Mini-PC Bien choisir son mini-ordinateur

Mini-PC

Bien choisir son mini-ordinateur

En plus des PC de bureau classiques et des ordinateurs portables, les fabricants proposent désormais des mini-PC. Très discrets grâce à leur petit format ou à leur look tranché, ils se fondent facilement dans le décor de la chambre ou du salon.

 
→ Test Que Choisir : Comparatif Mini-PC

Un mini-PC pour qui ?

Les mini-PC constituent une alternative intéressante pour qui veut un PC discret. Le plus souvent, ce sont des petits boîtiers noirs de 15 ou 20 cm de côté et de 5 à 6 cm d’épaisseur. Certains modèles sont livrés avec un kit à la norme VESA (Video Electronics Standards Association) pour être fixés derrière un écran, TV ou moniteur. D’autres offrent un design pensé pour s’intégrer dans une décoration d’intérieur.

Le HP Pavillon Wave et le MSI Cubi 2 Plus

Ces ordinateurs sont suffisamment puissants et correctement équipés pour les tâches courantes. Mais n’espérez pas jouer confortablement aux jeux gourmands, ni connecter un casque de réalité virtuelle. La compacité de ces mini-PC se paye toutefois au prix fort : leur prix, compris entre 600 et 800 €, est élevé au regard de leurs performances. Avec un tel budget, on peut s’offrir un PC classique beaucoup plus puissant, ou même un PC portable très correct. Les mini-PC pourront intéresser les consommateurs auxquels un PC portable ou un PC classique ne conviennent pas (écran, position).

 

Bien choisir les composants

Comme pour n’importe quel ordinateur, le choix des composants est essentiel : les performances de l’ordinateur y sont corrélées. Généralement, les fabricants proposent plusieurs configurations pour un même modèle.

Processeur. Intel est le plus fréquent avec sa gamme i3, i5 ou i7. Poussez l’observation plus loin dans la référence, car plusieurs générations de ces puces coexistent. Schématiquement, un Core i3 très récent peut être plus performant qu’un Core i5 vieillissant. Sachez que le premier chiffre du modèle indique la génération (i5-6200U est une puce de 6e génération). Les plus tenaces d’entre vous trouveront de nombreuses informations sur le site http://ark.intel.com/fr (nombre de cœurs, mode turbo, etc.).

Stockage. Vérifiez en premier lieu que l’ordinateur intègre un disque SSD, fut-ce en complément d’un disque dur mécanique. Pas besoin qu’il soit de grande capacité (128 ou 256 Go suffisent). Sa simple présence (et le fait que le système d’exploitation y soit logé) améliore considérablement le confort d’usage, et la vitesse de démarrage en particulier. À vous de choisir ensuite la capacité du disque dur (500 Go, 1 ou 2 To) en fonction de vos besoins. Certains mini-PC peuvent accueillir du stockage supplémentaire, très facile à installer.

Système d’exploitation. La plupart des mini-PC intègrent Windows 10 (Mac OS pour l’Apple Mini). Mais certains sont vendus sans système d’exploitation. Les défenseurs du logiciel libre pourront ainsi installer la distribution Linux de leur choix.

 

Des connectiques pratiques

Les mini-PC sont, pour la plupart, correctement équipés. Wi-Fi et Bluetooth sont évidemment intégrés. Veillez à la présence d’au moins 2 ou 3 ports USB (USB 2 et 3) et d’un port USB 3 type-C (ce format est appelé à se développer). Disposer d’un port USB en façade s’avère pratique, si ce n’est indispensable. Côté vidéo, on trouve des ports Displayport et/ou HDMI. Un lecteur de carte SD permet de transférer rapidement ses fichiers.

 

Un PC compact, mais sans écran, clavier ni souris

Pour finir, sachez que la plupart des mini-PC sont vendus sans écran, ni clavier, ni souris. Un pack clavier + souris coûte entre 30 et 100 €. Le budget nécessaire pour un écran dépend, entre autres, de sa taille. Un écran correct coûte entre 100 et 300 € environ. Mais sachez qu’un mini-PC peut aussi être connecté à un téléviseur.

→ Test Que Choisir : Comparatif Mini-PC

Camille Gruhier

cgruhier