La virgule qui change tout UFC-Que Choisir du Cher

La virgule qui change tout

UFC-Que Choisir du Cher

Publié le : 20/02/2017 

Sans la moindre explication, cette habitante du Cher reçoit du syndic une mise en demeure pour charges impayées. L’analyse des comptes montrera une succession d’erreurs du professionnel.

 

Devant partir en mission en Afrique, madame X., une habitante de Bourges, donne congé de l’appartement qu’elle occupe. De retour un an plus tard, elle reçoit une mise en demeure du syndic, le groupe Elyade, pour des charges impayées (748 €), sans le moindre courrier préalable. Elle s’adresse à l’UFC-Que Choisir du Cher. À la lecture des charges, des sommes incompréhensibles apparaissent : le chauffage est exorbitant, la quote-part locative est déduite au bailleur, la taxe des ordures ménagères payée par carte bancaire est réclamée une seconde fois, une régularisation de charges de 100 € est mentionnée alors que 85 € étaient prélevés avec le loyer. L’association locale contacte le syndic pour avoir des éclaircissements. Celui-ci affirme que le décompte est correct. L’association locale insiste pour parler avec le responsable du dossier, qui finit par concéder qu’il y a peut-être une erreur. En effet, dans l’heure qui suit l’appel, le syndic reconnaît qu’une faute de virgule a été faite dans le calcul du chauffage. L’association locale demande une vérification complète des charges. Peu de temps après, le compte bancaire de Mme X. est crédité de 248,50 € et elle reçoit une lettre précisant que la somme versée est pour solde de tout compte, sans aucun récapitulatif de charges rectifié.