PET opaque Bientôt un malus

PET opaque

Bientôt un malus

Publié le : 27/04/2017 

Les nouvelles bouteilles de lait en PET opaque seront sujettes à un malus en 2018. En attendant et puisque ce plastique non recyclable n’a pas été tout simplement interdit, Que Choisir maintient son appel au boycott.

 

Enfin ! Après les actions menées par Zero Waste France et l’appel au boycott lancé par Que Choisir en février dernier, c’est décidé, un malus s’appliquera aux bouteilles de lait et autres contenants en PET opaque en 2018. Cette décision prise par la ministre de l’Environnement Ségolène Royal est un signal fort envoyé aux industriels et distributeurs qui misent sur un plastique non recyclable et en outre perturbateur de toute la filière de tri.

L’arrêté paru le 22 avril stipule qu’« une majoration de 100 % de la contribution est appliquée aux emballages en PET opaque ». Que Choisir aurait évidemment préféré l’interdiction pure et simple de ce matériau non recyclable. D’autant qu’avec une écocontribution doublée mais qui ne devrait pas dépasser 50 centimes/kg de PET opaque, il n’est pas sûr que les marques déjà passées au PET opaque y renoncent.

En attendant le retour au PEHD recyclable de toutes les bouteilles de lait, Que Choisir maintient donc son appel au boycott du lait vendu dans des bouteilles en PET opaque.

On les reconnaît facilement face aux traditionnelles bouteilles en PEHD. Elles sont plus lisses, plus brillantes et plus fines. Autres repères, un emballage qui vante du « plastique en moins » ou le dessous de la bouteille qui porte le chiffre 1, ou encore aucun chiffre. Enfin, une fois ouverte, la bouteille en PET opaque n’a pas d’opercule en aluminium.

Les laits de marque Carrefour, Casino, Intermarché, Monoprix, U sont passés au PET opaque, plusieurs marques de lait bio aussi. N’achetez pas !

Le PET opaque est révélateur des carences actuelles, c’est pourquoi l’UFC-Que Choisir réclame une vraie politique de réduction et de recyclage des déchets d’emballages qui sanctionne réellement les fabricants non vertueux.

visu-bouteilles-pet-opaque-recyclage

Les mauvaises réponses des coupables

Scandalisés de découvrir qu’on leur vendait du lait dans des bouteilles en plastique non recyclable, des consommateurs ont protesté auprès de leur enseigne de distribution. Les réponses valent le détour. En matière de contre-vérités, on peut difficilement faire mieux. Exemples :

Selon le service client des Magasins U, le PET opaque serait recyclable et recyclé. C’est faux. Recyclable, il ne l’a jamais été. Recyclé, il l’a été quand il pouvait entrer dans la filière de recyclage du PET tant il s’y trouvait en faible quantité. Mais depuis qu’on l’utilise pour des bouteilles de lait c’est fini, les tonnages explosent. Le PET opaque est donc non seulement ni recyclable ni recyclé, il est aussi devenu un matériau perturbateur du tri.  

De son côté, le service consommateurs Les Mousquetaires d’Intermarché renvoie sur Eco-Emballages.

Acculé à agir par la ministre de l’Environnement, Eco-Emballages a de fait débloqué des fonds pour soutenir la recherche de nouveaux débouchés pour le PET opaque. C’est bien la preuve, s’il en était besoin, que le PET opaque est un sérieux problème pour les filières de tri et de recyclage.

Élisabeth Chesnais

echesnais@quechoisir.org