Téléviseurs Bien choisir son téléviseur

Téléviseurs

Bien choisir son téléviseur

Quelques grandes marques, comme LG, Samsung ou Sony, dominent le marché des téléviseurs. D’autres, comme Panasonic ou Hisense, ont des arguments à défendre. Mais au-delà de la marque et de son prestige, le choix d’un téléviseur doit reposer sur des critères un peu plus techniques. Car des modèles à tous les prix sont disponibles. Quelles différences entre un téléviseur à 200 € et un autre à 2 800 € ? La taille de l’écran, de plus en plus grande, la résolution (UHD 4K) et la technologie d’affichage comptent pour beaucoup. Parallèlement, les fabricants font beaucoup de bruit autour de technologies loin d’être indispensables ; la Smart TV, le HDR ou l’écran incurvé en font partie. Voici les informations essentielles pour y voir plus clair.

 

Test Que Choisir : Comparatif Téléviseurs

En résumé

  • Choisir une taille d’écran adaptée à la pièce qui accueillera le téléviseur est essentiel. Gardez en tête que la perception de l’espace est différente chez soi et en magasin.
  • Si votre budget est serré, préférez à un grand écran d’entrée de gamme un modèle un peu plus petit de milieu de gamme.
  • Les écrans LCD dominent le marché. Le rétroéclairage par LED, généralisé, est plus performant en Full LED qu’en Edge LED. Les techniques d’amélioration de l’image, comme le « local dimming » et les « quantum dot », font encore grimper le prix.
  • L’OLED offre une qualité d’image remarquable, mais cette technologie d’affichage est encore réservée aux grands modèles haut de gamme (2 500 €).
  • Opter pour un téléviseur UHD (4K) est aujourd’hui conseillé.
  • Jetez un coup d’œil à la connectique avant de finaliser votre choix.

Taille de l’écran : de 32 à plus de 60 pouces

La taille des téléviseurs est exprimée en pouces, bien que le centimètre soit une unité de longueur plus parlante. Le tableau ci-dessous donne les équivalences entre les deux unités. Lorsqu'on parle d’un téléviseur 32, 50 ou 65 pouces, le chiffre fait référence à la diagonale de l’écran (pas à sa hauteur, ni à sa largeur).

Correspondance des diagonales d’écran en pouces et centimètres

visu-guide-achat-tv-taille-ecran
Pouces Centimètres
24" 61 cm
26" 66 cm
32" 81 cm
40" 102 cm
42" 107 cm
43" 109 cm
46" 117 cm
48" 122 cm
50" 127 cm
55" 140 cm
60" 152 cm
65" 165 cm
75" 191 cm
80" 203 cm
82" 208 cm
85" 216 cm

Choisissez un téléviseur aux dimensions adaptées à la taille de votre salon ou de votre chambre. Attention, en magasin, la perception de l’espace est biaisée par la surface de vente et le nombre de téléviseurs présentés. Un écran paraîtra souvent plus grand chez soi qu’en boutique.

De nombreux modèles sont disponibles dans toutes les tailles d’écran : plus de 50 pouces, 55 pouces, 65 pouces, etc. Un téléviseur présentant une diagonale de 32 pouces ou moins est parfois suffisant comme écran d’appoint dans une chambre, par exemple.

Prévoyez en outre une distance suffisante pour regarder le téléviseur confortablement. Nous avons fait appel à un panel d’utilisateurs afin de déterminer la distance idéale qui doit séparer le téléspectateur de l’écran en fonction de sa taille.

Bon à savoir. Il est possible de repérer la diagonale d’écran dans la référence du téléviseur :

  • LG OLED 55B7V : 55 pouces
  • Samsung QE65Q7F : 65 pouces

 

Des téléviseurs entre 200 et 3 000 €

Inutile de se ruiner pour acheter un bon téléviseur. Plusieurs facteurs influent sur le prix, notamment la qualité de la dalle ou la taille de l’écran. Mais pour une taille d’écran donnée, les prix varient aussi, et même beaucoup (du simple au quintuple pour un écran de 55 pouces, par exemple !). Dès lors, pas facile de choisir. Nos tests en laboratoire sont là pour vous y aider. Outre la qualité de l’image (appréciée par des mesures et un jury de vision), nous évaluons la qualité du son ou encore la facilité d’emploi.

En France, les consommateurs semblent particulièrement intéressés par les téléviseurs présentant une diagonale autour de 40 pouces, mais l’appétence pour les écrans de 55 pouces augmente. Souvent, la taille de l’écran varie aussi en fonction de la pièce à laquelle il est destiné (cuisine, séjour, chambre). D’après l’institut GfK, les Français dépensent 470 € en moyenne pour un téléviseur. Un budget qui permet justement, comme vous l’indique notre tableau d’estimations ci-dessous, de s’offrir un écran de bonne qualité.

Prix minimum pour un téléviseur de qualité selon la taille de l’écran

Pouces Prix
40” 400 €
43” 500 €
49” 800 €
55” 1 300 €
65” 1 500 €

Un conseil : si votre budget est serré, préférez à un grand écran d’entrée de gamme un modèle un peu plus petit de milieu de gamme. Les grands téléviseurs d’entrée de gamme obtiennent rarement de bons résultats lors de nos tests, même parmi les marques les plus connues.

En outre, un petit réglage de votre téléviseur tout neuf est nécessaire pour optimiser la qualité d’affichage. Notre vidéo sur le réglage de l’image vous guidera dans cette étape simple et indispensable.

 

LCD, OLED : quelle technologie d’écran choisir ?

La multitude de sigles et d’acronymes complique ce qui peut s’expliquer très simplement : il n’existe que deux technologies d’écran, le LCD et l’OLED.

Les TV LCD (Liquid Crystal Display, ou affichage à cristaux liquides)

Le LCD est la technologie la plus ancienne et la plus répandue. Elle est largement maîtrisée par les fabricants, d’où la qualité globale des téléviseurs aujourd’hui disponibles sur le marché. Il existe deux types de dalles LCD : les dalles IPS (In Plane Switching) et les dalles VA (Vertical Alignment). Sans entrer dans la technique, les dalles IPS, principalement exploitées par LG, Panasonic et Sony, sont censées réduire la directivité de l’image et offrir un bon rendu des couleurs mais souffrent d’un manque de profondeur des noirs. Les dalles VA, surtout présentes chez Samsung, offrent des noirs plus profonds au prix d’un angle de vision limité.

Principe de fonctionnement

La technologie d’affichage à cristaux liquides a permis de remplacer les tubes cathodiques par des téléviseurs plats. Les écrans LCD fonctionnent grâce au rétroéclairage de la dalle. Initialement, le système de rétroéclairage était composé de tubes fluorescents (CCFL). Ces tubes sont désormais remplacés par des diodes électroluminescentes (LED). Celles-ci permettent d’offrir des écrans plus fins, plus légers, moins énergivores. Il existe deux techniques de rétroéclairage par LED : Edge LED et Full LED. Nous vous présenterons également le « local dimming » et les LED « quantum dot », deux technologies qui permettent de corriger certains défauts du rétroéclairage LED.

Quelle est la différence entre le LCD et le LED ?

Ces deux termes désignent en fait un écran LCD. Sans plus de précision, LCD fait référence à un écran LCD rétroéclairé par des tubes. Un écran LED désigne un écran LCD rétroéclairé par des LED.

Edge LED

Les diodes sont réparties sur le pourtour de l’écran et dirigées vers son centre. C’est la solution la plus économique, c’est donc celle utilisée dans les écrans d’entrée et de milieu de gamme. Principal défaut, un éclairage qui manque parfois d’homogénéité et des noirs peu denses.

