Fourrière De plus en plus cher

Fourrière

De plus en plus cher

Publié le : 14/07/2014 

Depuis 2012, les tarifs des fourrières sont revalorisés chaque année. La hausse de cette année concerne le coût de l’enlèvement ainsi que les frais de « garde journalière ».

 

Depuis le 1er juillet, les tarifs de fourrière ont été revus à la hausse. Le décret, paru le 26 juin, fixe désormais le coût de l’enlèvement à 116,56 € (soit une augmentation d’un peu plus de 27 % depuis 2010 : 91,50 €) pour un véhicule particulier.

Les frais de « garde journalière » prennent le même chemin et atteignent 6,18 € (4,60 € en 2010). Les autres tarifs ne sont pas réévalués et le montant à régler pour les opérations préalables (qui correspondent aux frais de dossier) reste à 15,20 €, tandis que ceux d’expertise (si le véhicule n’a pas été récupéré dans les 3 jours, il est expertisé pour vérifier qu’il peut être rendu à son propriétaire en l’état) demeurent à 61 € ; les frais d’immobilisation matérielle, lorsque le véhicule a été immobilisé avant la mise en fourrière, sont toujours de 7,60 €.

Pour les autres véhicules immatriculés (voiture sans permis, par exemple), les deux-roues, les tricycles ou quadricycles à moteur non soumis à réception, les tarifs sont maintenus au même niveau : 45,70 € pour l’enlèvement ; 3 € de frais de garde journalière ; 7,60 € pour les opérations préalables ; 30,50 € pour les frais d’expertise et 7,60 € pour les frais d’immobilisation matérielle.