Facebook et Google+ Moins de confidentialité

Facebook et Google+

Moins de confidentialité

Publié le : 15/10/2013 

Les deux annonces ne sont pas directement liées, mais elles ont un point commun : elles égratignent un peu plus la vie privée des membres des réseaux sociaux. La première concerne Facebook, qui a supprimé des paramètres de confidentialité la possibilité d’être introuvable dans son moteur de recherche. La seconde vise les utilisateurs de Google+, qui pourront voir leur image utilisée dans des publicités.

 

Nous ne le répèterons jamais assez, il est indispensable de protéger sa vie privée sur les réseaux sociaux. Le réflexe le plus évident consiste à publier avec parcimonie. Autre préalable incontournable : bien paramétrer les paramètres de confidentialité. La marge de manœuvre n’est pas totale puisque évidemment, l’utilisateur n’a la main que sur ce que Facebook, Google+ et les autres veulent bien lui ouvrir. Et Facebook, précisément, vient de supprimer une option. Il s’agit de celle qui permettait à un utilisateur de faire en sorte qu’on ne le retrouve pas en saisissant son nom dans le moteur de recherche du site. Ce paramètre, admettons-le, n’était pas des plus sulfureux : à quoi bon afficher sa présence sur les réseaux sociaux si on y est complètement introuvable ? De fait, d’après Facebook, l’option était peu utilisée. N’empêche, sa disparition restreint les possibilités offertes à l’utilisateur. Pour rappel, il est toujours possible (et même recommandé) d’empêcher que sa page Facebook n’apparaisse dans les résultats des moteurs de recherche (Google, Bing, etc.) lorsque quelqu’un vous cherche.

 

Dans la section “Paramètres de confidentialité”, l’utilisateur peut toujours empêcher que sa page n’apparaisse dans les moteurs de recherche comme Google.

 

La photo et le commentaire de l’utilisateur pourront apparaître dans la publicité.

Autre réseau social, autre coup de griffe à la vie privée des membres. Il concerne cette fois Google+. Le géant du Web vient de modifier ses conditions d’utilisation (1), dont la nouvelle version entrera en vigueur le 11 novembre 2013. Dans cette nouvelle mouture, Google se donne le droit de faire apparaître votre nom, votre photo et vos commentaires « dans le cadre de la diffusion d’annonces ou dans d’autres contextes commerciaux ». Vous pouvez voir, dans l’exemple ci-contre, la recommandation de Katya concernant le spa promu sur Google. Il est heureusement possible de s’opposer à cette exploitation commerciale. Pour cela, rendez-vous sur la page de configuration des « recommandations partagées » (2) et assurez-vous que la case, située en bas de page, est bien décochée.

 

(1) http://www.google.com/policies/terms/changes/ et http://www.google.com/policies/terms/update/

(2) https://plus.google.com/settings/endorsements

Camille Gruhier