Educatel piètre pédagogue

Publié le : 22/01/2015 

Une jeune femme s’inscrit à des cours de comptabilité chez Educatel. Très déçue par l’enseignement à distance, elle veut rompre le contrat mais l’organisme refuse.

 

Désirant suivre une formation de secrétaire comptable, une jeune femme d’Aix-les-Bains s’inscrit aux cours par correspondance dispensés par Educatel. Pour 1 870 € payables en 22 mensualités, l’organisme lui promet un matériel pédagogique performant, un suivi personnalisé, des débouchés. Devoirs faciles, notes ex­cellentes… les trois mois d’essai sont prometteurs. Puis tout se gâte : matériel pédagogique incompréhensible ou obsolète, quasi-impossibilité de joindre les correcteurs… Au bout d’un an, l’étudiante souhaite renoncer. Pas ques­tion de résilier le contrat après les trois premiers mois, lui répond Educatel, elle doit continuer à payer les échéances. Très vite, un cabinet de recouvrement la harcèle. La jeune femme consulte l’UFC-Que Choisir d’Aix-les-Bains. Celle-ci s’aperçoit alors que le contrat comporte de nombreuses irrégularités au regard du code de l’éducation. Aucune précision sur les titres, diplômes et qualifications des personnes chargées de l’enseignement et du suivi pédagogique. Le matériel fourni (logiciels et manuels) n’est pas détaillé, comptabilisé à part et facturé au fur et à mesure de l’utilisation, mais fait partie du package global. Et le matériel pédagogique n’est pas conforme aux récentes données scientifiques et techniques. Certains manuels et logiciels sont périmés, comme le logiciel Sage 100 pour les fiches de paie, conçu pour Windows 2000 ! Enfin, aucun plan d’études n’est annexé au contrat. L’UFC- Que Choisir d’Aix-les-Bains a donc demandé la nullité du contrat et le remboursement intégral des sommes versées. Educatel s’est exécuté.