Téléviseurs

Glossaire

Mis à jour le : 14/09/2009 

De A comme « analogique » à V comme « vidéo composite ».

 

A

Analogique/numérique

Si beaucoup de consommateurs savent que le numérique est en train de supplanter l'analogique en télévision, il n'est pas certain qu'ils sachent tous quelles sont les caractéristiques de ces modes de transmission. Un signal analogique transmet généralement une information sous la forme d'une tension électrique qui varie de façon analogue à la grandeur physique du phénomène d'origine. Par exemple, la luminosité d'une scène est transmise à un téléviseur sous la forme d'une tension allant de 0,3 à 700 mV. Le téléviseur va ensuite transformer à nouveau cette tension en luminosité qu'il affichera à l'écran.

Si, dans bien des domaines, l'analogique a rendu de grands services, il présente un certain nombre de défauts : dégradation du signal lors d'une transmission, qu'il est difficile de rattraper, signal occupant une place importante en termes de bande passante... En numérique, le signal est codé de façon binaire, avec des 0 et des 1. Même si le signal peut être dégradé lors d'une transmission, un lecteur capable de reconnaître les signaux associés aux valeurs 0 et 1 est capable de reconstruire un signal à l'identique de celui d'origine. L'autre gros avantage d'une transmission en numérique réside dans le peu de place occupée par l'information.

D

Dalle

Autre terme pour désigner l’écran du téléviseur. On trouve actuellement des dalles utilisant les technologies LCD ou Plasma (pour les plus grandes tailles). On trouve aussi des dalles LCD à rétro-éclairage à LED. Tous les fabricants n’équipent pas leurs téléviseurs de leur propre dalle. C’est ainsi que l’on peut trouver des dalles Samsung sur des appareils Sony ou encore des dalles LG sur des téléviseurs Philips.

Directivité

Cette caractéristique propre aux écrans LCD est en fait un défaut que les fabricants ont réussi à minimiser avec le temps. Un écran directif présente un contraste et une colorimétrie qui varient en fonction de l'angle de visualisation, la meilleure position étant celle d'un observateur placé exactement face à l'écran.

DLNA

Digital Living Network Alliance. Standard de communication permettant à des appareils compatibles (TV, graveur DVD, lecteurs DVD, ordinateur) d'échanger des fichiers multimédia (photo, musique, films) via un câble Ethernet ou une connexion sans fil wi-fi. Vous pourrez ainsi, par exemple, très simplement présenter à vos amis, sur votre TV, les photos stockées sur votre ordinateur. De plus en plus d'appareils et notamment de téléviseurs offrent cette compatibilité.

E

Écran LCD

La technologie des écrans à cristaux liquides, plus économique que le plasma, domine très largement le marché des téléviseurs à écrans plats. Les fabricants ont su, au fur et à mesure des années, lui apporter des améliorations pour palier les principaux défauts inhérents à cette technologie :

- un manque de « densité » des noirs et une difficulté à restituer les nuances de luminosité, toujours dans les noirs ;

- une directivité importante qui voit l'image se dégrader (baisse du contraste et modification de la colorimétrie) dès lors que l'on n'est pas bien situé face à l'écran.

Autre modification récemment apportée à cette technologie, le rétro-éclairage avec des diodes dites LED permet d'obtenir des écrans encore plus plats (moins de 3 cm d'épaisseur) qui, selon leurs fabricants, seraient plus économiques avec une réduction de la consommation de 40 % par rapport à un écran LCD « classique » équipé d'un rétro-éclairage à néon.

Le principe de fonctionnement d'un écran LCD est le suivant : les cristaux liquides ont la particularité de polariser la lumière lorsqu'on leur applique un champ électrique (« polariser » signifie que suivant son orientation, le cristal laisse ou non passer la lumière). Le principe de l'écran LCD consiste à placer des cristaux liquides en sandwich entre deux plaques gravées et orientées à 90° (les polarisations sont perpendiculaires). Les molécules au repos vont, sous l'effet du champ électrique qui leur est appliqué, passer progressivement d'une orientation à l'autre.

La lumière est générée par un rétro-éclairage. Après être passée dans un premier filtre polarisant, elle pourra, suivant l'orientation des cristaux liquides, être transmise ou non.

Chaque pixel de l'image est constitué d'une cellule devant laquelle est placé un filtre rouge, vert ou bleu, ce qui assure le contrôle de la colorimétrie.

Comme pour un téléviseur classique, les différentes couleurs sont obtenues par « colorimétrie additive ».

Pendant longtemps, les fabricants ont rencontré des difficultés à réaliser des écrans de grande taille. Le taux de défauts constaté en sortie de chaîne de production était alors très élevé. Mais la technologie avance à grand pas et il est maintenant courant de trouver sur le marché des écrans LCD même dans les très grandes tailles d'écran.

Écran LED

Écrans LCD dont le rétro-éclairage est assuré à l'aide de diodes LED (Light Emitting Diode). Ces écrans sont plus plats que les traditionnels LCD et seraient plus économiques - des allégations qui restent toutefois à vérifier. Les premiers essais réalisés sur ces appareils indiquent des consommations effectivement assez faibles, mais pas plus que celles relevées sur les meilleurs LCD « traditionnels ». En ce qui concerne la qualité d'image proprement dite, nous n'avons pas noté d'amélioration nette qui puisse être imputée à cette technologie.

Écran plasma

La technologie plasma a été la première à équiper les appareils de grande taille. Elle présentait de nombreux avantages par rapport à la technologie LCD : pas de directivité, des noirs plus denses, une bonne restitution des nuances de luminosité... Le principal défaut de cette technologie réside dans la consommation qui peut être excessive, surtout pour les écrans de grande taille. Le plasma n'occupe plus maintenant qu'une part très restreinte du marché des écrans plats et semble voué à une disparition prochaine.

Le principe de fonctionnement d'un écran plasma est le suivant : il est basé sur l'excitation d'un gaz qui émet de la lumière. Les écrans couleur utilisent un mélange d'argon, de néon et de xénon. Un potentiel est appliqué à une électrode ligne et à une électrode colonne définissant une cellule de l'écran pour produire une excitation du gaz. Lorsque celui-ci passe de l'état excité à un état stable, il rayonne dans le spectre ultraviolet (UV), qui n'est pas visible. Ce sont des luminophores qui vont convertir ce rayonnement UV en rayonnement visible (rouge, vert et bleu).

H

HbbTV

C’est un standard de communication ayant pour principal intérêt d’offrir l’accès à une interactivité des programmes. On peut imaginer regarder une émission de cuisine et, via la télécommande, faire apparaître la recette du plat que l’on voit à l’écran. Autre possibilité, que l’élection de Miss France ne se fasse plus par téléphone, mais que l’on puisse voter directement à l’aide de la télécommande de son téléviseur. Cela ne pourra se faire que si votre téléviseur, connecté à Internet, est compatible avec ce standard. C’est le cas d’une grande partie des modèles « connectés » que nous avons testés en 2011. S’il existe bien, début 2012, quelques services proposés par des chaînes de la TNT comme France 2 ou M6, les fonctionnalités proposées restent assez basiques. Il semble qu’Arte soit la seule chaîne à proposer un service un peu plus évolué.

HDCP

Ce sigle (High-Bandwidth Digital Content Protection) désigne un mode de protection des contenus HD destiné à en empêcher la copie via une sortie numérique DVI ou HDMI. Un lecteur Blu-ray et un téléviseur connectés l’un à l’autre via un câble HDMI ne peuvent fournir une image en haute définition que s’ils sont l’un et l’autre compatibles HDCP. Si le lecteur est compatible HDCP, mais que l’écran ne l’est pas, alors le signal sera limité à la définition standard (576 lignes au lieu de 1080) ; il se peut même que l’écran reste noir. Tous les modèles que nous testons offrent cette compatibilité.

HDMI

L'entrée HDMI est présentée comme la « péritel du futur » et permet de recevoir la vidéo, mais aussi plusieurs canaux audio, le tout en numérique. Cette connectique assez récente est, à juste titre, associée à la haute définition et on la trouve sur tous les lecteurs Blu-ray et les décodeurs TNT HD. On la trouve aussi de plus en plus souvent sur de simples lecteurs DVD qui proposent une « fausse » image haute définition de 1 080 lignes par 1 920 points créée à partir d'une interpolation de l'image standard. Cette image est alors adressée au téléviseur par la prise HDMI. Il est fort probable qu'elle se popularisera dans les années futures, il est donc souhaitable de choisir un téléviseur ayant plusieurs entrées HDMI, deux semblant être un minimum.

M

MPEG 2 et 4

Le MPEG 2 et le MPEG 4 sont des modes de compression de la vidéo numérique. Le premier a notamment été adopté par la TNT pour transmettre ses programmes en définition standard, alors que la TNT HD fait appel au MPEG 4, ce dernier mode de compression étant plus économique en termes de place, ou bande passante occupée par un programme.

P

Péritélévision (signal analogique)

Plus connue sous le terme de « péritel », cette prise permet, depuis plus de 30 ans, de connecter divers équipements audio ou vidéo au téléviseur. Lorsqu'elle est complètement câblée, elle peut recevoir des signaux analogiques tels que du S-Video, vidéo composite, RVB... Elle ne peut gérer que des informations analogiques et en définition standard (576 lignes). Elle est amenée à disparaître dans les années à venir au profit des prises HDMI.

PC/D-sub

Éntrée dite VGA permettant de connecter votre ordinateur sur votre écran. Si la carte vidéo de votre ordinateur est aussi équipée d'une sortie DVI et que celle-ci est également disponible sur votre téléviseur (un adaptateur permet aussi de se connecter à une entrée HDMI), vous pourrez connecter votre ordinateur par ce biais. Le transfert d'information se fait alors directement en numérique, assurant ainsi une meilleure qualité d'image que celle issue de la prise VGA qui traite l'information vidéo en analogique. On notera que si votre téléviseur est équipé d'une prise HDMI, vous pourrez réaliser le transfert en numérique moyennant l'achat d'un adaptateur DVI/HDMI. Comptez environ 30 euros pour cet adaptateur.

R

Résolution de la dalle

Nombre de cellules LCD ou plasma disposées sur l'écran. On parle généralement de la « résolution native » de la dalle, qui n'est autre que la résolution maximale que peuvent offrir ces appareils.

La haute définition, que ce soit au travers d'un lecteur Blu-ray ou d'un décodeur TNT HD, est restituée sur 1 080 lignes par 1 920 points. C'est une résolution qui tend à se généraliser et que l'on trouve généralement sur les écrans de grande taille (à partir de 37 pouces). En dessous, il est fréquent de trouver une résolution de 768 lignes par 1 366 points. On notera qu'une résolution de 1 080 × 1 920 sur un écran de 32 pouces est d'un intérêt très limité puisque, compte tenu d'une trop petite taille d'écran, on ne peut pas en bénéficier pleinement.

RVB

Signal analogique présentant la meilleure qualité vidéo, chacune des composantes de base de l'image (rouge, verte et bleue) étant traitée séparément. Sans que l'utilisateur le sache, c'est souvent ce type de signal qui est utilisé, notamment entre un décodeur, un lecteur ou un enregistreur DVD et la télévision, le signal transitant par la prise péritélévision.

S

SECAM

Système de codage de la télévision analogique en couleur adopté par la France dès la fin des années 1960.

S-Video (signal)

C'est, comme le signal vidéo composite, un signal analogique. Cependant, en séparant les informations de luminance et chrominance, il offre une meilleure qualité d'image que ce dernier. Il se présente sous la forme d'un connecteur de type Ushiden (rappelant les connecteurs Din) qui est, le plus souvent, lui aussi, associé à deux connecteurs cinch rouge et blanc pour le son.

T

TimeShift

La fonction TimeShift (parfois appelée « contrôle du direct ») permet de mettre sur pause le programme que vous êtes en train de regarder. Vous pouvez reprendre la lecture plus tard (entre 60 et 150 minutes de délai, selon les fabricants), le téléviseur a stocké en mémoire le programme déjà diffusé. Pratique si on reçoit un coup de fil au beau milieu d’un film !

TNT

Si pendant de nombreuses années il n'a été possible en France de ne recevoir que six chaînes analogiques codées en SECAM, la majorité de la population française peut maintenant bénéficier de la télé numérique, qui peut être captée à l'aide de l'antenne classique dite « râteau ».

Il faut pour cela que votre téléviseur soit équipé d'un décodeur ou tuner TNT (pour Télévision Numérique Terrestre). C'est le cas de tous les téléviseurs actuellement vendus en France, la loi les obligeant depuis mars 2008 à intégrer de série ce décodeur. La diffusion en numérique offre de très nombreux avantages : la possibilité de diffuser un plus grand nombre de chaînes (une vingtaine gratuites actuellement dont 18 au niveau national ainsi que des chaînes locales), une meilleure qualité d'image (l'image étant codée de façon binaire avec des « 0 » et des « 1 ») à la réception (même si elle s'est dégradée pendant la transmission, le décodeur est capable de restituer l'image à l'identique de celle d'origine).

Attention, il ne faut pas faire la confusion entre numérique et haute définition : un tuner TNT permet juste la réception d'images numériques en définition dite « standard » (576 lignes). Un tuner TNT ne peut en aucun cas vous fournir une image en haute définition, même si votre téléviseur est équipé d'une dalle haute définition dont la résolution est de 1 080 × 1 920 points.

TNT HD

Toutes les chaînes actuelles de la TNT gratuite ont vocation à être diffusées en haute définition. Leur lancement se fera tout au long des prochaines années, au fur et à mesure de la disponibilité du réseau hertzien. Cinq chaînes nationales seraient déjà disponibles en haute définition pour 60 % de la population : il s'agit de TF1, France 2, Canal+, Arte et M6.

Pour recevoir ces chaînes, il faut que votre téléviseur soit équipé d'un décodeur TNT HD (pour Télévision Numérique Terrestre Haute Définition). Les images numériques en définition standard et celles en haute définition n'étant pas codées de la même façon, il faut hélas un décodeur spécifique pour recevoir la haute définition. On notera cependant qu'un décodeur TNT HD est capable de décoder des émissions standard de la TNT. Les téléviseurs en vente sur le marché français sont déjà, dans la majorité des cas, équipés d'un décodeur TNT HD. À partir de 2010, les téléviseurs ne pourront être mis en vente que s'ils sont équipés d'un tel décodeur.

Les premiers résultats de la haute définition diffusée via la TNT HD sont, dans l'ensemble, très concluants, pourvu que vous soyez équipé d'un bon téléviseur. La qualité d'image est parfois même tout à fait stupéfiante.

Tuner TNT

Décodeur dont doit être équipé votre téléviseur si vous voulez recevoir la TNT. Tous les téléviseurs vendus sur le marché français doivent en être dotés.

Tuner TNT HD

Décodeur dont doit être équipé votre téléviseur si vous voulez recevoir la TNT en haute définition. Beaucoup de téléviseurs vendus sur le marché français en sont déjà dotés. Ce dispositif deviendra obligatoire sur tous les téléviseurs à partir de 2010.

U

USB

Les téléviseurs sont maintenant systématiquement équipés d’entrées/sorties USB (« Universal Serial Bus ») permettant de connecter, même lorsque le téléviseur est en marche, des périphériques tels que des disques durs ou des clés USB. Principal usage : lire ou enregistrer des fichiers multimédias. Compte tenu du nombre d’appareils pouvant être connectés au téléviseur via ce port et de sa facilité d’utilisation (Plug & Play), il est souhaitable qu’un téléviseur offre plusieurs entrées USB dont une, au moins, en face avant ou sur le côté pour en faciliter l’accès.

V

Vidéo composite (signal)

C'est le signal analogique le plus « basique » qui soit, les informations de luminance et de chrominance n'étant pas séparées. C'est aussi le plus utilisé, les fabricants ne fournissant le plus souvent que le câble composite de série, même si l'appareil est numérique. Le câble associé, de type cinch (RCA) et de couleur jaune, est généralement associé à deux autres prises cinch rouge et blanche pour la transmission du son en stéréo. Il est généralement livré avec. L'autre raison de son succès est qu'il est systématiquement présent en face avant sur les téléviseurs, même les plus anciens.

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)

François Palemon

Rédacteur technique