Une résiliation… sportive !

Publié le : 25/09/2018 

Fin novembre 2016, madame M. souscrit un abonnement dans la salle de sport Vit’Halles, à Montpellier, au tarif de 39 € par mois. La structure lui assure oralement qu’en cas de déménagement le contrat sera résilié moyennant un justificatif. Au début du mois de juin, la cliente s’installe à Narbonne et adresse son nouveau bail à Vit’Halles. Mais les prélèvements continuent. Chaque mois, madame M. appelle alors pour dénouer la situation. La salle nie avoir reçu le document et indique qu’elle va la recontacter, sans jamais tenir parole. Fin septembre, elle renvoie le bail et fait opposition aux prélèvements. La salle riposte en encaissant son chèque de caution de 429 €. La consommatrice alerte l’UFC-Que Choisir par courrier électronique. L’association locale (AL) de l’Aude lui répond et prend en charge son litige. À la suite d’un courrier recommandé, la salle de sport rembourse 351 €, mais refuse de reverser les prélèvements indus. L’AL demande le remboursement de la totalité du chèque de caution et des men­sualités indûment payées. La procédure s’est conclue chez le conciliateur de justice de Narbonne : le directeur de Vit’Halles a enfin versé à l’adhérente l’intégralité des sommes perçues à tort, soit 585 € au total.