Chiot en petite forme

Publié le : 20/02/2015 

Pour faire plaisir à sa petite fille, qui lui réclame un chien depuis longtemps, madame G., une habitante du Val-d’Oise, se rend au magasin Truffaut d’Herblay. Au rayon animalerie, elle fixe son choix sur un chiot de race cavalier king charles vendu 990 €. Le vendeur lui remet divers documents, dont un livret d’accueil du Club des éleveurs. Hélas, quelques jours plus tard, le chiot tousse. Le vétérinaire diagnostique une « toux du chenil » qui s’aggrave, nécessitant des analyses et un lavage bronchopulmonaire. En deux mois, madame G. dépense 934 € en frais de traitement. Après plusieurs courriers au Club des éleveurs restés sans réponse et des visites infructueuses auprès du magasin Truffaut d’Herblay, elle demande de l’aide à l’UFC-Que Choisir d’Argenteuil, qui constate que le Club des éleveurs est un établissement secondaire de la société Truffaut et non un club d’éleveurs de chiens. Après intervention de l’association locale, le vendeur annule la vente et rembourse l’achat du chiot, ainsi que la totalité des frais vétérinaires engagés. Et, à la plus grande joie de la fillette, il ne demande pas la restitution du chiot qui, depuis, est guéri.