Médicaments Faux miel contre mal de gorge

Médicaments

Faux miel contre mal de gorge

Publié le : 09/10/2021 

Pour soulager les maux de gorge, le miel a bonne presse. C’est devenu un argument marketing des vendeurs de pastilles… qui ne doit pas faire oublier le peu d’efficacité de ces médicaments.

 

Soigner son mal de gorge de manière naturelle ? Bien sûr, disent les laboratoires, qui ajoutent la mention « miel » sur leurs boîtes de médicaments, les décorent de volutes jaunes... Mais, en lisant la composition de ces produits, on découvre que bien peu contiennent du vrai miel. Le plus souvent, il s’agit d’un arôme, un goût artificiel donc, auquel sont ajoutés du faux sucre (édulcorant) et du colorant jaune pour parfaire l’illusion. Ou alors le miel entre bien dans la composition mais en tant qu’excipient, c’est-à-dire un composant du médicament qui n’a pas d’effet thérapeutique. 

Des pastilles bien inutiles

Mais cette mention « miel » apparaît parfois de manière bien plus visible que les substances actives. Or, ce sont elles qui déterminent l’efficacité et les effets indésirables de ces produits. Il s’agit d’enzymes (lyzozyme) et d’antiseptiques (chlorhexidine, amylmétacrésol), qui n’ont pas d’effet démontré contre le mal de gorge, ou d’anesthésiques (lidocaïne, tétracaïne) qui ont un petit effet mais présentent le risque de faire avaler des aliments de travers en insensibilisant le fond de la gorge. Preuve du peu d’intérêt qu’ont ces spécialités, aucune n’est remboursée.

Le mal de gorge lié à une infection virale étant généralement bénin, la prise de ces pastilles n’est donc pas utile. La revue Prescrire recommande même de les éviter. Pour soulager un mal de gorge, le médicament le plus éprouvé est le paracétamol (Doliprane ou autres). Ceux qui souhaitent prendre du miel auront tout avantage à se confectionner une boisson avec du vrai miel ou à sucer des bonbons au miel, ce qui active la salivation et a un effet apaisant. 

Quelques exemples

Image

 Amylmétacrésol/Alcool dichlorobenzylique Mylan 

● Miel : non (arôme) 
Substances actives : deux antiseptiques (amylmétacrésol, alcool dichlorobenzylique) 
Excipients notables : trois édulcorants et deux colorants
→ Efficacité : non démontrée
 

Image

 Drill Miel Citron sans sucre 

● Miel : non (arôme)
Substances actives : un antiseptique (chlorhexidine) et un anesthésique (tétracaïne)
Excipients notables : deux édulcorants, deux arômes (citron et menthe poivrée) et deux colorants 
→ Efficacité : faible


Image

 Lysopaïne Maux de gorge 

● Miel : non (arôme)
● Substance active : un enzyme (lysozyme) et un antiseptique (cétylpyridinium)
● Excipient notable : deux édulcorants et un arôme (citron)
→ Efficacité : non démontrée


Image

 Humex Mal de gorge miel citron 

● Miel : oui (excipient) 
● Substance active : un antiseptique (biclotymol)
● Excipient notable : un arôme (citron) 
→ Efficacité : non démontrée



Image

 Strepsils Miel citron 

● Miel : oui (excipient) 
● Substances actives : deux antiseptiques (amylmétacrésol, alcool dichlorobenzylique)
● Excipients notables : huiles essentielles de citron et de menthe poivrée et un colorant 
→ Efficacité : non démontrée


Image

 Oropolis – Laboratoire Mediflore
(complément alimentaire) 

● Miel : non (arôme) 
● Substance active : extrait de propolis (résine produite par les abeilles) 
● Excipients notables : trois édulcorants (dont aspartame) et un arôme (citron)  
→ Efficacité : non démontrée​​

Perrine Vennetier