route et 6,9 l/100 km sur autoroute. Selon nos calculs, cela correspond à une émission de 148 g de CO2/km (pour 129 g annoncés selon le cycle normalisé).

Les émissions de rejets polluants sont également très basses.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité