Opel Zafira Tourer 1.4 Turbo 120 Start/Stop EcoFLEX

Opel Zafira Tourer 1.4 Turbo 120 Start/Stop EcoFLEX

5 portes - Essence - 120 ch – Boîte manuelle – Commercialisé en octobre 2011

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Prix ;
  • Consommation.

L'Opel Zafira Tourer de 3e génération affiche déjà quelques années au compteur et n'a pas subi de restylage depuis. D'ailleurs, il n'en sera rien, sa fin de vie étant programmée pour fin 2016. Pour l'heure, ce monospace compact qui a été l'initiateur des versions à 7 places reste un concurrent sérieux face aux Citroën C4 Picasso, Peugeot 5008, Toyota Verso, etc., grâce à sa qualité de fabrication allemande notamment, son pays d'origine et d'assemblage.

Deux blocs moteur Diesel sont disponibles (1.6 et 2.0 CDTI) ainsi qu'un bloc moteur à essence turbocompressé de 1,4 l de cylindrée, en 120 ou 140 ch. Un système Stop & Start équipe quasiment toutes les versions. Par défaut, le ZT est livré en version 7 places mais un rabais de 500 € est concédé si l'on peut se passer des 2 places de la 3e rangée.

Nous avons testé un Zafira Tourer 1.4 Turbo 120 Start/Stop ecoFLEX muni de sa boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Cette version est proposée uniquement en finition Edition qui désigne l'entrée de gamme chez Opel.

Carrosserie élégante et bien finie mais exposée aux aléas urbains.

Élégant et moderne, le Zafira Tourer possède un bel intérieur et bénéficie d'une bonne qualité d'assemblage et de matériaux de qualité. L'habitacle spacieux est modulable à souhait, mais le cockpit est envahi de commandes ce qui le rend plutôt compliqué.

Proposé seulement en finition d'entrée de gamme, l'Opel Zafira 1.4 Turbo 120 Start/Stop ecoFLEX est malheureusement privé d'équipements pourtant bien utiles comme les phares adaptatifs directionnels bi-xénon, la caméra de recul, et les indicateurs d'angles morts droite et gauche. Ceux-ci sont réservés en packs aux niveaux de finition supérieurs (Cosmo et Cosmo Pack) disponibles pour le moteur à essence de 140 ch.

Carrosserie, habitacle, coffre

Carrosserie

La qualité d'assemblage de la carrosserie et la finition donnent une bonne impression. Les ouvertures de portes sont étanches et empêchent les salissures de passer, et le seuil peint est recouvert d'une plaque de protection.

Il manque cependant des baguettes de protection latérales, presque indispensables pour une utilisation urbaine où les rayures et petits chocs sont monnaie courante. Le tablier avant possède un spoiler de petite taille qui n'offre aucune protection, alors que le tablier arrière ne dispose que d'un insert non peint placé trop bas et également peu protecteur. Enfin, le fond du compartiment moteur n'étant pas caréné, il est exposé aux projections diverses et sources de turbulences énergivores.

Accès à bord

Le verrouillage/déverrouillage des parties ouvrantes est centralisé avec télécommande et permet aussi de fermer les vitres. Il commande également la trappe à carburant. L'accès aux places est aisé à l'avant comme à l'arrière grâce à la grande ouverture des portes et la hauteur idéale des sièges, mais les crans de portes à 3 positions manquent un peu de fermeté. Le seuil des portes est également un petit peu haut et les sièges un peu trop éloignés de l'entrée.

L'accès aux places est aisé, à l'avant comme à l'arrière.

Les poignées de toit permettant de s'aider à sortir du véhicule équipent chaque place latérale.

Comme les portes encore ouvertes peuvent être verrouillées, attention à ne pas laisser les clés à l'intérieur. Le Zafira Tourer est équipé d'un éclairage d'accompagnement qui permet d'éviter de se retrouver d'un seul coup dans la pénombre.

Habitacle

L'habitacle est bien fini, les différents éléments étant ajustés avec précision. Les inserts argentés, les matériaux de qualité et la planche de bord partiellement moussée apportent une touche de classe. Toutefois, quelques rayures peu esthétiques risquent d'apparaître promptement au niveau des contre-portes inférieures à cause de l'utilisation de plastique dur.

