Fourrière

20 % de hausse !

Publié le : 19/04/2010 

Les frais de fourrière pour l'enlèvement d'un véhicule particulier en cas de stationnement illicite passent de 91,50 à 110 euros. Autre nouveauté : les quads et autres minimotos sont désormais concernés par les tarifs des frais de fourrière.

 

 

 

 

Drôle de surprise à la lecture d'un arrêté publié au Journal officiel du dimanche 4 avril 2010 : les frais d'enlèvement des voitures particulières font un bon de 20 %, passant de 91,50 à 110 euros ! Pour récupérer sa voiture après l'enlèvement par la fourrière, il faudra en plus s'acquitter de 7,60 euros de frais d'immobilisation, de 15,20 euros d'« opérations préalables » (tant que le véhicule n'a pas été enlevé), de 4,60 euros de garde journalière et de 61 euros d'éventuels frais d'expertise (passé ce délai, le véhicule est expertisé pour vérifier qu'il peut être rendu à son propriétaire en l'état). Soit un total de 226 euros pour une semaine de fourrière.

La situation a également évolué pour les minimotos, quads et autres véhicules interdits de circulation. Désormais, les « cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles à moteur et quadricycles à moteur non soumis à réception et dont la vitesse peut excéder, par construction, 25 km/h » sont concernés par les tarifs des frais de fourrière. Le barème est le même que pour les motos. Ainsi, les frais d'immobilisation sur la voie publique sont fixés, comme pour toutes les autres catégories de véhicules, à 7,60 euros. Les « opérations préalables » seront facturées 7,60 euros. L'enlèvement en tant que tel coûtera 45,70 euros. Il faudra ensuite compter 3 euros par jour pour les frais de garde, et 30,50 euros pour les « frais d'expertise » si le véhicule n'est pas récupéré sous trois jours.

Camille Gruhier