Groupama tarde à indemniser

Publié le : 19/09/2013 

Le véhicule d’un habitant de Chambéry est incendié sur un parking. Mais la société d’assurance, Groupama, refuse la prise en charge du sinistre, affirmant dans un premier temps que « les dommages sont incompatibles avec les circonstances déclarées ». L’assuré, quelque peu surpris, fait remarquer à son assureur que son interprétation contredit les conclusions du rapport de police. Groupama se ravise mais avance que, en absence d’effraction, l’assuré ne peut être indemnisé. L’automobiliste vient prendre conseil auprès de l’UFC-Que Choisir de Chambéry. Dans un courrier adressé à l’assureur, l’association locale conteste l’interprétation qui justifie le refus de garantie. Quatre mois plus tard, Groupama acceptait d’indemniser son client.