Jouets de Noël Vers une pénurie sous le sapin ?

Jouets de Noël

Vers une pénurie sous le sapin ?

Publié le : 15/11/2021 

Radios, télés et presse écrite se sont liguées pour annoncer un risque de pénurie de jouets à Noël. Les enfants pourraient-ils vraiment en être privés ? Le point.

 

« Nos jouets ont été commandés tôt, comme chaque année, et les tarifs ont été négociés à ce moment-là, bien avant l’explosion du prix des containers. La quasi-totalité des jouets du catalogue sont dans les rayons de nos magasins, et le stock est conservé dans les entrepôts régionaux, indique-t-on à La Grande Récré. L’effet positif de ces multiples alertes, c’est que les gens ont commencé leurs achats en magasin et sur note site plus tôt que d’habitude  ! » Le son de cloche est approchant chez JouéClub : « On parle beaucoup trop de pénuries, tacle Franck Mathais, le porte-parole de l’enseigne. Nos livraisons de Noël démarrent dès l’été, nos stocks rentrent et les rayons des magasins sont pleins. On a quelques retards de livraison, mais ce sont des décalages de court terme. »

Y voir plus clair

Constat objectif ou méthode Coué ? Nous avons interrogé Frédérique Tutt, experte mondiale du marché du jouet chez NPD Group, un spécialiste de l’analyse internationale des différents secteurs d’activité. « La demande mondiale de jouets est très forte, en hausse de 13 % par rapport à 2020 et même de 27 % si on se réfère à 2019, assure-t-elle. Il faut produire plus, l’offre doit s’adapter à la demande, très forte jusqu’à la mi-novembre. C’est compliqué. Les produits arrivent d’Asie avec du retard. » Et d’ajouter à ce panorama les tensions sur les containers, les bateaux et le transport routier. « On n’aura pas de rayons vides avant Noël, mais peut-être des ruptures plus importantes que d’habitude sur les jouets phares. Néanmoins, on trouvera toujours du choix dans la gamme souhaitée », conclut Frédérique Tutt. « Les hausses de prix du transport maritime impactent surtout les produits volumineux, déclare pour sa part PicWic Toys. Certains jouets resteront en Asie. Quand le coût de transport d’une grosse peluche passe de 4 € à 40 €, on renonce pour ne pas avoir à augmenter son prix d’autant. »

Made in France

En outre, bien qu’elle reste majoritaire, la part des jouets en provenance de Chine décline. De 70 % il y a 15 ans, elle est descendue à 57 % aujourd'hui, au profit de marques européennes et même françaises. Si les mastodontes américains comme Hasbro ou Mattel font encore fabriquer dans l’empire du Milieu, si les jouets électroniques en sont aussi très souvent originaires, le numéro 1 mondial, Lego, produit en Europe pour le marché domestique, tandis que Playmobil et Ravensburger ont leurs principales usines en Allemagne. Quant à la marque Smoby, ses jouets proviennent essentiellement de France. Installée dans le Jura, la marque bénéficie à plein de la proximité de la Plastics Vallée, dans l’Ain, qui regroupe les entreprises de plasturgie. Ecoiffier, dont le site de production se trouve dans ce même département, en profite aussi. À l’instar de tous les industriels du secteur implantés dans l’Hexagone ou ailleurs en Europe, Smoby et Ecoiffier n’ont, par conséquent, pas de problèmes de logistique. Ils ne subissent pas l’explosion du prix des containers partant d’Asie, donc leurs jouets et jeux ne risquent pas de faire défaut. Quant aux créateurs de Lunii - Ma fabrique à histoires, un énorme succès de l’année 2020, ils ont eu l’idée de rapatrier cette année toute leur production de Chine au Pays basque français, plus précisément à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Bien vu !

Incertitudes sur l’évolution des prix

Les catalogues de jouets sont sortis avant la forte augmentation des prix du transport par containers. Les tarifs mentionnés dessus sont contraignants pour les distributeurs », explique Alain Ingberg, président de l’Association des fabricants et créateurs français de jouets. Du côté des enseignes, on parle d’une hausse limitée à l’inflation. Mais elle pourrait être plus forte après la date de validité des catalogues, qui imposent des prix plancher, en particulier sur les derniers arrivages de jouets venant de Chine, transportés à des tarifs prohibitifs. JouéClub est la seule entreprise à garantir les prix de son catalogue jusqu’au 24 décembre en magasin, ce qui peut permettre d’éviter les prix majorés à l’approche de Noël.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)