Perte du goût et de l’odorat Un symptôme du Covid-19 finalement très répandu

Perte du goût et de l’odorat

Un symptôme du Covid-19 finalement très répandu

Publié le : 03/04/2020 

Fièvre, toux, gêne respiratoire, courbatures sont les symptômes bien connus du Covid-19. Mais un autre, très fréquent aussi, a été plus récemment identifié : la perte du goût et de l’odorat.

 

Venus de toute l’Europe, de nombreux signalements émis par des otorhinolaryngologistes (ORL) faisaient état de perte de goût et d’odorat chez des patients infectés par le SARS-CoV-2. Un symptôme qui n’avait pas été remarqué en Chine où a débuté la pandémie. Un groupe de médecins issus de la Fédération internationale des sociétés d’ORL a décidé de mesurer ce phénomène en compilant les données issues de 12 hôpitaux répartis dans 4 pays européens (Belgique, France, Espagne, Italie). Sur 417 personnes incluses dans l’étude, 88 % ont souffert de troubles du goût, 85,6 % de troubles de l’odorat. Certes, ces derniers ne sont pas rares lorsqu’on est infecté par un virus qui s’attaque à la sphère ORL puisqu’on a alors souvent le nez bouché. La particularité du Covid-19, c’est qu’ils apparaissent tout aussi souvent chez les patients qui ne souffrent pas d’obstruction nasale. Les auteurs notent que les femmes sont plus fréquemment affectées par l’agueusie et l’anosmie, noms savants de ces troubles.

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette différence entre populations asiatiques et européennes. Soit le SARS-CoV-2 a muté depuis les observations chinoises, soit les récepteurs présents dans l’organisme, et auxquels le virus doit se lier pour rendre une personne malade, s’expriment différemment dans les deux populations, ce qui engendre des symptômes différents eux aussi.

Concernant la disparition de ces symptômes très désagréables – et qui peuvent engendrer une perte d’appétit délétère chez certains – les auteurs soulignent qu’au moins un quart des personnes ont retrouvé leurs sensations normales dans les deux semaines après leur rétablissement. Pour les autres, ils ne peuvent pas se prononcer, cette étude étant récente et les patients ayant été interrogés peu de temps après leur maladie.

Bon à savoir. Dans certains cas, les troubles du goût et de l’odorat se manifestent avant les autres symptômes. C’est un signal qui doit conduire ceux qui en sont atteints à rester vigilants sur l’apparition des autres signes et à redoubler de prudence pour protéger les personnes avec qui ils sont en contact.

Fabienne Maleysson

Contacter l’auteur(e)