Placements financiers Des influenceurs dans le collimateur de la justice

Placements financiers

Des influenceurs dans le collimateur de la justice

Publié le : 16/01/2022 

Le trading et la promotion sur les réseaux sociaux ne font pas toujours bon ménage. Plusieurs figures de la téléréalité font l’objet de poursuites après avoir vanté les mérites de sites peu scrupuleux.

 

Certaines stars de téléréalité enchaînent les bad buzz. Selon le journal Le Monde, un groupe d’influenceurs basés à Dubaï est la cible d’une enquête menée par le parquet de Paris, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Il leur est reproché d’inciter les membres de leur communauté à placer leur argent dans des produits financiers sans en indiquer les risques. C’est le cas entre autres de Laurent « Billionnaire » accusé d’avoir fait la promotion d’un site de trading en dépit de la loi Sapin 2 de décembre 2016 qui interdit la publicité pour des produits financiers complexes. Le profil de cet influenceur a été supprimé du réseau social Snapchat alors qu’il comptait plusieurs millions d’abonnés, mais il n’est pas à l’abri de sanctions supplémentaires. D’autres influenceuses, comme Milla Jasmine ou Maeva Ghennam, ont vu leur compte Instagram momentanément suspendu. Quant à Nabilla Vergara, elle a été condamnée l’été dernier à une amende de 20 000 € pour des faits similaires après avoir diffusé en 2018 une publicité pour un site de trading et de bitcoin sans mentionner que ce partenariat était rémunéré.

De nombreux influenceurs profitent de leur notoriété acquise grâce à des émissions de téléréalité ou à des vidéos sur internet pour inciter leurs abonnés à acheter des articles ou souscrire à des services. Or, leurs avis ne sont pas toujours objectifs. Et pour cause, plus leurs abonnés sont nombreux à acheter, plus forte est leur rémunération. Les internautes sont alors souvent redirigés vers des sites proposant des produits peu conformes, en mauvais état ou des livraisons hors délais. Qualité des produits ou rentabilité financière, mieux vaut se méfier des promesses trop alléchantes.

Noah Remy