TNT Bien choisir son décodeur TNT Mpeg4

TNT

Bien choisir son décodeur TNT Mpeg4

À partir du 5 avril 2016, pour pouvoir continuer à recevoir les chaînes de la TNT diffusées par voie hertzienne (elles passent par l’antenne râteau), le téléviseur doit être compatible avec le mode Mpeg4, celui de la haute définition (HD). Si ce n’est pas le cas, il sera alors impératif de recourir à un adaptateur TNT Mpeg4.

 

Test Que Choisir : Comparatif Décodeurs TNT

Le signal des chaînes de la TNT est compressé en Mpeg2, le mode standard, et en Mpeg4, le mode de la HD (haute définition), et ce jusqu’au 5 avril 2016. À partir de cette date, seul le Mpeg4 restera en service. Une évolution qui permet de libérer des plages de fréquences. Elles seront progressivement occupées par la téléphonie mobile. Ce passage vers le tout-Mpeg4 va contraindre de nombreux foyers qui reçoivent les chaînes par l’antenne râteau (voie hertzienne) à revoir leur installation. Si leur téléviseur n’est pas « Full HD », « HD » ou « HD ready » (attention : les écrans « HD ready » les plus anciens ne sont pas forcément équipés Mpeg4), il faudra qu’ils s’équipent d’un adaptateur HD.

Un équipement de base à partir de 20 €

La gamme des adaptateurs HD/Mpeg4 (appelés aussi décodeurs TNT) est assez large. Selon leur degré de sophistication (voir plus bas), leur prix varie de 20 à 70 €. Si l’on retrouve sur ce marché quelques marques connues comme Philips ou Thomson (derrière lesquelles se cachent, en fait, des fabricants taïwanais ou chinois), la plupart sont peu connues du grand public. Nous avons testé de nombreux adaptateurs : les résultats sont dans l’ensemble corrects. La plupart remplissent correctement leur fonction de base, recevoir et décoder les différents multiplex (les « paquets » de chaînes) de la TNT.

La connectique : à regarder de près

Si tous les adaptateurs possèdent une sortie HDMI, tous ne sont pas dotés d’une prise Péritel : ces modèles sont alors à proscrire pour les téléviseurs les plus anciens (poste à tube cathodique, tous premiers écrans plats…). Le plus souvent, ils sont en effet dépourvus d’entrée HDMI et n’ont qu’une Péritel.

Des fonctions intéressantes

Le consommateur achète d’abord un adaptateur HD (ou Mpeg4) pour être en mesure de continuer de visionner les chaînes sur son téléviseur inadapté, ce qui lui évite de se retrouver face à un écran noir. Mais cet équipement peut aussi offrir des fonctions complémentaires intéressantes.

  • Double tuner. Plus chers, les adaptateurs dotés de deux tuners permettent d’enregistrer un autre programme que celui que l’on est en train de regarder sur son téléviseur. Signalons toutefois que le double tuner ne donne pas la possibilité de regarder deux chaînes différentes sur deux téléviseurs différents (il faut autant de décodeurs que de téléviseurs en service !).

  • Enregistrement. Dans leur écrasante majorité, les appareils permettent d’enregistrer, sur une clé USB (parfois fournie avec l’appareil) ou un disque dur externe, des programmes diffusés par les chaînes de la TNT. Les adaptateurs disposent même d’un avantage par rapport à de nombreux téléviseurs, pourtant sophistiqués ! En effet, pour des raisons juridiques (protection des droits de reproduction/copie), la plupart des téléviseurs ne sont compatibles qu’avec des disques durs formatés par la marque. Autrement dit, un film enregistré sur tel téléviseur de marque X ne pourra pas être lu sur tel téléviseur de marque Y. Avec les adaptateurs, une fois qu’un programme a été enregistré, celui-ci peut être visionné sur n’importe quel écran. Un réel atout.

  • Time shift. Même en France, cette fonction est désignée en anglais dans les notices. On pourrait néanmoins la traduire par « pause ». Lorsque le téléspectateur regarde un programme diffusé par une des chaînes de la TNT, et à condition de brancher une clé USB ou un disque dur sur l’adaptateur, il peut actionner le « time shift » s’il est dérangé ou doit quitter la pièce (par exemple, appel téléphonique). À son retour, en appuyant sur la touche « lecture » de la télécommande de l’adaptateur, il reprendra la vision du programme là où il l’a abandonnée. En général, les appareils formatés pour l’enregistrement (voir ci-dessus) intègrent cette fonctionnalité.

  • Lecture de vidéos. C’est un fait, les téléviseurs anciens – a fortiori ceux qui sont donc destinés à être reliés à un adaptateur Mpeg4 – ne possèdent pas toujours de port USB. De fait, ils sont incapables de lire les programmes enregistrés sur un support extérieur (clé USB, disque dur externe…). Avec certains adaptateurs, cela devient possible !

  • EPG. Cet acronyme signifie « Electronic Program Guide », soit en français « guide électronique des programmes ». Sur un téléviseur d’un certain âge, une telle fonction est absente. Mais avec un adaptateur Mpeg4, le téléspectateur peut en bénéficier. Selon les modèles, l’EPG renseigne sur la nature du programme (nom de l’émission, rapide résumé…). Et il peut offrir la possibilité de programmer très facilement un enregistrement.

Le cas particulier de la réception par satellite

Les foyers qui reçoivent la TNT par satellite grâce à une parabole (et sans abonnement) parce qu’ils sont non ou mal desservis par la diffusion hertzienne ne peuvent pas choisir la solution de l’adaptateur HD/Mpeg4 standard. Cette diffusion par satellite est assurée par deux opérateurs : Fransat (Eutelsat) ou TNTSat (Canal plus). Pour rendre conforme leur installation, ces foyers doivent dès lors se tourner vers des adaptateurs « spécial satellite » Mpeg4, disponibles en magasin pour 90 à 160 € environ. Pour ceux qui possèdent un téléviseur avec tuner satellite, Fransat propose en outre un petit module à brancher directement dessus, vendu à partir de 70 €.

Test Que Choisir : Comparatif Décodeurs TNT

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)

François Palemon

Rédacteur technique