Ford C-MAX 1.6 SCTi 150

Ford  C-MAX 1.6 SCTi 150

essence - 150 ch - boîte manuelle - commercialisé en août-10

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

La Ford C-Max deuxième génération (2010) dotée du moteur 1.6 SCTi 150 ch constitue l’un des deux hauts de gamme en version essence, avec la SCTi 182 ch de même cylindrée. Ce monospace compact est spécialement tourné vers l’agrément de vie à bord, grâce à son habitacle avant très spacieux et à son accès aisé aux places avant et arrière. En version Grand C-Max, le véhicule possède des portes coulissantes à l’arrière qui rendent l’accès encore plus aisé et améliorent la sécurité, supprimant le risque de renverser un cycliste lors d’une ouverture un peu trop rapide.

Très performant en version 1.6 SCTi 150 ch, le C-Max est d’un comportement routier sûr. De très bonne facture, il dispose en outre d’une très bonne habitabilité avant, d’un coffre spacieux et commode et d’un haut niveau de protection. L’habitabilité arrière est toutefois légèrement limitée pour trois personnes et le diamètre de braquage s’avère un peu élevé (11,90 m). Dans la version Titanium, seule proposée pour la motorisation testée, l’équipement livré en série est pharaonique.

Qualité de vie à bord

Qualité de fabrication, finition

La qualité de fabrication est d’un haut niveau, à l’extérieur comme à l’intérieur, où l’on trouve des matériaux agréables au regard comme au toucher. Nous regrettons juste l’absence de protections des portes et des pare-chocs contre les petites bosses et les rayures, dont la réparation risque d’être coûteuse.

Des protections contre les rayures font défaut.

Utilisation quotidienne

Pour l’utilisation quotidienne, le C-Max dispose de cinq vraies places mais d’une charge utile moyenne (420 kg). Les portes arrière coulissantes constituent un plus au niveau de la commodité et de la sécurité. Les places arrière équipées d’appuie-tête réglables sont séparées et rabattables à plat. Celle du milieu est plus petite que les deux autres.

Attention, le C-Max est livré sans roue de secours : la galette est optionnelle.

Accès, habitabilité et confort

Le système optionnel « Keyfree » d’entrée et de démarrage sans clé est efficace et commode. L’accès aux places avant est très aisé grâce aux seuils de portière bas et à la hauteur adaptée de l’assise des sièges.

Très bon accès aux places avant.

Même constat à l’arrière, où l’ouverture des portes offre un vaste passage vers des places situées à la bonne hauteur.

Accès aisé aux places arrière.

Chaque place possède une poignée de toit. Enfin, le véhicule offre un éclairage d’accompagnement nocturne.

L’habitacle avant est très spacieux, grâce à sa bonne garde au toit et à sa largeur généreuse. La sensation de volume est encore accentuée si l’on opte pour le toit panoramique optionnel. L’habitacle arrière est moins remarquable, car l’espace disponible pour les jambes limite la taille des passagers à 1,75 m s’ils veulent voyager confortablement. En outre, l’étroitesse de la place centrale en fait davantage une place d’appoint.

Pour améliorer le confort, on peut replier ou retirer le siège du milieu et rapprocher les sièges latéraux afin de gagner de la place en largeur.

Poste de conduite, cabine

Les commandes principales – pédales, volant réglable en hauteur et en profondeur et levier de vitesses – sont placées ergonomiquement et conviennent à tous les conducteurs. Cependant, les autres commandes ne sont pas toujours d’utilisation intuitive ni idéalement situées, et l’utilisation en général nécessite un certain temps de familiarisation. Par exemple, les nombreux boutons sur le volant ne sont pas très commodes.

Des commandes au volant un peu compliquées.

La cabine est équipée de nombreux espaces de rangement, tels que des porte-bouteilles dans les portières avant, une boîte à lunettes, un coffre sous le plancher arrière, une console centrale avant (un peu gênante pour le verrouillage des ceintures de sécurité).

Coffre

Le volume de 460 l est très correct pour ce type de véhicule. Une fois les sièges arrière rabattus, nous disposons de 830 l, avec 300 l supplémentaires si l’on retire complètement les sièges arrière.

Très bon accès au coffre.

Volume disponible une fois les sièges rabattus.

L’accès au coffre est très aisé : le hayon motorisé s’ouvre et se ferme tout seul. Il offre une large ouverture dont le seuil est placé idéalement (61 cm) ; cependant le plancher se trouve un peu bas puisqu’il se situe 12 cm en dessous du seuil. Les sièges arrière peuvent se rabattre individuellement, et de deux façons : soit simplement le dossier, soit tout entiers. On peut également les retirer complètement, mais l’opération est difficile et ils sont lourds (16 kg pour celui du milieu, 20 kg pour les deux autres).

Confort

Sièges

Les sièges avant réglables en hauteur (le conducteur a aussi droit au réglage lombaire) sont confortablement rembourrés et ergonomiques, procurant un maintien latéral satisfaisant. La position de conduite est confortable, malgré l’absence de réglage en inclinaison. Les sièges arrière offrent un rembourrage épais mais s’avèrent bien moins confortables . Ils ne procurent que très peu de maintien des jambes et des épaules. Le maintien latéral, lui, est anecdotique.

Chauffage, ventilation

La montée en température de l’habitacle se fait à une vitesse raisonnable, à l’avant comme à l’arrière, mais ne permet pas d’atteindre des températures très élevées. La climatisation est livrée en série sur le C-Max, et pour la finition Titanium, elle est de type automatique bizone avec réglage séparé pour le conducteur et le passager avant.

