Caméra de surveillance Ce qu’il faut savoir avant de s’équiper

Caméra de surveillance

Ce qu’il faut savoir avant de s’équiper

À côté des systèmes de vidéosurveillance connectés et des alarmes traditionnelles, le marché des caméras de surveillance se développe sous l’impulsion de nombreux fabricants comme Logitech, Samsung, Google, NetGear, D-Link, Withings et d’autres. Voilà ce qu’il faut savoir avant d’acheter une caméra connectée.

 
→ Test Que Choisir : Comparatif caméras de surveillance

Simples à installer, pratiques à utiliser, beaucoup plus accessibles que les systèmes de vidéosurveillance en termes de prix, les caméras connectées sont de plus en plus utilisées par les particuliers qui veulent garder un œil sur leur domicile. Grâce à elles, on peut voir et entendre ce qui se passe chez soi depuis son smartphone et être alerté si un intrus s’introduit dans le logement. Au moindre mouvement intempestif détecté, la caméra enregistre les images et prévient l’utilisateur par mail et/ou par le biais d’une notification via une appli à télécharger. Où que l’on soit, on peut alors visionner la ou les séquences sur son smartphone, sa tablette ou son ordinateur et alerter la police si l’intrusion est confirmée.

camera connectee tablette

L’importance de l’ergonomie

Installer soi-même une caméra de surveillance ne pose généralement pas de problème. Il suffit de la brancher sur le secteur et de la connecter en Wi-Fi à sa box Internet. Certains modèles peuvent aussi être reliés en Ethernet (le câble n’est pas toujours fourni). La simplicité d’utilisation, par contre, varie considérablement d’un modèle à l’autre. Avec certaines caméras, activer la détection, récupérer les images enregistrées ou modifier les réglages est si complexe que vous risquez vite d’arrêter de l’utiliser. À noter que certains modèles intègrent une option Geofencing très pratique qui permet de désactiver automatiquement la détection dès que l’utilisateur (ou plutôt son smartphone) se trouve à proximité ou dans le logement.

Conseil

Si vous achetez plusieurs caméras, choisissez-les de la même marque. Vous pourrez ainsi toutes les piloter à partir d’une seule appli.

Une bonne qualité des images

N’espérez pas, avec ces caméras, pouvoir reconnaître à coup sûr un individu qui passerait devant l’objectif. Elles ne sont pas faites pour cela. Pour autant, notre test de caméras de surveillance montre que la qualité des images peut varier considérablement d’un modèle à l’autre, surtout lorsque le sujet est en mouvement et que la pièce est mal éclairée. Dans tous les cas, vérifiez que la caméra intègre une lumière infrarouge afin de capter des images dans le noir. Attention enfin à l’angle de vue de l’objectif. Plus il est large, mieux vous surveillerez la pièce.

Un système de détection adapté

Les systèmes de détection qui équipent ces caméras fonctionnent plutôt bien. Néanmoins, si vous possédez un animal domestique ou si vous avez prévu de positionner votre caméra face à une fenêtre, optez pour un modèle intégrant des zones de détection. En désactivant la détection sur une partie de l’image, vous éviterez des déclenchements intempestifs (à cause d’un chat qui passe ou d’un arbre qui bouge, par exemple). Certaines caméras sont aussi équipées d’un système de détection sonore, à n’utiliser que dans les endroits calmes.

Stockage des images : vive le cloud

Méfiez-vous des caméras qui stockent les images sur une carte micro-SD. Si le voleur part avec la caméra ou s’il la débranche, vous n’aurez plus accès à vos vidéos. Qui plus est, dans ce cas, il arrive que les images transmises soient de moins bonne qualité voire se limitent à quelques prises de vue fixes. Préférez un modèle enregistrant les images dans le cloud du fabricant (attention : un abonnement payant est parfois requis).

Bon à savoir

Le stockage des images sur des serveurs éloignés a pour effet d’allonger les délais de transfert des données. Résultat : bien que certaines caméras permettent en théorie de converser à distance avec quelqu’un qui se trouverait devant la caméra (un enfant, par exemple), dans la pratique, les délais de latence sont parfois tellement longs qu’ils rendent impossible toute conversation. Il en est de même pour les systèmes de motorisation. Cette fonctionnalité peut être utile pour repositionner la caméra à distance depuis son smartphone, mais les délais de latence importants ne permettent pas toujours de suivre en direct un individu qui passerait devant la caméra.

Gare à l’abonnement forcé

Avec certaines caméras, vous devrez impérativement souscrire un abonnement. Heureusement, ces modèles ne sont pas les plus nombreux. La majorité des fabricants permettent d’utiliser la caméra sans dépenser un euro de plus, même si la plupart permettent d’accéder à des services complémentaires payants (accès aux images pendant un mois au lieu d’une semaine, enregistrement de vidéos plus longues, etc.). Assurez-vous que vous puissiez au moins visionner les vidéos enregistrées et recevoir les alertes sans avoir à dépenser d’argent en plus. Quant aux services complémentaires, il peut être intéressant de pouvoir y souscrire un mois seulement (lors des vacances, par exemple).

Des données bien sécurisées

Même si les risques sont faibles, aucune caméra de surveillance ne peut vous assurer à 100 % que les images que vous visionnez ne sont pas captées par un tiers ou qu’un pirate ne va pas prendre le contrôle de la caméra pour regarder ce qui se passe chez vous. Vous pouvez néanmoins accroître le niveau de sécurité de base en remplaçant le mot de passe défini par défaut par un autre mot de passe plus complexe ou en éteignant le caméra quand vous êtes chez vous. À noter que certains modèles permettent de désactiver le flux vidéo sans avoir à débrancher la caméra, voire intègrent un clapet  qui vient se positionner devant l’objectif, un dispositif très pratique pour s’assurer d’un coup d’œil que la caméra est hors service.

Budget : comptez plus de 100 €

Pour acheter une caméra de surveillance, direction les magasins de bricolage, les grandes surfaces généralistes, les grandes surfaces spécialisées ou Internet. On peut en trouver à partir de quelques dizaines d’euros, mais pour avoir un produit digne de ce nom, mieux vaut être prêt à dépenser plus de 100 €.

Des critères spécifiques pour les caméras de surveillance extérieures

visuel camera exterieure

Pour surveiller les allées de son jardin ou l’entrée de son garage, une caméra outdoor, ne craignant ni la pluie ni le froid, est nécessaire. Certaines caractéristiques spécifiques doivent être prises en compte.

Une caméra d’extérieur fonctionne sur le même principe qu’une caméra d’intérieur. Elle permet, elle aussi, de voir sur son smartphone ou sa tablette ce qui se passe autour de sa maison, de recevoir une alerte en cas d’intrusion et de visionner la vidéo de l’événement. D’autres critères sont toutefois à prendre en compte au moment de l’achat.

L’installation

La caméra extérieure doit être positionnée à un endroit qui permette de couvrir les endroits passants de la propriété tout en évitant de filmer l’espace public (trottoirs et rue) et les maisons voisines. Les caméras fonctionnant sur batterie sont les plus simples à installer, mais il faudra penser à changer les piles ou à les recharger régulièrement. Les autres doivent être reliées au réseau électrique, parfois avec un transformateur fourni. Elles doivent aussi être placées de manière à capter le réseau Wi-Fi de la maison.

L’utilisation

Aucune caméra d’extérieur n’est vraiment compliquée à utiliser, mais les processus d’activation de la détection, de paramétrage de la caméra ou de visionnage des vidéos peuvent être plus ou moins ergonomiques selon le modèle. Côté sécurité, pas de gros souci. Les caméras sont suffisamment protégées contre les piratages, même si le risque n’est jamais nul (pensez tout de même à changer le mot de passe par défaut). Comme pour les modèles d’intérieur, préférez une caméra qui enregistre les images dans le cloud plutôt que sur une carte SD qui risque d’être dérobée.

D’autres caractéristiques à prendre en compte

La qualité des images des caméras d’extérieur est généralement suffisante, même s’il peut être compliqué, avec certains modèles, de discerner un individu en mouvement quand il fait sombre. Pour éviter ce genre de désagrément, préférez une caméra avec éclairage intégré. Choisissez aussi une caméra offrant un angle de vue adapté à la configuration des lieux et assurez-vous que l’appli du fabricant est compatible avec votre smartphone. La possibilité de sélectionner des zones de détection est aussi un plus. Avec elles, vous éviterez des déclenchements intempestifs causés par le passage d’un chat ou par un coup de vent dans les feuillages. Enfin, si la plupart des caméras sont équipées d’un micro et d’un haut-parleur, le temps de latence permet surtout de faire peur à un individu, mais rarement d’engager une conversation à distance.

Le budget

visuel-guide-achat-camera-exterieure

Les tarifs varient de quelques dizaines à plus de 500 €, les caméras de surveillance extérieure de notre test comparatif sont vendues de 60 à 600 €. La souscription d’un abonnement n’est pas obligatoire, mais elle s’avère souvent nécessaire pour stocker les vidéos dans le cloud, créer des zones de détection ou bénéficier d’une détection plus poussée. Assurez-vous, dans tous les cas, que vous pourrez au moins visionner les vidéos enregistrées et recevoir les alertes.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif caméras de surveillance