Confinement Comment maintenir une activité physique

Confinement

Comment maintenir une activité physique

Publié le : 11/04/2020 

C’est acquis, l’activité physique est un facteur majeur de bonne santé. Comment la maintenir alors que nous sommes confinés, parfois dans des appartements petits et sans jardin ? L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), dans un document tout juste paru, propose un schéma adapté à la situation actuelle. L’objectif est de limiter au maximum les conséquences de la sédentarité sur la mobilité, l’appareil cardiorespiratoire et le métabolisme.

 

Évidemment, en confinement, difficile de s’astreindre à 30 minutes d’activité physique quotidienne, 5 jours par semaine, comme c’est officiellement recommandé. Piscines et terrains de sport fermés, cours collectifs et sorties longues à vélo interdits, randonnées et sorties champignons sanctionnées, le champ des possibles est trop restreint en raison de l’épidémie de Covid-19. L’Anses suggère de ne pas laisser tomber, quitte à fractionner les activités, en pratiquant plusieurs fois par jour pendant quelques minutes, tous les jours. Le renforcement musculaire doit prendre une place plus importante qu’à l’accoutumée, surtout pour les adultes et les personnes âgées : le confinement fait fondre les muscles à vitesse grand V, et les rend fatigables. L’affaiblissement musculaire affecte en outre la santé osseuse. D’ailleurs, les femmes, plus sujettes à l’ostéoporose, se voient recommander d’intégrer des sauts dans leurs exercices, les « chocs » étant reconnus pour leur bénéfice sur l’os. Mesdames, à vous pas-chassés, talons-fesses et corde à sauter !

En dehors des moments d’activité, il faut également veiller à interrompre les longs tunnels de sédentarité. Si on passe du temps assis ou allongé, penser à se lever toutes les 30 minutes est une bonne chose. Il est également important de s’étirer quand on est au repos, c’est bon pour les muscles et les articulations. Quant au temps d’écran, l’Anses conseille de réduire au maximum la télévision ou les vidéos sur internet (sauf s’il s’agit d’un cours de pilates en ligne) : mieux vaut lire, tricoter ou jouer, au moins ces occupations mobilisent-elles les capacités cognitives !

Activités possibles en confinement

Jardinage, bricolage, entretien de la maison, montées et descentes d’escalier, exercices sur un marchepied, saut à la corde, footing (dans les limites fixées par la règlementation), vélo d’appartement ou rameur, etc.

Et pour le renforcement musculaire, yoga, gainage, squats, planche, pompes (avec les genoux au sol), pilates : de nombreux tutoriels sont disponibles sur internet pour vous guider. Les professeurs qui ne peuvent plus donner leurs cours physiquement ont parfois fait l’effort de mettre en place un système de cours par vidéo.

Vous pouvez également suivre nos conseils de routines d’activités quotidiennes à la maison pour préserver votre mobilité.

Anne-Sophie Stamane