Full LED

Les diodes sont cette fois réparties sur toute la surface arrière de l’écran. Plus chère, elle offre aussi un rétroéclairage homogène. Les noirs manquent parfois de densité, et les taux de contraste sont plus faibles que sur un écran OLED.

visuel-guide-achat-tv-retroeclairage-edge-led-full-led
À gauche, le rétroéclairage Edge LED, où les diodes sont réparties sur le pourtour de l’écran. À droite, un écran Full LED, constellé de diodes sur toute la surface.

Local dimming

Que le rétroéclairage soit assuré en Edge LED ou en Full LED, l’image souffre souvent d’un manque de profondeur des noirs et de contraste. La technique du local dimming permet d’améliorer le résultat en diminuant le rétroéclairage dans les zones sombres de l’image. Nos tests montrent que cette technique est efficace, notamment sur les écrans Full LED.

Rétroéclairage Full LED avec local dimming
Un exemple de rétroéclairage Full LED avec « local dimming » : la dalle n’est plus rétroéclairée dans les zones sombres de l’image.

Quantum dot

Cette technologie est censée améliorer le rendu des couleurs des écrans LED. Les fabricants ont rebaptisé le quantum dot :

Nos tests montrent que cette technologie est parfois efficace, mais ne suffit pas à garantir la qualité de la restitution des couleurs d’un écran. Certains modèles quantum dot testés ces derniers mois présentent des résultats très moyens malgré des prix supérieurs à 1 500 €.

 

Les TV OLED (Organic Light-Emitting Diode, ou diode électroluminescente organique)

L’OLED est une technologie réservée pour l’instant aux très grands téléviseurs haut de gamme (55 pouces de diagonale, budget de 1 500 à 2 000 €) compte tenu de ses coûts de production encore très élevés. Les premiers modèles, commercialisés en 2013, étaient déjà convaincants, comme le montrait notre vidéo de prise en main du LG 55EA920V. L’année 2018 a vu cette technologie se démocratiser grâce à une amorce de baisse des prix et une offre plus vaste. Samsung, Philips et Panasonic ont en effet rejoint le pionnier LG parmi les modèles proposés.

Principe de fonctionnement

Contrairement au LCD, l’OLED ne fonctionne pas sur le principe du rétroéclairage de la dalle. Chaque pixel génère en effet sa propre lumière lorsqu’il est traversé par un courant électrique. Ainsi, quand un pixel est éteint, il devient un vrai point noir, d’où la profondeur des noirs et les bons taux de contraste offerts par ces écrans.

Écrans OLED, les plus et les moins

Les plus Les moins
  • Contrastes élevés        
  • Haut niveau de détail  
  • Angles de vision larges
  • Prix                                     
  • Peu de recul sur la fiabilité
  • Consommation électrique

 

Full HD, UHD, 4K, 8K… quelle résolution choisir ?

Full HD, UHD

Les écrans UHD sont très largement répandus pour les téléviseurs de 40 pouces et plus. Ils sont plus fréquents que les écrans Full HD, désormais cantonnés aux modèles un peu anciens ou d’entrée de gamme. Les écrans HD Ready se limitent aujourd’hui aux téléviseurs de 32 pouces et moins.

Téléviseurs : les résolutions d’écran

  HD Ready Full HD UHD (ou 4K) 8K
Résolution horizontale 1366 1920 3840 7680
Résolution verticale 768 1080 2160 4320
Nombre de pixels 1 million 2 millions 8,3 millions 33 millions

4K

Concrètement, vous avez de fortes chances aujourd’hui d’acheter, de fait, un écran UHD. On désigne indifféremment les téléviseurs 4K et les téléviseurs UHD, mais il s’agit d’un abus de langage (la résolution horizontale de la « vraie » 4K atteint 4096 pixels, c’est un format réservé au cinéma).

