Covid-19 N'attendez rien du zinc ou de la vitamine C

Covid-19

N'attendez rien du zinc ou de la vitamine C

Publié le : 10/03/2021 
Le zinc et la vitamine C sont souvent mis en avant pour leur effet prétendu sur le système immunitaire. Certains souhaitent donc les mettre à profit contre le Covid-19. Mais les tentatives ne sont pas concluantes.
 

Dans l'espoir de limiter les symptômes du Covid-19, voire d'éviter des formes graves, de nombreux traitements ont été testés. Tous ne rencontrent pas le succès espéré et la recherche d'approches utiles continue. Parmi les pistes suggérées par certains médecins, le zinc et la vitamine C, qui sont souvent promus pour renforcer l'immunité. Ces deux approches n'ont toujours pas prouvé leur efficacité. Une nouvelle étude constate leur absence d'effet (1).

Si le zinc est un oligo-élément essentiel au bon fonctionnement de notre organisme, « son rôle au sein du système immunitaire est controversé », précisent les Hôpitaux universitaires de Genève dans une fiche sur le sujet (2). Il en va de même pour la vitamine C. Certaines études suggèrent simplement que les carences peuvent être associées à des formes plus graves du Covid-19.

Pas d'impact notable

Afin d'obtenir une réponse plus certaine, des chercheurs américains ont mené un essai clinique sur 200 patients malades, mais pas hospitalisés. Ils ont été séparés en quatre groupes qui ont pris, pendant 10 jours, de la vitamine C, du zinc, les deux produits ou un traitement symptomatique. L'expérience s'est arrêtée avant son terme : une analyse intermédiaire a conclu qu'elle ne parviendrait pas à ses objectifs. De fait, ni le zinc ni la vitamine C n'ont eu d'impact sur l'évolution des patients. Les symptômes ont duré aussi longtemps, que les patients en aient pris ou non. Le risque d'hospitalisation ou de décès n'a pas non plus été affecté.

Au vu des connaissances actuelles, il n'est pas conseillé de prendre de la vitamine C ou du zinc pour se protéger du Covid-19 ou le traiter. Il y a peu de risques de surdose en vitamine C puisqu'elle est évacuée dans les urines mais elle peut fausser les mesures du glucose sanguin. Le zinc, lui, peut provoquer des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhées...) lorsqu'il est présent en trop grande quantité dans l'organisme.

(1) Effect of High-Dose Zinc and Ascorbic Acid Supplementation vs Usual Care on Symptom Length and Reduction Among Ambulatory Patients With SARS-CoV-2 Infection, JAMA Network Open, 12/02/21.

(2) Recommandations internes des HUG.

Audrey Vaugrente