Pneu CrossClimate de Michelin

Premières impressions

Publié le : 05/03/2015 

Avec son nouveau pneu CrossClimate, Michelin propose un produit inédit, un pneu été certifié pneu hiver qui serait capable de répondre à tous les besoins et ce en toutes saisons. Décryptage avant notre test. 

 

Lors de la conception d’un pneumatique, le challenge réside dans le compromis avec comme difficulté principale de ne pas dégrader une performance si on veut en améliorer une autre. D’où la mise sur le marché de deux familles de pneus, les pneus été et les pneus hiver. Et pour preuve de la difficulté de concilier tous les critères, les pneus intermédiaires, dits « toutes saisons » mais pas nécessairement destinés à affronter les grands froids, n’ont jamais brillé par leurs performances, ni en été, ni en hiver (voir encadré à la fin de l’article).

D’où l’initiative de Michelin avec le CrossClimate, un tout nouveau type de pneu, qui offrirait les avantages d’un pneu été et d’un véritable pneu hiver, comme en atteste sa certification 3PMSF (montagne à 3 pics avec un flocon de neige). Cette dernière prouve en effet que le pneu a passé une série de tests et qu'il est apte à évoluer dans les conditions difficiles de l'hiver. Le CrossClimate a donc été optimisé pour l'hiver grâce à une gomme innovante incorporant de nouveaux élastomères ainsi qu'une silice particulièrement fine qui conserve ses propriétés en dessous des 7 °C fatidiques, là où la gomme des pneus été est prise en défaut. Les ingénieurs du groupe assurent l'avoir testé pour des températures allant de - 30 °C à + 40 °C. Le CrossClimate est également capable, toujours selon les dires du fabricant, de gravir une pente enneigée inclinée à 9 degrés, là où un pneu été patinera en vain. Et cela, selon Michelin, sans négliger les autres performances (tenue de route, longévité, freinage sur route sèche et mouillée…).

Sur le sec, ce nouveau pneu freinerait quasiment aussi bien qu'un pneu été et la longévité ne serait pas altérée. Elle serait équivalente à celle d'un Energy Saver+ d'après le manufacturier qui lui a imposé un roulage équivalent à 5 millions de kilomètres. Enfin, sur l'étiquette, obligatoire sur les pneus depuis 2012, le CrossClimate est crédité d'une seule onde pour le niveau de bruit extérieur. En résistance au roulement, il recevra pour la plupart de ses dimensions un C et surtout, il est noté A en adhérence sur sol mouillé. Même si cela n’est pas une preuve en soi car l’étiquetage n’est pas suffisant pour qualifier un bon pneu, ce résultat est plutôt de bon augure.

Il nous faudra toutefois attendre nos propres tests pour évaluer les performances réelles de ce tout nouveau pneu. Le CrossClimate de Michelin sera commercialisé à partir de mai en 23 dimensions pour des jantes de 15 à 17 pouces de diamètre, couvrant ainsi environ 70 % du parc automobile roulant. Mais le manufacturier a prévu d'étendre sa gamme dès 2016 aux SUV et camionnettes puis avec des dimensions de 18 pouces et plus d'ici 2 ans.

Les pneus toutes saisons

Les pneus toutes saisons sont censés répondre aux différents besoins sur tous les types de routes, sur sol sec comme sur sol enneigé. Ils associent donc les technologies propres à chaque type de pneu. Celle des pneus été avec des pavés imposants permettant une bonne accroche sur le sol sec et des rainures pour évacuer l’eau et celle des pneus hiver avec une sculpture assez découpée et composée de nombreuses lamelles et une gomme capable de mieux résister aux basses températures (le pneu hiver est conseillé dès que la température extérieure descend sous les 7 °C). Mais, en voulant associer ces deux fonctions antagonistes, les pneus toutes saisons ne s’avèrent pas aussi performants et n'auront pas une aussi bonne tenue de route sur sol sec que les pneus été. Inversement, ils ne seront pas aussi efficaces sur la neige qu’un pneu hiver. Nos tests le prouvent.