En théorie, un écran UHD ne sert à rien si les contenus regardés n’offrent pas la même résolution. Un film ou un programme en SD (définition standard) ne peut être magnifié par un écran UHD ! Ceci dit, nos tests montrent que les modèles UHD, même avec des contenus de résolution HD (1920 × 1080), offrent désormais de meilleurs résultats qu’un téléviseur présentant une résolution Full HD. Les fabricants de téléviseurs ont en effet mis au point des technologies d’interpolation (ou « upscaling ») efficaces qui permettent d’améliorer l’image. Et les processeurs des écrans sont assez puissants pour les encaisser.

8K

Les écrans 8K commencent à arriver sur le marché, mais il s’agit encore de produits destinés à alimenter le combat de coqs que se livrent les fabricants. À ce jour, aucun programme, aucun film, aucune série n’est disponible en 8K. Aucun maillon de la chaîne de création n’est même encore prêt (une caméra 8K coûte environ 75 000 € sans batterie ni objectif et 40 minutes de film exigent la bagatelle de 4 To de stockage…).

Bon à savoir. Les contenus UHD coûtent très cher à produire et sont encore assez peu fréquents. Aujourd’hui, parmi les programmes télé, ils se limitent à peu près aux grands événements sportifs (jeux Olympiques, Coupe du monde de foot). Netflix et Amazon Prime sont de plus gros fournisseurs, puisqu’ils proposent de nombreux films et séries UHD en streaming. Mais une bonne connexion Internet est indispensable ! Les écrans 4K sont aussi appréciés des joueurs sur console (Xbox One X, PS4 Pro).

 

HDR : une technologie au service du pixel

Le HDR (High Dynamic Range) est une technologie qui permet d’améliorer la qualité des pixels composant une image en accentuant leur luminosité et leurs couleurs. Techniquement, les informations de luminance et de colorimétrie sont quantifiées sur un nombre de bits plus élevé, aboutissant ainsi à une image beaucoup plus nuancée, notamment dans les zones de faible et de forte luminosité. Un téléviseur HDR seul ne sert à rien : pour profiter d’un contenu HDR, l’ensemble de la chaîne, de la captation à la production en passant par la diffusion, doit être compatible HDR. On commence à trouver des contenus HDR soit sur Blu-Ray 4K HDR, soit en streaming, par exemple via Netflix. Mais une connexion Internet par fibre optique est indispensable (notre comparateur de FAI vous permet de trouver la meilleure offre). De nombreux téléviseurs sont compatibles HDR, mais cette composante ne doit pas être un critère de choix.

HDR : plus de luminosité et de couleurs
Sur ce cliché HDR, l’image est parfaitement exposée… mais le rendu pas forcément très naturel.

UHD Premium, S-UHD, Super UHD : à chaque fabricant son petit nom !

Les fabricants, regroupés au sein de l’UHD Alliance (avec d’autres promoteurs influents de l’UHD, comme Netflix) ont créé une certification d’image appelée « Ultra HD Premium » (lire aussi notre décryptage). Leur objectif : distinguer leurs téléviseurs haut de gamme autrement que par la désignation UHD, désormais applicable à de nombreux modèles, y compris de moyenne gamme. Cette certification UHD Premium garantit une définition d’image minimale UHD (3840 × 2160) et un rétroéclairage quantum dot ainsi que l’intégration du HDR.

Bizarrement, le logo Ultra UHD Premium est très peu visible en boutique. Les fabricants ont préféré se distinguer les uns des autres. Ainsi l’UHD Premium est-il devenu :

  • S-UHD chez Samsung ;
  • Super-UHD chez LG ;
  • 4K-HDR Triluminos chez Sony.
Ultra HD Premium
Au logo Ultra HD Premium, chaque fabricant a préféré substituer sa propre appellation.

Les marques de téléviseurs à éviter

Certaines marques apparaissent clairement plus bas que d’autres dans notre classement de téléviseurs. Sans être mauvais, leurs téléviseurs sont nettement moins bons. On pense à TCL ou Hisense. C’est logique, ces fabricants chinois ont pénétré le marché français en proposant volontairement des modèles d’entrée de gamme. Notez toutefois que certains téléviseurs LG, Samsung ou Philips font encore moins bien qu’eux. Notre grande enquête sur la fiabilité des téléviseurs peut aussi vous aider à finaliser votre choix.

 

Quel est le meilleur moment pour acheter un téléviseur ?

Printemps

Les principaux fabricants comme Samsung, LG, Sony ou encore Panasonic changent tous les ans leurs gammes de téléviseurs. Les bonnes affaires se font souvent au printemps, les prix des appareils de l’année précédente étant souvent bradés pour les écouler et faire place à la nouvelle collection.

Prix barrés

Ceci dit, pendant les périodes de promotions (soldes, Black Friday, etc.), il faut toujours se méfier des prix barrés. Dans les catalogues promotionnels comme sur les sites marchands, les promos sont souvent factices. En plus des résultats de nos tests en laboratoire, nous mettons à disposition de nos abonnés un outil de suivi des prix dans le temps, et ce pour chacun des téléviseurs testés. Cet outil est très utile pour vérifier qu’un prix est vraiment promotionnel.

Offre de remboursement

Les fabricants ont très souvent recours aux offres de remboursement (ODR) lors du lancement d’un nouveau téléviseur. Cette offre promet de vous rembourser une partie du produit après l’achat. Elle est basée sur les preuves de votre achat, qu’il faut envoyer par courrier ou sur Internet selon des modalités très précises. Veillez à remplir votre dossier très scrupuleusement, car au moindre prétexte, le remboursement sera refusé.

 

Fonctions utiles (time shift) et faux arguments (écran incurvé, taux de contraste…)

Quelques fonctions très simples peuvent s’avérer très pratiques à l’usage. D’autres sont clairement de fausses bonnes idées.

Les fonctions utiles

PVR (Personal Video Recorder)

Cette fonction permet d’enregistrer les programmes issus des décodeurs TNT et TNT HD sur un disque dur externe connecté au téléviseur par un port USB. On s’affranchit de l’ergonomie souvent approximative des enregistreurs DVD grâce, notamment, à l’EPG (Electronic Program Guide). Celui-ci affiche les programmes de chaque chaîne de la TNT, il suffit en général de cliquer sur celui qui nous intéresse pour programmer l’enregistrement. Attention, le disque dur ne peut pas être utilisé pour autre chose, et les programmes enregistrés ne pourront être lus que sur le téléviseur.

Time shift

Cette fonction permet de mettre le programme en pause, qu’il s’agisse d’une émission, d’un film, d’un documentaire ou autre. Le programme est en fait stocké dans une mémoire tampon qui se vide une fois que vous reprenez la lecture.

Appli iOS et Android

Les fabricants proposent de plus en plus souvent une application à télécharger sur Google Play Store (smartphones Android) ou sur l’App Store d’Apple (iPhone) à utiliser avec leurs TV connectées (lire aussi paragraphe « Qu’est-ce qu’une Smart TV ? »). Ces applis offrent une interface beaucoup plus conviviale que la télécommande entre l’utilisateur et son téléviseur. Elles permettent de naviguer à travers les fichiers stockés dans le smartphone pour les lire sur le téléviseur, ou encore de saisir du texte plus facilement qu’avec la télécommande lorsqu’on navigue sur Internet depuis le téléviseur.

 

Faux arguments

Écran incurvé

Vous trouverez sur les sites ou dans les catalogues des fabricants de nombreux arguments en faveur de l’écran incurvé (vous serez plongé au cœur de l’action… si, si !). Mais les tests que nous réalisons depuis plusieurs années montrent que l’écran incurvé n’améliore en rien la qualité d’image, déjà excellente sur les écrans UHD qui sont arrivés sur le marché en même temps. L’écran incurvé peut même s’avérer gênant à cause des réflexions qu’il génère. À moins que vous ne soyez vraiment séduit par son esthétique, passez votre chemin.

Ecran TV incurvé
L'écran de TV incurvé est loin d'être indispensable.

Taux de contraste

Les vendeurs vantent souvent la qualité d’un téléviseur en évoquant son taux de contraste. Le critère n’est pas sans intérêt, mais il faut se méfier des valeurs annoncées : nos mesures en labo sont souvent très éloignées des allégations des fabricants. Et de toute façon, elles ne signifient pas grand-chose puisqu’on peut influer dessus dans les réglages. Avec une luminance de 300 cd/m2 et un niveau de noir de 0,6 cd/m2, on obtient un taux de contraste de 500. Si le niveau de noir descend à 0,3 cd/m2, le taux de contraste est multiplié par 2 et passe à 1 000. En outre, si les appareils sont capables d’offrir un niveau de noir aussi bas, c’est souvent au détriment des nuances de gris : impossible de regarder l’image dans une telle configuration.

Téléviseur 3D

Apparus en 2010, les téléviseurs 3D étaient majoritaires sur le marché en 2012-2013 et ont commencé à disparaître juste après. Face au désintérêt des consommateurs, les fabricants ont peu à peu abandonné cette option, même sur les appareils les plus chers. Pour ceux qui restent adeptes de cette technologie, toutes les marques proposent quelques modèles dans toutes les gammes de prix. Mais il faudra aussi investir dans un lecteur Blu-ray 3D et un câble de connexion HDMI. Il faudra enfin constituer une vidéothèque de films et accepter de les regarder avec des lunettes spécifiques.

Temps de réponse et rémanence

Les dalles LCD ne souffrent plus de rémanence depuis longtemps. De toute façon, les valeurs données par les fabricants ne sont pas fiables. Conclusion : le temps de réponse n’est pas un argument.

100 Hz, 200 Hz, TruMotion, Motion Flow, Motion Plus…

Ces différents termes (chaque marque a le sien !) recouvrent une technique censée fluidifier l’image. C’est souvent vrai, mais pas systématiquement : il est donc impossible de s’y fier. Et de toute façon, en contrepartie, ces technologies génèrent des artefacts qui peuvent dégrader l’image.

 

Connectique (HDMI, USB, réseau…)

La vérification de la connectique disponible intervient en fin de sélection du nouveau téléviseur. Mais cette étape est importante pour vérifier que vous pourrez connecter votre casque TV ou vos autres équipements (ampli, lecteur DVD, enceintes, etc.).

Prises HDMI

Les téléviseurs en proposent généralement entre 2 et 4. Plus il y en a, mieux c’est ! Toutes les prises HDMI de votre téléviseur fonctionnent uniquement en entrée (elles ne peuvent que recevoir un signal audio ou vidéo). Seule la prise HDMI ARC peut adresser le signal audio vers l’extérieur. C’est donc elle qui servira pour utiliser une barre de son ou une enceinte. D’ailleurs, cette prise HDMI ARC est de surcroît « CEC » (Consumer Electronics Control) : ceci permet d’allumer la barre de son en même temps que le téléviseur quand on appuie sur la télécommande.

Ports USB

Ils sont utiles pour connecter un appareil photo ou un disque dur. Les téléviseurs en proposent généralement entre 1 et 3. Veillez à ce que le vôtre en intègre 2 minimum, dont un port USB 3.0 (qui permet des transferts rapides à 5 Gbit/s).

Sortie optique

Tous les téléviseurs sont équipés d’une sortie optique, qui peut être utile pour transmettre un signal audio vers un dispositif audio (amplificateur) qui ne disposerait pas d’une entrée HDMI.

Câble optique
Un câble optique permet de relier un amplificateur au téléviseur.

Sorties analogiques

Elles se font de plus en plus rares et les téléviseurs n’offrent plus qu’une seule prise péritélévision permettant de brancher vos anciens lecteurs. Une entrée vidéo composite (cinch jaune) et composante (trois cinch rouge, vert et bleu) sont généralement encore disponibles. Elles pourront être utiles si vous possédez un appareil un peu ancien. Les sorties audio analogiques ont quasiment disparu.

Prise casque

La prise jack n’est plus systématique, surtout sur les téléviseurs qui intègrent une connexion sans fil Bluetooth. Utiliser un casque Bluetooth quand on souhaite s’isoler pour regarder la télévision n’est pourtant pas forcément la bonne solution : vous subirez probablement un décalage entre l’image et le son. Heureusement, il existe des solutions pour contourner ce problème, notamment des casques dédiés à la télévision. Si vous optez pour un téléviseur avec prise jack, vérifiez qu’il bénéficie bien d’un réglage indépendant de celui des haut-parleurs du téléviseur (sinon vous ne pourrez ni vous isoler, ni choisir un volume différent de votre voisin, ce qui est pratique lorsque l’on souffre de problèmes d’audition).

De nombreux fabricants proposent d’utiliser la sortie casque comme sortie analogique pour, par exemple, relier le téléviseur à un amplificateur. Il suffit en général d’aller dans les réglages et d’adapter l’impédance au type d’utilisation. Inconvénient du système : afin d’utiliser un casque, il faudra débrancher le câble de liaison vers l’amplificateur pour le rebrancher ensuite.

Wi-Fi

À quoi sert le Wi-Fi sur un téléviseur, qui est le plus souvent connecté à Internet par la box de votre FAI ? Tout simplement à se passer de fil, justement, entre les deux. C’est un câble de moins derrière l’écran. En fonction des protocoles Wi-Fi disponibles sur le téléviseur, d’autres fonctionnalités sont accessibles. Ainsi, avec le Wi-Fi Direct, l’écran peut se connecter directement à un autre appareil (votre PC, votre smartphone, etc.) pour afficher des photos ou regarder des vidéos qui y sont stockées. Et avec le « WiDi » (pour Wireless Display), vous pourrez dupliquer l’écran d’un autre appareil sur votre téléviseur. Cette fonction porte différents noms selon les fabricants ou les systèmes d’exploitation des téléviseurs. Il s’agit par exemple de la fonction Google Cast intégrée aux téléviseurs Android TV (lire aussi ci-dessous) ; elle s’appelle encore parfois Miracast (appellation de la Wi-Fi Alliance), Smart Share chez LG ou bien AllShare chez Samsung.

DLNA (Digital Living Network Alliance)

Ce standard largement adopté dans l’industrie permet la lecture, le partage et le contrôle d’appareils multimédias quelle que soit leur marque. En clair, un téléviseur certifié DLNA permet de lire des contenus multimédias localisés sur un ordinateur, par exemple, à condition que celui-ci soit également certifié DLNA (c’est souvent le cas). Sur votre téléviseur, vous aurez accès à un espace partagé de votre ordinateur sur lequel vous pourrez stocker tous vos fichiers multimédias. Cette fonctionnalité, ouverte aux appareils connectés avec ou sans fil, est particulièrement intéressante en Wi-Fi.

 

Qu’est-ce qu’une Android TV ?

Google a développé des systèmes d’exploitation pour smartphones (Android), pour montres connectées et autres objets connectés (Android Wear), pour voitures (Android Car), et pour… téléviseurs (Android TV). De nombreux constructeurs, comme Sony, Philips ou TCL, ont adopté le système Android TV, qui reprend le contenu de Google Play (des applications, des films, des jeux). Le système intègre également la fonction Google Cast, qui permet d’adresser des contenus vidéo depuis des applications compatibles (YouTube, Netflix) sur votre téléviseur. Il suffit de sélectionner la petite icône sur votre smartphone pour adresser l’image ou la vidéo qui s’affiche sur votre smartphone vers le téléviseur. L’avantage provient de l’ergonomie du smartphone, bien meilleure que celle d’un téléviseur (naviguer dans des menus avec une télécommande est souvent fastidieux !). Notez que Google vend des clés Google Chromecast (40 € environ) à connecter à l’un des ports HDMI de votre TV, si cette option n’est pas intégrée.