Suspension, amortissement

Plutôt rigide, le châssis n’en est pas moins confortable. Les oscillations restent négligeables et l’inclinaison dans les virages est acceptable.

Bruit intérieur

Le bruit intérieur est exceptionnellement bas. À 130 km/h, nous n’avons mesuré que 66 dB(A). Les bruits du moteur et de la route sont parfaitement atténués à tout régime. En outre, la mécanique, très discrète, n’émet pas de vibration.

Au volant

Moteur et transmission

Le moteur turbocompressé de 150 ch affiche d’excellentes performances. Les dépassements sont vifs, les reprises sont énergiques même à moins de 2000 tr/min. Le couple disponible est de 240 Nm entre 1600 et 5000 tr/min. Une sollicitation au niveau de l’accélérateur le fait grimper à 270 Nm pendant une quinzaine de secondes, ce qui booste encore plus les dépassements. Le passage des vitesses est doux et aisé, mais se durcit un peu lors des maniements rapides. L’étagement est bien adapté au moteur et permet de rouler à bas régime sur autoroute. Le véhicule est équipé d’un indicateur de changement de vitesse.

Tenue de route, direction

Le C-Max est équipé d’une direction motorisée électronique qui adapte l’angle de braquage selon les conditions de conduite. L’assistance est accrue à faible vitesse afin de faciliter les manœuvres en ville. La direction, très précise et agréable, restitue parfaitement le contact avec la route. Le diamètre de braquage est juste un peu élevé (11,90 m). La stabilité du véhicule est bonne : il obéit rapidement aux sollicitations du volant et réagit sainement en manifestant un léger sous-virage en situation limite (évitement brusque ou virages négociés à grande vitesse). L’ESP installé de série corrige les éventuels écarts en intervenant tardivement et efficacement.

Le contrôle vectoriel de couple qui équipe le C-Max utilise les freins pour simuler les effets d’un différentiel actif. Ce système améliore la motricité, la tenue de route et le comportement dans les virages en optimisant le couple moteur transmis à chaque roue afin d’homogénéiser l’adhérence.

Freinage

Le C-Max met 38 m pour s’arrêter sur route sèche à 100 km/h (moyenne de 10 mesures). Aucun effet d’échauffement n’a été constaté, et le freinage est réactif et bien dosable, même à grande vitesse. En situation d’urgence (par exemple : décélération soudaine), l’ESP amorce le freinage en mettant en contact les garnitures avec les disques de frein, alors que le conducteur n’a pas encore commencé à freiner.

Éclairage, champ de vision

Le champ de vision à 360° est juste satisfaisant mais on note que pour une fois, les piliers arrière ne sont pas trop larges et n’empiètent pas sur la vue arrière. La position d’assise haute permet de dominer la circulation et de bien situer l’avant du véhicule.

Le champ de vision du conducteur à 360° est satisfaisant.

La vue vers l’arrière reste acceptable.

Le rétroviseur intérieur est électrochrome, en série pour la motorisation testée (finition Titanium). Les phares halogènes offrent un éclairage satisfaisant, alors que des feux bi-xénon comme les feux d’angle statiques sont proposés en option. L’aide au stationnement arrière est livrée en série (caméra optionnelle), mais elle est optionnelle à avant, de même que le système de parking semi-automatique qui permet de faire des créneaux sans toucher au volant.

Sécurité

Testé en 2010 par l’Euro NCAP, le Ford C-Max obtenait le très bon score de 5 étoiles sur 5, avec :

– 92 % pour la protection des adultes ;

– 83 % pour la protection des enfants ;

– 50 % pour la protection des piétons ;

– 71 % pour l’aide à la sécurité.

L’équipement de sécurité active installé de série comprend l’ESP, le régulateur/limiteur de vitesse, le freinage d’urgence et l’indicateur de pression des pneus selon la finition (en série pour la Titanium). Les feux de freinage clignotent automatiquement en cas de freinage d’urgence et les feux de détresse se mettent en marche dès que le véhicule est stoppé. Le démarrage du moteur ne peut se faire qu’avec l’embrayage enfoncé (pour éviter tout risque d’accident).

L’équipement de sécurité passive est également très complet, avec airbags frontaux, latéraux et rideaux sur toute la longueur.

La protection des enfants en cas d’accident est de haut niveau. Les sièges arrière latéraux sont équipés d’attaches Isofix et peuvent aussi accueillir un siège auto ceinturé. Cependant, la place du milieu est très peu adaptée à l’installation d’un siège auto à cause de sa taille et de la position des points d’ancrage de la ceinture.

À l’avant, l’installation d’une coque dos à la route est à proscrire, car l’airbag ne peut pas être désactivé.

Environnement

La consommation est correcte pour un véhicule à essence, mais le C-Max motorisé en 1.6 SCTi 150 ch engloutit quand même 8,5 l/100 km en ville malgré le système Stop/Start. En moyenne, nous avons mesuré une consommation de 6,8 l/100 km dont un raisonnable 5,1 l sur route et 7,8 l sur autoroute.

Enfin, le C-Max ainsi motorisé est très peu polluant.

Le véhicule en résumé

Les +

Qualité de fabrication

Insonorisation

Moteur puissant et agréable

Comportement routier

Équipement de sécurité

Les -

Diamètre de braquage élevé

Manque de maintien latéral des sièges

Lars Ly – Décembre 2012

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité