Lecteurs-enregistreurs de DVD

Glossaire

Publié le : 22/09/2009 

De B comme Bruit mécanique à Y comme Yuv.

 

B

Bruit mécanique

Niveau sonore engendré par les « pièces mécaniques » lors de la lecture et de l'enregistrement.

D

DivX

Codec vidéo basé sur la norme de compression MPEG-4. De plus en plus répandu sont les films en format DivX téléchargeables (légalement ou non) sur Internet. La version actuelle est le DivX6 (les versions précédentes sont le DivX3, 4, et 5).

DVD

Digital Versatile Disc. Ces disques numériques utilisent un format d'encodage/compression qui permet d'emmagasiner de l'information pour différentes applications (vidéo, multimédia, audio). La taille du DVD est semblable au disque compact audio, soit 12 cm de diamètre.

DVD-Vidéo

Appelé plus généralement DVD, il contient des programmes vidéo et est lu sur un lecteur de DVD relié à un téléviseur.

DVD-R

Enregistrable une seule fois (plusieurs sessions d'enregistrement pour remplir le disque sont bien sûr possibles). Une fois le disque gravé, vous ne pouvez pas revenir en arrière (si la suppression de titres reste possible, l'espace n'est pas récupéré, c'est une référence dans la table des matières qui est supprimée). Après l'enregistrement, le disque doit être « finalisé » dans l'enregistreur afin d'être lisible sur un autre lecteur DVD (de salon ou d'ordinateur). Pendant la finalisation, l'enregistreur crée la table des matières sur le disque. Après finalisation, aucun enregistrement n'est possible, le disque DVD-R devient un disque DVD-Vidéo, et sera lisible sur la plupart des lecteurs DVD.

DVD+R

Alternative au DVD-R, enregistrable une seule fois. Comme un DVD-R, un DVD+R une fois finalisé devient un disque DVD-Vidéo, et sera lisible sur la plupart des lecteurs de DVD.

DVD-R DL et DVD+R DL

Il s'agit des versions double couche de DVD-R et DVD+R, avec une capacité de 8,5 Go par rapport aux 4,7 Go des DVD-R et DVD+R classiques (qui n'ont qu'une simple couche). Comme un DVD-R ou DVD+R classique, un DVD-R DL ou DVD+R DL, une fois finalisé, devient un disque DVD-Vidéo, et sera lisible sur la plupart des lecteurs de DVD.

DVD-RW

Réinscriptible (enregistrable/effaçable jusqu'à 1 000 fois). Avant utilisation, un disque DVD-RW doit être formaté, soit en mode Vidéo, soit en mode VR (Video Recording), aussi indiqués DVD-RW(V) et DVD-RW(VR). Dans les deux cas, le disque doit être finalisé afin d'être lisible sur un autre lecteur DVD. Une fois un DVD-RW finalisé, vous ne pouvez plus effectuer d'enregistrement supplémentaire, le disque doit être reformaté pour pouvoir être réutilisé (ce qui efface le contenu du disque).

Une fois un DVD-RW enregistré en mode Vidéo et finalisé, il devient un DVD-Vidéo, lisible sur la plupart des lecteurs DVD. Le mode Video Recording offre plus de possibilités d'édition/montage (protection, effacement, division et combinaison de titres possibles, ainsi que la modification des titres) que le mode Vidéo (la division ou combinaison de titres est impossible) mais est en revanche moins compatible avec d'autres lecteurs DVD, et il est possible qu'après finalisation il reste illisible sur un autre lecteur DVD non compatible avec le mode Video Recording.

Selon le modèle d'enregistreur DVD, il n'est pas toujours possible de choisir entre un formatage en mode Vidéo ou VR ; sur certains enregistreurs, l'utilisateur n'a pas le choix et doit alors accepter le format proposé par défaut.

DVD+RW

Réinscriptible (enregistrable/effaçable jusqu'à 1 000 fois). Un DVD+RW n'a pas besoin d'être formaté avant l'utilisation. Sa table des matières est en outre mise à jour automatiquement à la fin de chaque enregistrement, il n'a alors pas besoin d'être finalisé après enregistrement et peut être lu à n'importe quel moment sur un autre lecteur DVD. Les fonctions d'édition de titres sont limitées et similaires (mais pas identiques) à celles possibles avec un disque DVD-RW(V).

DVD-Ram

Réinscriptible (enregistrable/effaçable jusqu'à 100 000 fois). Ce format offre une grande souplesse d'utilisation avec les fonctions d'édition les plus complètes (similaires à celles d'un disque dur). Il peut être nécessaire de le formater avant la première utilisation (certains disques DVD-Ram vierges ne sont pas préformatés). Sa table des matières est mise à jour après chaque enregistrement et il n'a pas besoin d'être finalisé, mais tous les lecteurs de DVD ne sont pas compatibles avec le DVD-Ram.

DVD-R DL et DVD+R DL

Il s'agit des versions double couche de DVD-R et DVD+R, avec une capacité de 8,5 Go par rapport aux 4,7 Go des DVD-R et DVD+R classiques (qui n'ont qu'une simple couche). Comme un DVD-R ou DVD+R classique, un DVD-R DL ou DVD+R DL, une fois finalisé, devient un disque DVD-Vidéo, et sera lisible sur la plupart des lecteurs de DVD.

E

Entrée i-link ou IEE 1394

Il s'agit de la connexion utilisée le plus souvent pour le transfert de données issues des caméscopes. Elle permet des taux de transferts de 12,5 à 50 Mo/s suivant sa version. Elle sera utile pour graver vos films sur un DVD sans avoir à passer par un ordinateur.

Entrée/sortie RVB via la prise Péritélévision

Le simple fait d'avoir une prise Péritélévision pourrait laisser supposer que ces appareils offrent en entrée comme en sortie un signal analogique RVB. Hélas, certains fabricants proposent en entrée de gamme des appareils n'offrant pas cette possibilité. Résultat, une image de bien moindre qualité.

EPG

Avec la TNT, mais aussi sur le câble... vous pouvez disposer des programmes valables dans la journée mais aussi sur la semaine des différentes chaînes au travers du guide électronique des programmes, encore appelé EPG. Ce guide électronique, pourvu que votre enregistreur soit capable de l'exploiter, vous permet surtout d'enregistrer beaucoup plus facilement vos programmes. Il suffit pour cela de vous placer à l'aide de la télécommande sur le programme qui vous intéresse et d'activer l'enregistrement. Vous évitez ainsi toutes les manipulations habituelles de programmation. Si ce système, qui permet aussi d'un seul coup d'oeil d'avoir un aperçu de ce qui est diffusé sur les différentes chaînes, est particulièrement pratique, il est hélas, pour l'instant, trop souvent renseigné de façon partielle.

H

HDMI (High Definition Multimedia Interface)

Elle est présentée comme la « Péritel du futur » et permet de recevoir la vidéo, mais aussi plusieurs canaux audio, le tout en numérique. Attention, les fabricants n'hésitent pas à annoncer un signal en sortie de prise HDMI de 1 080 lignes par 1 920 points, laissant supposer que leur appareil transmet une information haute définition. Ce n'est pas le cas, le lecteur procède simplement à une extrapolation à l'aide d'un « upscaler », mais l'image ne peut en aucun cas être qualifiée de haute définition et les tests que nous avons réalisés montrent qu'une « vraie » image haute définition issue d'un lecteur Blu-Ray ou HD-DVD lui est bien supérieure.

J

JPEG

Système de compression utilisé pour les photos.

M

Mémoire tampon

Certains enregistreurs DVD intègrent une mémoire tampon qui enregistre en permanence l'émission visualisée (enregistrement en boucle, selon l'appareil, pendant 1 ou 2 h par exemple). Cette mémoire est temporaire et vidée si l'appareil est éteint (elle fonctionne bien entendu lorsque l'appareil est en stand-by et enregistre dans sa mémoire tampon le canal sur lequel se trouve le lecteur). Elle permet par exemple de revenir en arrière si vous avez raté le début d'une émission - utile si vous rentrez tard à la maison.

MP3

Système de compression des fichiers audio.

T

Timeshift

Il est difficile de décrire exactement cette fonction puisque, suivant les fabricants, on trouvera sous l'appellation Timeshift des fonctions sensiblement différentes. Le plus souvent, le Timeshift correspond à la lecture et à l'enregistrement simultanés.

Quand l'appareil est en cours d'enregistrement, il est possible de lire simultanément un autre programme déjà enregistré sur le même support. Cette fonctionnalité est toujours possible avec les enregistrements sur disque dur (et il est naturellement possible de lire un disque DVD pendant l'enregistrement sur disque dur, ou bien l'inverse). En revanche, peu d'appareils offrent cette fonctionnalité sur DVD-Ram.

Tuner TNT intégré

C'est une tendance qui se généralise sur ces appareils et si un seul d'entre eux en était équipé sur notre sélection de septembre 2007 (sur 9 appareils), ils étaient 8 sur 10 à en bénéficier sur notre sélection de septembre 2008. Il est fort probable que d'ici la fin de l'année 2008, on ne trouvera plus que des appareils pouvant recevoir la TNT.

Ce décodeur TNT (Télévision numérique terrestre) est loin d'être un gadget, puisque outre le fait qu'il simplifie considérablement les branchements de ces appareils, il offre l'accès à l'EPG (guide électronique des programmes) qui, lui, simplifie considérablement les fonctions d'enregistrement, pourvu, bien entendu, qu'il soit bien renseigné. Naturellement, la qualité d'image offerte en TNT est bien supérieure à celle en Secam.

Il est fortement conseillé aux personnes qui n'ont pas encore de décodeur TNT de choisir un graveur DVD qui en est équipé, même si la présence de ce décodeur augmente sensiblement le prix de l'appareil.

S

Supports DVD d'enregistrement

Le type de disques DVD que l'on peut graver varie considérablement d'un appareil à l'autre. Sur les appareils à disque dur, le disque DVD sert principalement comme support d'archivage. Un disque DVD non réinscriptible n'est pas forcément moins cher qu'un disque réinscriptible, les prix varient d'une marque à l'autre, mais aussi selon le conditionnement, l'emballage, le point de vente, et il n'est pas possible de généraliser. Les disques double couche restent naturellement plus chers que les versions simple couche.

W

WMA

Système de compression des fichiers audio dit « propriétaire » (Windows Media Audio).

Y

Yuv

Connectique très populaire aux États-Unis, où la prise Péritel n'existe pas. Les produits ayant tendance à devenir communs à l'ensemble des pays (au moins occidentaux), on la retrouve en sortie de nombreux lecteur et graveurs de DVD. On la retrouve pratiquement sur tous les écrans plats actuellement vendus puisque sa présence est nécessaire pour pouvoir apposer le logo HD-Ready sur un appareil. Elle est constituée de trois entrées cinch destinées à recevoir les informations de luminance (Y) d'une part et de colorimétrie (U et V) d'autre part. Les composantes U et V sont obtenues par matriçage des informations colorimétriques rouges, vertes et bleues du signal RVB.

François Palemon

Rédacteur technique