Animaux de compagnie

Puce obligatoire en Europe

Publié le : 10/07/2011 

Le tatouage ne suffit plus pour faire voyager ses animaux de compagnie dans l’Union européenne. Désormais, chiens, chats et furets doivent obligatoirement porter une puce électronique.

 

L’identification des animaux de compagnie par un simple tatouage ne suffit plus pour voyager avec eux dans les pays de l’Union européenne. Désormais, chiens, chats et furets doivent en effet obligatoirement porter une puce électronique. L’obligation s’applique aux animaux identifiés à compter du 3 juillet 2011. Tatoués avant cette date, ils peuvent continuer à voyager sans puce si le tatouage est lisible (sauf en Irlande, à Malte et au Royaume-Uni, où la puce est exigée).

La puce électronique est un dispositif de la taille d’un grain de riz que seul un vétérinaire est habilité à poser (le tarif moyen est de 75 €). C’est lui qui attribue à l’animal un code unique, composé de 15 chiffres, qui permet d’identifier le pays d’origine de l’animal, sa race, etc. Cet identifiant est ensuite communiqué au Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral (SNEL), qui gère le fichier national. Un lecteur dédié permet de déchiffrer ce code à travers la peau de l’animal.

Notez que la puce n’est pas l’unique condition requise pour faire visiter l’Europe à son compagnon. Il doit également être vacciné contre la rage et posséder un passeport européen, délivré par un vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire. Certains pays appliquent une réglementation spécifique supplémentaire. Les plus sévères sont l’Irlande, Malte et le Royaume-Uni, où les animaux doivent être âgés d’au moins 3 ans et, notamment, avoir été traités contre les vers et les tiques.

Camille Gruhier