Imprimante Epson Ecotank

Epson rebat les cartes et les tarifs

Publié le : 14/10/2015 

Après HP, c’est au tour d’Epson de promettre de baisser la facture de l’impression à domicile. Le fabricant s’apprête en effet à commercialiser en France une toute nouvelle machine censée diviser par 10 le coût de revient de chaque page. En vente uniquement dans certains magasins et sur Internet pour l’instant, nous avons testé l’Ecotank L555 pour vérifier si elle tenait ses promesses.

 

Ce n’est une surprise pour personne : imprimer chez soi est un luxe. Si les machines sont vendues à des prix défiant toute concurrence, l’encre, elle, peut coûter plus de 3 000 € le litre sur certains modèles, d’après les calculs réalisés lors de nos tests de cartouches d’encre. Plus cher que du parfum Chanel no5 ! Du coup, pour faire baisser la facture, de plus en plus d’utilisateurs se tournent vers les cartouches compatibles ou vers des boutiques proposant de recharger les réservoirs en encre.

Face à cette concurrence, certains fabricants ont décidé de réagir. Après HP, qui a lancé en juin dernier Instant ink, un système de cartouches sur abonnement, c’est au tour d’Epson de se lancer, avec une stratégie complètement différente. Le fabricant japonais a développé une toute nouvelle gamme d’imprimantes, baptisées Ecotank, qui ont la particularité de se passer de cartouches. À la place, l’encre est stockée dans quatre réservoirs (une pour chaque couleur primaire et une autre pour le noir) installés sur le côté de la machine. Il suffit à l’utilisateur de les remplir quand ils sont vides. L’encre, elle, est commercialisée en petits bidons de 70 ml vendus au prix de 13 € pièce.

Les coûts d’impression « ultra-minimes » ont été confirmés par notre test de l’Ecotank L555 (1). En utilisation intensive, imprimer 10 pages de texte noir et blanc ou une photo 10 x 15 avec cette machine revient à moins de 1 centime, soit environ 30 fois moins cher qu’avec la plupart des imprimantes jet d’encre classiques. En utilisation occasionnelle, les coûts sont plus élevés à cause des nettoyages fréquents des têtes d’impression. Pour la même impression, comptez environ 4 centimes. Ce prix reste toutefois nettement plus bas que celui d’une jet d’encre. Même les lasers, connues pour leurs faibles coûts de revient, ont du mal à rivaliser.

Les réservoirs de l’Ecotank à remplir soi-même avec un petit bidon.

Pas de généralisation prévue pour le moment

Si le coût de chaque impression est très faible, il faut néanmoins compter avec l’investissement de départ qui, lui, n’est pas anodin. L’Ecotank L555, par exemple, est vendue 355,99 € (2) sur le site Amazon.fr, soit environ 250 € de plus qu’une imprimante classique offrant des caractéristiques similaires. Pour ce prix-là, vous êtes tranquille pour un moment puisqu’elle est livrée avec des bidons d’encre permettant d’imprimer jusqu’à 4 000 pages monochromes et 6 500 pages en couleurs, selon Epson. L’Ecotank devrait donc séduire avant tout les particuliers et les dirigeants de petites entreprises qui impriment très régulièrement. D’après nos calculs, le prix élevé de la machine est amorti au bout de 5 000 à 10 000 impressions selon l’usage. En plus, les manipulations sont réduites. Une fois les réservoirs pleins, il est possible d’imprimer une dizaine de ramettes de papier sans remettre une goutte d’encre. Par contre, mieux vaut ne pas être à cheval sur le résultat. Non seulement l’Ecotank L555 n’est pas un foudre de guerre, mais en plus la qualité d’impression est plutôt décevante, qu’il s’agisse de photos ou de documents bureautiques.

Commercialisée en Grande-Bretagne depuis 2014, la gamme Ecotank n’est pour l’instant disponible que dans quelques magasins Darty en France (3) et sur les sites Epson et Amazon. Même si Epson n’a pour l’instant fait aucune annonce en ce sens, nul doute qu’elle devrait être commercialisée à plus grande échelle si ce test grandeur nature se révélait être un succès.

(1) Les résultats complets seront disponibles dans notre test comparatif d’imprimantes multifonctions dès que la gamme Ecotank sera officiellement distribuée en France.

(2) La L555 est en cours de remplacement par l’Ecotank 4500. Vendue 400 €, celle-ci intègre en plus une connexion Ethernet.

(3) La Défense, Passy, République, Compiègne, Perpignan, Antibes, Boulogne-sur-Mer, Toulouse, Lampertheim et Annecy.