L'habitabilité est excellente. Du moins à l'avant et au 2e rang, avec une très bonne largeur qui crée un sensation de volume, et où la place pour les jambes permet d'installer des personnes mesurant jusqu'à 2 m. 3 adultes peuvent s'installer côte à côte au 2e rang, sans se gêner. Les 3 places arrière sont individuelles et coulissent en avant et en arrière (avec une course de 28 cm). Leur dossier est également inclinable, ainsi que celui des places latérales. Avec le système d'assise Lounge (en option pour la finition Edition), les sièges latéraux coulissent latéralement et la place du milieu peut se transformer en accoudoir. Constitué de 2 places d'appoint, le 3e rang optionnel est exigu et ne convient qu'à des enfants ou bien des personnes relativement petites.

Sans être pléthoriques, les espaces de rangement de la finition Edition sont en nombre suffisant, avec notamment une console centrale avant faisant office de porte-gobelets et contenant un espace de rangement, deux boîtes à gants éclairées de taille modérée, des poches aumônières au dos des sièges avant, etc. Les accessoires tels que la « FlexConsole » (console centrale avant montée sur glissière, avec accoudoir), le tiroir sous le siège du passager et les tablettes aviation au dos des sièges avant sont réservés aux finitions Cosmo et Cosmo Pack qui ne sont pas proposées dans la motorisation testée.

Chaque place latérale dispose en outre d'une liseuse individuelle.

Coffre

Le hayon du Zafira s'ouvre en douceur et dévoile une large ouverture permettant de passer de gros objets. Mais en configuration 7 places, ce sera inutile vu le volume réduit disponible.

Avec les 2 places d'appoint installées, le coffre est vraiment réduit.

En configuration 5 places, le coffre devient plus intéressant, avec un bon volume de 420 l. Peu profond et de forme optimale, il possède un plancher situé dans la continuité de la barre de seuil ce qui facilite le déchargement des lourds bagages. À 65 cm du sol, cette dernière est à une hauteur raisonnable. En rabattant les sièges de la 2e rangée, le volume atteint 890 l, et la forme cubique est propice au chargement de gros objets jusqu'au toit. Toutefois, le plancher n'est plus complètement plat, ce qui devient gênant lorsqu'il faut faire glisser les bagages tout au fond.

En 5 places : coffre vaste et de forme optimale.

Pour fermer le coffre, une poignée intérieure pratique est à disposition mais il faut de la force pour réaliser l'opération d'un seul coup.

Sièges arrière en position rabattue : 890 l de volume.

Les trois sièges arrière s'escamotent facilement mais seulement depuis l'habitacle. Un filet et quatre anneaux d'arrimage équipent le coffre. Trois compartiments (un petit et deux grands) sont dissimulés sous le plancher et offrent des espaces de rangement supplémentaires. L'habitacle peut être séparé du coffre par un filet.

Utilisation quotidienne

Le Zafira Tourer est un véhicule commode au quotidien grâce à sa modularité et ses caractéristiques. Il peut transporter 5 personnes dans de vraies places séparées (les deux du 3e  rang étant réservées à des enfants ou un usage ponctuel), l'autonomie de 840 km qu'offre le réservoir de 58 l d'essence sans plomb est suffisante, la charge utile est généreuse, avec 645 kg, dont 100 maxi sur le toit, et la grande capacité de remorquage est appréciable (1,5 t ou 750 kg si non freiné). Notons que le porte-vélo intégré FlexFix optionnel est incompatible avec la motorisation ecoFLEX testée.

Nous regrettons que la roue de secours de taille réduite ne soit pas livrée de série.

Poste de conduite

Globalement ergonomique, le poste de conduite est très bien conçu, mais la quantité pléthorique de fonctions et de commandes, notamment sur le volant, rendent nécessaire une période de familiarisation.

Cockpit ergonomique mais un peu compliqué.

Toutes les commandes sont parfaitement éclairées, ce qui les rend facilement accessibles dans l'obscurité. Notre exemplaire est équipé du pack Visibilité (en option pour la finition Edition, 250 €) qui comprend le détecteur de pluie, l'allumage automatique des phares, l'assistant feux de route et le rétroviseur intérieur électrochromatique. En plus de cela, plusieurs fonctions installées de série rendent la conduite plus aisée. Ainsi, une impulsion sur la commande du clignotant déclenche trois signaux, le dégivrage de la lunette arrière s'arrête automatiquement, les vitres électriques fonctionnent même quand le moteur est arrêté, portes fermées. L'ordinateur de bord affiche les informations (consommations) et alarmes (porte mal fermée) essentielles.