Logo Google Chromecast
Il suffit de cliquer sur cette icône pour adresser le contenu du smartphone sur la TV.

 

Qu’est-ce qu’une Smart TV ?

Smart TV

Une Smart TV est un téléviseur connecté à Internet, soit via le traditionnel câble Ethernet, soit via une connexion Wi-Fi. Ces Smart TV sont désormais courantes, libre à chacun d’utiliser cette dimension connectée en reliant directement le téléviseur à Internet. Les fabricants ont développé un portail de services qui donne accès à divers contenus.

Du streaming vidéo

Vous accéderez directement à Netflix, Amazon Prime Video, myCanal et autres sites de streaming vidéo. Il faut être abonné à ces divers services pour profiter des films et séries.

Des applications

Sur le même modèle que l’App Store d’Apple ou le Google Play Store, les fabricants proposent des applications à télécharger sur le téléviseur : jeux, activités sportives, apprentissage du yoga, recettes de cuisine… les styles sont variés !

Reconnaissance vocale

Disponible sur un nombre croissant de modèles à partir du micro situé dans la télécommande, ce dispositif facilite les requêtes sur Internet. Vous recherchez un film, une information, un bulletin météo… Plus besoin de saisir du texte depuis la télécommande, il suffit de parler au téléviseur pour que le résultat s’affiche.

 

Quelle est la consommation électrique d’un téléviseur ?

Les tailles d’écran de plus en plus grandes et le temps moyen passé devant le téléviseur (3 h 42 par jour en moyenne ! Source : Médiamétrie, 2018) invitent légitimement à tenir compte de la consommation électrique lors de l’achat d’un téléviseur. Malheureusement, les informations fournies par les fabricants ne sont pas fiables. Notre tableau ci-dessous, reprenant nos mesures réalisées en laboratoire, montre toutefois que la consommation électrique des téléviseurs a beaucoup baissé au cours des dernières années. À diagonale d’écran équivalente, un téléviseur UHD consomme en moyenne deux fois plus qu’un écran Full HD.

Consommation annuelle moyenne des téléviseurs 32" et 42"

  2011 2013 2015 2016 2018
32" (81 cm) 94 kWh 66 kWh 61 kWh 53 kWh 52 kWh
40" à 42" (102 à 207 cm) 162 kWh 109 kWh 92 kWh 85 kWh 82 kWh

 

Comment améliorer la qualité audio d’un téléviseur ?

Au cours des 10 dernières années, l’image des téléviseurs s’est nettement améliorée. Mais on ne peut pas en dire autant de la qualité sonore. Il faut dire que les écrans, de plus en plus fins, laissent peu de place à de bons haut-parleurs. Certains fabricants parviennent à des résultats corrects sur certains modèles (le plus souvent très haut de gamme), mais le rendu sonore est le plus souvent médiocre.

Barre de son

C’est une solution assez convaincante. Nous testons régulièrement les barres de son disponibles sur le marché et notre verdict est sans appel : même un modèle d’entrée de gamme améliorera le son de votre télé, en particulier pour la restitution des voix qui se situent dans le médium. Les barres de son sont maintenant assez discrètes et le plus souvent équipées du Wi-Fi et du Bluetooth. Elles séduisent de plus en plus d’utilisateurs car elles peuvent être utilisées comme enceintes sans fil pour écouter de la musique en streaming via votre smartphone.

Casque audio

Si vous souhaitez utiliser un casque audio pour regarder la télévision en même temps que d’autres membres de votre famille, veillez à ce que le téléviseur permette d’écouter au casque tout en disposant d'un réglage du volume indépendant de celui des haut-parleurs. Cette information est parfois difficile à trouver, nous la mentionnons systématiquement dans les caractéristiques des téléviseurs que nous testons. Il est aussi possible d'opter pour un casque TV sans fil, ils sont spécialement étudiés pour cet usage.

Test Que Choisir : Comparatif Téléviseurs

Camille Gruhier

François Palemon

Rédacteur technique

Contacter l’auteur(e)