Allégation santé

Danone fait marche arrière

Publié le : 08/05/2010 

Le numéro un mondial des produits laitiers renonce à faire allusion aux bénéfices pour la santé dans les publicités de ses yaourts Activia et Actimel. Mais Danone a d'autres cordes à son arc en matière d'allégation santé.

 

Danone a senti le vent du boulet. Plutôt que de voir ses allégations santé officiellement recalées par l'Agence européenne de sécurité alimentaire, ce qui avait toutes les chances de se produire, l'entreprise a préféré retirer la demande tendant à les faire valider. Et décidé d'adapter ses publicités dans les pays d'Europe. Activia n'est plus censé « faire du bien à l'intérieur » et Actimel ne se présente plus comme l'arme fatale anti-virus. Cela dit, pour le moment, les enfants peuvent toujours s'instruire sur le fonctionnement de notre système immunitaire en regardant des programmes courts télévisés sponsorisés par Actimel. Présentés par les animateurs de « C'est pas sorcier », une émission prisée des juniors, ils sont irréprochables sur le plan scientifique. La petite bouteille de lait fermenté apparaît en fin de programme. Certainement très efficace pour convaincre les consommateurs dès leur plus jeune âge, et beaucoup moins risqué qu'une pub ou un slogan sur un emballage. Un parrainage d'émission, ce n'est pas une allégation santé. Et seules ces dernières font désormais l'objet d'un encadrement plus rigoureux.

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)