Les instruments circulaires sont bien lisibles sauf pour les personnes de grande taille qui auront le volant (réglable en hauteur et en profondeur) dans le champ de vision, sa course étant trop courte. De plus, la définition du petit écran monochrome central de l'ordinateur de bord est un peu basse.

Panneau d'instruments bien agencé.

L'utilisation de certaines fonctions ne nous a pas emballés, telles le système audio dont les commandes sont trop compliquées, le système de navigation optionnel commandé par des boutons multifonctions, ou la climatisation dont les touches sont trop petites, mais à bonne hauteur.

Enfin, notons que la molette de réglage du dossier des sièges avant est à peine accessible à cause de la boucle de ceinture de sécurité.

Confort

Suspensions et châssis

Suspension et amortisseurs sont très bien équilibrés. Cependant, le châssis du Zafira ecoFLEX étant surbaissé, afin de réduire les turbulences et économiser le carburant, il devient sensible à l'irrégularité du revêtement. Les joints de chaussée sont nettement ressentis dans la cabine, tout comme les petites bosses isolées, mais sans que le confort en soit réellement affecté ; l'inclinaison est modérée dans les virages pris à grande vitesse. Les longues bosses sont bien amorties, avec un peu de rebond quand la voiture est chargée. Le confort est d'un très bon niveau à faible vitesse.

Sièges

Notre véhicule est équipé de sièges avant ergonomiques optionnels. Ce type de siège est approuvé et recommandé par l'AGR (Aktion Gesunder Rücken e.V.), une association médicale allemande qui a mis au point des exigences orthopédiques pour les sièges de voiture. Il est réglable en hauteur et offre 4 positions de soutien lombaire, réglables électriquement.

Ces sièges possèdent un relief bien marqué au niveau de l'assise et du dossier, ce qui procure un très bon support latéral même dans les virages énergiques. Les rembourrages sont plutôt souples et les sièges confortables. L’extension du coussin de l'assise permet de régler le soutien des jambes à tous les gabarits.

Les sièges arrière du second rang sont également confortables et plus fermes qu'à l'avant ; ils possèdent de grands dossiers. Assez hauts, ces sièges procurent un bon soutien des jambes mais le faible relief des rembourrages a pour conséquence un manque de maintien latéral qui se ressent dans les virages.

Les sièges du 3e rang sont réservés à une utilisation occasionnelle.

Bruit

Le bruit mesuré dans l'habitacle à 130 km/h est assez faible : 67,8 dB(A). Les bruits de la route et du vent sont bien atténués ; celui du moteur, bien qu'audible dans la cabine n'est pas importun.

Chauffage et ventilation

Le Zafira Tourer en finition Edition est équipé de série de la climatisation manuelle avec filtre antipollen. Notre exemplaire possède en option la climatisation automatique bizone avec filtre antipollen. Cet équipement permet de régler une température différente pour le conducteur et le passager. La montée en température est rapide à l'avant mais très lente à l'arrière, malgré la présence d'aérateurs sur les montants placés derrière les sièges avant.

Visibilité, éclairage

La position d'assise assez haute du conducteur lui assure une bonne visibilité sur le trafic, mais la hauteur de la caisse dissimule à ses yeux les obstacles proches du sol à la périphérie arrière de la voiture. De même, les extrémités de la carrosserie ne sont pas visibles, mais il est aisé d'estimer leur position. En tout état de cause, l'aide au stationnement avant et arrière (dans le Pack Assistance à 400 € pour la finition Edition) est quasiment indispensable. Le champ de vision à 360° est juste correct, à cause des multiples montants qui sont de taille imposante, notamment à l'arrière.

Champ de vision diagonal arrière moyen.

Les rétroviseurs extérieurs offrent un bon champ de vision (celui du conducteur possède une zone asphérique pour l'angle mort) mais le rétroviseur intérieur est peu performant.

L'entrée de gamme Edition qui, rappelons-le, est la seule disponible en motorisation 1.4 120 ch, est malheureusement privée de nombreuses options pourtant fort utiles, telles que les phares adaptatifs directionnels bi-xénon, le système d'assistance au stationnement avancé, la caméra de recul, et les indicateurs d'angles morts droite et gauche.

