Appareils de cuisson

44% de non-conformité

Publié le : 17/12/2008 

Un appareil à fondue retiré de la vente et des rappels à la réglementation : la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a dû sévir suite à son enquête sur les appareils de cuisson conviviaux.

 

Raclettes, fondues, crêpes : c'est la saison des plats conviviaux qui tiennent au corps. Attention cependant, les appareils électriques spécifiquement conçus pour ces préparations, stars de l'électroménager, ne sont pas au-dessus de tout soupçon en matière de sécurité. C'est la conclusion d'une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui a passé au crible friteuses, crêpières, gaufriers, appareils à raclette ou à fondue. Sur un échantillon de neuf produits commercialisés sur Internet ou en grande surface, un appareil à fondue bourguignonne s'est révélé dangereux, et a dû être retiré de la vente. L'huile atteignait une température supérieure à la norme, et présentait, en plus, un risque d'électrocution !

À part ce cas particulier, trois autres ustensiles présentaient des « anomalies en matière d'information des utilisateurs », souligne la DGCCRF. En l'occurrence, les notices omettaient les consignes de nettoyage des surfaces au contact d'aliments ou d'huile, et ne signalaient pas que seul le fabricant ou un professionnel pouvait remplacer le câble d'alimentation endommagé.

Au total, le taux de non-conformité s'établit à 44 %, ce qui est considérable. La DGCCRF a dû « rappeler aux professionnels les exigences requises en matière de sécurité électrique et pallier la méconnaissance de certains acteurs de la distribution qui s'en remettent quasi systématiquement à leur fournisseur ». Et même si, l'étude étant trop restreinte, ces résultats ne peuvent être extrapolés à l'ensemble des appareils de ce type, ils « justifient un suivi de ce secteur ».

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane