Pneumatiques

Quel bilan social et environnemental ?

Publié le : 10/04/2013 

L’opacité règne dans l’industrie du pneumatique, même si certains fabricants affichent des politiques d’entreprises responsables relativement étoffées. Nous avons mené l’enquête avec d’autres organisations de consommateurs européennes auprès de 12 multinationales du pneu.

 

L’industrie du pneu, tout fabricant confondu, cultive le secret industriel. La composition exacte des gommes est tenue confidentielle, la liste des additifs qui leur donnent leurs propriétés mécaniques étant au cœur du savoir-faire des marques. Dans le cadre de l’enquête organisée par l’UFC-Que Choisir et d’autres organisations de consommateurs européennes sur leur responsabilité sociale et environnementale (RSE), aucune des multinationales contactées (1) n’a accepté de visite dans ses usines, ce qui ne constitue pas une surprise.

Certaines marques ont toutefois été plus coopératives que d’autres. GT Radial, Kumho et Nexen n’ont répondu à aucune demande d’informations. À l’opposé, Michelin, Bridgestone et Pirelli font preuve d’une certaine ouverture. Ces groupes ont des politiques de réduction de l’impact environnemental de leurs activités et de celles de leurs sous-traitants (notamment via la certification ISO 14001) qui semblent sérieuses. Michelin est toutefois le seul à inspecter ses fournisseurs pour s’assurer qu’ils respectent leurs engagements. Les trois groupes se disent également soucieux  du respect du droit social par leurs sous-traitants. Sur ce terrain, un classement par marque est difficile. Michelin, Bridgestone et Goodyear, par exemple, possèdent chacun des usines en France, en Chine et en Indonésie. Bien entendu, la situation d’un salarié français de Michelin Clermont-Ferrand ressemble beaucoup plus à celle de son homologue de Bridgestone Béthune qu’à celle d’un de ses collègues chinois.

Les conditions de travail dans les plantations de caoutchouc

L’industrie des pneumatiques absorbe 70 % de la production mondiale de caoutchouc. À lui seul, Michelin achète 10 % du total. La proportion de caoutchouc naturel entrant dans la composition d’un pneu fait partie des secrets industriels des fabricants. En moyenne, le latex représenterait 18 % du poids d’un pneu de voiture. Malgré les progrès des caoutchoucs de synthèse, la sève d’hévéa reste un ingrédient clé, en raison de son élasticité exceptionnelle. Il est donc intéressant de savoir dans quelles conditions elle est produite.

La chaîne d’approvisionnement est complexe. Les manufacturiers s’approvisionnent auprès de courtiers en caoutchouc, Singapour et Kuala Lumpur (Malaisie) étant les deux plaques tournantes du marché mondial. À la base, 80 % de la production est assurée par des petits producteurs dont les plantations d’hévéas occupent 0,5 à 3 hectares. Ils travaillent avec des coopératives, des négociants et des grossistes, au niveau des villes, des régions et des pays. Compte tenu de la longueur de ce circuit, la notion de prix « équitable » versé aux producteurs par rapport au prix de vente n’est pas vraiment pertinente.

Les investigations menées en Indonésie, Thaïlande et Malaisie par l’ONG danoise Danwatch ont mis en évidence des pratiques préoccupantes. On ne peut pas parler de catastrophe sanitaire faute de données suffisantes, mais la question mériterait d’être creusée. Les pesticides et les herbicides sont utilisés sans équipement de protection par les exploitants agricoles, y compris des produits à la toxicité avérée comme le paraquat, interdit dans de très nombreux pays. En Indonésie, Thaïlande et Malaisie, des enfants de 11 à 17 ans ont été vus travaillant dans les champs familiaux ou ceux des exploitations industrielles, mais ce n’est pas un phénomène massif. La situation des petits producteurs n’est pas mauvaise, en général, mais les salaires des ouvriers agricoles sont très bas, même au regard des standards de vie dans les pays concernés. En Indonésie, 82 % des récolteurs de latex sont en dessous du seuil de pauvreté. En Thaïlande, pour l’essentiel, les travailleurs sont des immigrés birmans. Beaucoup sont payés de manière irrégulière, ce qui les oblige à vivre à crédit. Les droits syndicaux sont mal respectés en Indonésie et en Malaisie.

Michelin, Pirelli et Bridgestone affichent des engagements assez consistants pour le respect des droits des travailleurs chez leurs fournisseurs. Michelin dit faire des inspections sur place ou commander des audits pour vérifier que les engagements sont tenus, et forme ses acheteurs aux questions sociales et environnementales. Nous n’avons pas vérifié le contenu de ces audits et de ces formations.  

C’est donc sous certaines réserves que Que Choisir propose ci-dessous un classement éthique et écologique des manufacturiers. Il est dominé par Michelin, Bridgestone et Pirelli. Ce sont des marques qui semblent avoir dépassé le stade des pétitions de principe en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Pneus éthiques

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Protocole

Note méthodologique sur l’évaluation sociale et environnementale de la fabrication de pneumatiques

 

L’évaluation éthique que nous vous proposons est basée sur une liste de 25 critères recouvrant l’information fournie par les manufacturiers aux consommateurs, leur politique de prise en compte de l’environnement dans la fabrication et les approvisionnements, leur politique sociale et ce qu’ils exigent de leurs sous-traitants dans ce domaine : leur exigence en matière d’approvisionnement en caoutchouc naturel. Les entreprises concernées ont répondu à un questionnaire envoyé au premier semestre 2012.

Des enquêtes sur le terrain en Malaisie, en Thaïlande et à Singapour au second semestre 2012 ont complété l’étude. Une centaine de petits et de grands producteurs, de fournisseurs de pesticides, de négociants et de représentants d’ONG ont été interrogés.

Nos suggestions

Voici quelques références de pneumatiques de qualité, produits dans des conditions a priori acceptables.

Michelin 185 Energy Saver +

Michelin 225 Pilot Sport 3

Bridgestone 185 Turanza T001

Bridgestone 225 Potenza S001

Pirelli 185 Cinturato P1

Pirelli 225 Cinturato P7

(1) Bridgestone, Continental, Goodyear, Michelin, Pirelli, Apollo Vredestein, GT Radial,  Hankook, Kumho, Nexen, Nokian, Yokohama.

Erwan Seznec

Éric Bonneff

Directeur Essais comparatifs