Performances

Avec un couple maxi de 200 Nm à partir de 1 850 tr/min, ce qui est une valeur standard pour un monospace compact à essence, le moteur turbocompressé de 120 ch et 1,4 l de cylindrée possède une souplesse correcte sur les 3 rapports du haut. Le test de dépassement (60 à 100 km/h) est réalisé en 7,4 s. Agréable et peu bruyant, il ne transmet presque pas de vibrations dans le volant. Le bourdonnement que l'on perçoit en accélérant à faible régime disparaît rapidement. On note cependant un sifflement désagréable entre 30 et 40 km/h quand on roule en 3e vitesse.

La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports de notre exemplaire manque un peu de précision sur les rapports supérieurs. Le passage de ces vitesses se fait en douceur si l'on n'est pas pressé... il se fait moins facilement dès que l'on tente de manœuvrer le court levier rapidement, avec une petite résistance. L'embrayage s'incrémente avec précision et le Stop & Start est d'un fonctionnement sans faille.

Grâce aux rapports longs et bien étagés, la montée dans les rapports se fait sans difficulté et le régime moteur à 130 km/h n'est que de 2 700 tr/min. À noter, la présence d'un indicateur de changement de vitesse permettant de réduire la consommation de carburant en adoptant une conduite sage.

Tenue de route, freinage

Tenue de route, direction

Le Zafira Tourer 1.4 Turbo 120 Start/Stop ecoFLEX est démuni du châssis Flex-Ride mais possède tout de même une bonne tenue de route.

La stabilité directionnelle est d'un bon niveau, même sur revêtement détérioré. Une manœuvre brusque (test d'évitement d'obstacle) provoque un départ du train arrière suivi d'un léger sous-virage ; le contre-braquage s'accompagne d'une amorce de survirage que l'ESP rattrape efficacement. Une décélération en virage à grande vitesse ne déstabilise pas la trajectoire.

La direction est très réactive et précise. Plutôt légère, elle n'est pas tout à fait suffisamment informative, même pour les grands angles de braquage. Sa grande démultiplication (environ 3 tours de volant entre les positions extrêmes) rend le Zafira Tourer facile à manœuvrer mais le diamètre de braquage est un peu trop grand pour une voiture compacte (11,85 m).

Freinage

Le freinage est vif, sans effet d'échauffement et très efficace : 33,9 m sont suffisants pour arrêter la voiture lancée à 100 km/h sur route sèche. La modulation est satisfaisante et la trajectoire reste bien stable en cas de fort freinage.

Sécurité

L'équipement de sécurité disponible varie selon le niveau de finition. La version 1.4 Turbo 120 Start/Stop ecoFLEX n'existe qu'en finition d'entrée de gamme (Edition). Celle-ci possède l'équipement de base du Zafira Tourer, à savoir, pour les principaux :
- airbags frontaux et latéraux aux places avant et rideau de tête sur toute la longueur (sauf 3e rang) ;
- antipatinage ;
- régulateur-limiteur de vitesse ;
- ESP ;
- assistance au freinage d'urgence ;
- appuis-tête avant actifs.

Le contrôle électronique de la pression des pneumatiques est optionnel (200 €) de même que les phares antibrouillard avant (250 €).

Les équipements de sécurité proposés pour les niveau de finition Cosmo et Cosmo Pack (et selon la motorisation) comprennent l'Opel Open Eye, système utilisant une caméra capable de reconnaître les panneaux de limitation de vitesse, d'adapter celle-ci, d'indiquer quand la distance de sécurité n'est pas respectée, d'avertir en cas de risque de collision (actif au-delà de 55 km/h), de prévenir en cas de changement de voie intempestif et d'ajuster les phares si la voiture est équipée des phares adaptatifs directionnels bi-xénon.

Testé en 2011 par l'Euro NCAP, le Zafira Tourer obtenait le très bon score de 5 étoiles sur 5 avec une protection des occupants adultes particulièrement efficace :
- 94 % pour la protection des occupants adultes :
- 83 % pour la protection des enfants ;
- 53 % pour la protection des piétons ;
- 86 % pour les systèmes d'aide à la sécurité.

Environnement

Malgré la présence du Stop & Start, la consommation n'est pas le point fort du Zafira Tourer 1.4 Turbo 120 Start/Stop ecoFLEX, que nous n'avons jugé que moyen pour ce critère. La conso moyenne s'établit en effet à 6,9 l/100 km pour 7,6 en ville, 6 sur route et 8,3 sur autoroute. Les émissions de rejets polluants sont modérées, avec toutefois un taux de CO un peu élevé sur notre sévère cycle autoroutier.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité