Compost (infographie) Vous et le compostage

Compost (infographie)

Vous et le compostage

Publié le : 25/06/2020 

En l’espace d’une semaine (du 25 au 31 mars 2020), vous avez été plus de 13 000 à répondre au questionnaire sur le compostage proposé dans notre newsletter hebdomadaire. Preuve d’un très vif intérêt pour cette pratique qui fait partie des gestes verts adoptés par un nombre grandissant de Français. Plutôt que de jeter à la poubelle leurs déchets putrescibles avec pour destination finale l’incinérateur ou le centre de stockage, ils trouvent plus judicieux de le transformer en engrais pour leur jardin ou leurs plantes d’intérieur.

 
infographie vous et le compostage

Le composteur classique largement utilisé

Une écrasante majorité des répondants (86 %) habitent en maison individuelle. C’est ce qui explique qu’ils utilisent un bac placé dans leur jardin, voire fassent tout simplement un tas avec leurs déchets compostables. À l’inverse, le compostage partagé (en pied d’immeuble ou de quartier) ainsi que les lombricomposteurs, petits dispositifs remplis de vers qui dégradent la matière, sont des solutions plus urbaines. Le bioseau, lui, est utilisé par les administrés qui bénéficient d’une collecte sélective des biodéchets.

Une aide bienvenue

Pour encourager une habitude à l’impact environnemental positif et réduire le coût de la collecte, de nombreuses collectivités proposent des composteurs qu’elles fournissent gratuitement ou à un prix modique. Certaines assurent également une formation à cette pratique. Utile, tant les questions des néophytes sont nombreuses. Mais on le voit, à l’usage, la satisfaction est au rendez-vous.

Des nuisances (évitables) propres à chaque type de compostage

Les nuisances sont un des freins essentiels aux yeux des non-pratiquants : 60 % des personnes interrogées et qui disent ne pas composter invoquent cette raison. En réalité, elles ne sont pas une fatalité et des solutions existent pour s’en affranchir. Les difficultés, elles non plus, ne sont pas insurmontables. Cependant, les lombricomposteurs donnent nettement plus de fil à retordre à leurs utilisateurs.

Le compostage partagé plébiscité

Qu’ils soient communs à plusieurs immeubles d’une résidence ou installés dans des espaces publics comme les squares, des composteurs partagés sont de plus en plus fréquemment mis à disposition des habitants. Mais la demande reste forte puisque les trois quarts de nos répondants qui n’y ont pas accès seraient intéressés par cette formule.

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)

Marine Perier-Dulhoste